GBL : la drogue du moment en france

Le GBL est la drogue du moment en France car le GBL n’est pas pour le moment illégal et on peut acheter facilement du GBL sur Internet par exemple.

L’actualité du GBL en France : deux jeunes sont à l’hopital pour prise de GBL.
En février 2009, neuf personnes ont été hospitalisées après avoir absorbé du GBL.

Information sur la drogue GBL :

Le GBL (gamma-butyrolactone) et le butanédiol sont des produits précurseurs du GHB, c’est à dire qu’ils peuvent être transformés par l’organisme en GHB.
Le GBL est un produit psychotrope aussi connu sous le nom gamma-butyrolactone.
Ce produit est utilisé dans l’industrie, il peut être utilisé comme un solvant à peinture avec des caractéristiques très acides qui font fondre le plastique, décapent et blanchissent certains vernis.

Au niveau santé, dans le corps humain, le GBL se transforme en GHB, avec les mêmes effets que le GHB : euphorie, production d’hormone de croissance, coma potentiellement mortel en cas d’overdose. Ce solvant peut être facilement détourné en drogue.
Avec le GHB ou le GBL, le danger d’un surdosage involontaire est très grand.

Sur Internet en moins de 5 minutes, nous avons trouvé où acheter du GBL en ligne.
Bien entendu nous ne publierons pas les différents liens.

Exemples de trois sites anglais qui propose du GBL pour voiture :

1) Produit qui contient du GBL, non toxique, soluble dans l’eau propre. Ce produit est conçu pour être utilisé sur le nettoyage et la restauration de roues en alliage.
Il attaque la poussière de frein et les fortes salissures, restaure les roues pour retrouver leur éclat original.

2) GBL « Pure Cleaner » est destiné à être utilisé sur le nettoyage des roues en chrome, des encres d’imprimerie et de suppression des graffitis. Ce produit n’est pas destiné à la consommation humaine. En cas d’ingestion consulter immédiatement un médecin.

3) GBL de nettoyage, la moins chère des Pays-Bas! GBL Cleaner est composée à 99,99% de gamma butyrolactone (GBL) Il est largement applicable à un produit de nettoyage pour enlever les taches tenaces sur les surfaces dures, comme des taches d’encre, de peinture et d’adhésifs.

Quand on voit l’efficacité du produit pour enlever certaines tâches ou peinture, on se doute de la dangerosité du produit pour la santé en cas de consommation !

On compte sur vous pour partager cette page :

Si vous ne trouvez pas ce que vous cherchez..
Vous pouvez faire une recherche :  
 
Navigation
Danger Santé > Drogues > GBL : la drogue du moment en france
 
Pour citer l'article sur votre site, votre blog ou sur un forum
Vous pouvez copier/coller le code suivant :



14 commentaires ont été rédigés, ajoutez le vôtre :

  1. Jordan :
    27 août 2012

    Pour commencer, je peux affirmer que tout ceux qui pensent avoir été drogué au GBL à leur insu se trompent, et ce pour la simple et bonne raison que le goût est juste IMMONDE ! Même dilué dans un litre, il est encore bien perceptible ! (et le GBL transformé en GHB à partir de soude a un goût salé, bien plus dissimulable mais perceptible !)

    Ensuite un petit « le saviez vous » pour éviter la désinformation s’impose: Le GHB est une copie conforme d’un acide déjà présent dans le cerveau: l’acide GABA. Ce qui veut dire qu’on a tous un peu de GHB en nous (mais en quantité infime, il faudrait tuer 5 personnes et récupérer les quantités de GHB présentes dans leur cerveau, pour faire une dose dite »récréative »).
    Par conséquent, le GHB/GBL est une des rares « drogues » (je déteste ce mot qui englobe tout et ne veut rien dire) non-neurotoxique.
    En amont, le seul danger du GHB repose donc sur le respect de son dosage (adapté au poids), et l’espacement entre les prises; en effet ce dernier crée une tolérance, qui peut entraîner une dépendance physique ! (En consommer tous les 15 jours est parfaitement inoffensif de ce point de vu là).

    ATTENTION AUSSI AU INTERACTION avec les dépresseurs du
    système nerveux central ! Parmi eux je cite (surtout /!\) l’alcool (qui agit aussi sur le GABA donc overdose direct !), les Benzodiazépines (lexomil, valium xanax et compagnie…) et les opiacés (morphiniques).

    Et pour calmer les borner, sachez que la guerre contre la drogue est déjà perdue d’avance. A l’heure d’aujourd’hui, il existe bien plus de « drogues légales » que de drogues classées « stupéfiant ». Dès qu’une drogue est interdite, des scientifiques mettent au point son analogue/ dérivé ou autres; et ce sans fin ni limite… Mais bon, c’est tout un système qu’il faudrait revoir, avec une législation générale qui permettrait un contrôle des produits, l’effondrement de l’économie souterraine et des laboratoires clandestins, et renflouer un petit peu les caisses de l’état au passage. Et s’il reste des septiques: .. par exemple, allez y en toute confiance il est fiable, et si vous ne trouvez pas le produit que vous cherchez, pas de panique il y en a un TAS d’autres !

    A bon entendeur qui délimitera son esprit borné à la mentalité TF1.

  2. attention :
    5 novembre 2011

    en train de vivre un cauchemar avec un ami dépendant au gbl. Ce produit présenté comme une drogue festive, facile d’accès a les mêmes effets à long terme que d’autres drogues réputées plus dures notamment sur la santé mentale. Le sevrage demande un accompagnement et un suivi (en milieu hospitalier). faîtes vous aider à tout prix.

  3. jean guy :
    25 octobre 2011

    interdire la vente de ce produit qui peut tuer a ceux qui veulent en faire du GHB

  4. Damien :
    20 avril 2011

    Le GBL est impossible a interdire il est utilisé partout dans l’industrie, et (bien utilisé, c’est a dire transformé en GHB et ingéré a dose calculé et sans la moindre goûte d’alcool) ses dégâts sur la santé son minimes, les nouvelles drogues de synthèses envahiront progressivement le marché, en interdire une ne sert a rien puisque dix autres arriveront le jours suivant …

  5. sophie :
    12 mars 2011

    vendu légalement??!!!quel honte!!!surtout quand on pense avoir été droguée à son insu surement par cette m!!!!

  6. Amny :
    2 mars 2011

    Merci meissa.

    Ca me fait penser :
    A tout les habitants de france, éviter le vin, car c’est une substance qui nuit à votre corps. ET sachez que vous devez arreter de boire si vous ne voulez pas gachez votre vie et celle de votre entourage.

  7. meissa :
    8 janvier 2011

    aux jeunes toxicomans ,évitez de consommer le GBL car c une substance qui nuit à votre corps .ET sachez que vous devez arreter de vous droguer si vous ne voulez pas gachez votre vie et celle de votre entourage.

  8. Amn :
    3 août 2010

    Il y a une différence entre boire un wisky coca entre amis dans un bar et boire la moitié d’une bouteille pure de wisky cul sec pour craner, tout comme il y a une différence entre doser correctement le GBL et le consommer comme un idiot sans précaution (avec de l’alcohol). Aujourd’hui c’est un fait, les gens ne savent pas se droguer.
    Toutesmes condoléances et mon soutient pour le message de LUCE, qui j’avoue vient de me faire un electrochoc, je ne suis pas pret d’en reprendre de sitot.

  9. isabelle :
    23 juillet 2010

    je suis mere de deux grands enfants et grand mere de 3 petites filles:j’espere que jamais cette saloperie ne sera prise par ma petite famille;j’ai connu dans ma jeunesse des copains de milieu aise qui se droguaient et le resultat final n’a pas etait genial donc je deconseille a tout cette jeunesse intelligente mais desoeuvree de ne pas consommer toutes cesmerdes qui soit disant desinibent ,font rever ;mais detruisent tout ;c’est vrai ce monde est moche ,mais vous la jeunesse etes l’avenir alors luttez,battez vous;mais ne vous detruisez pas bon courage:pensez a vos parents et a vos amis ;je ne fais pas de morale,mais je crois en la jeunesse,au savoir qui permet de se depasser meme si les temps sont durs amicalement isabelle

  10. Melanie :
    7 février 2010

    J’ai déjà consommé du Gbl en after pour moi c’était amusant jusqu’au jour où une amie à moi à fait un coma et un arrêt respiratoire elle est passée à deux doigt de la mort. Tout sa C’est très grave d’autant plus que C’est très facil de s’en procurer et avec l’expérience que j’ai eu et les chose que j’ai vu si je pouvai aujourd’hui aider des jeune qui sont tenter. On devien très vite dépendant et sa peut détruire toute une vie si on s’arrête pas à temps. Alors si des jeune lise ce message ne tomber pas dedans parce que si vous avez la chance de vous en sortir vous vous rendrez compte que sa ne vous à rien apporter mais détruit votre organisme.

  11. Nathalie Pe**elon du Québec :
    7 février 2010

    Bonjour du Québec

    Aux informations de TV5, j’ai appris qu’il y avait une recrudescence de la toxicomanie chez les jeunes. Son image a changé et elle se banalise en servant de stimulant pour affronter une société de plus en exigeante et performante.
    Nous avons confondu culture et bourrage de crâne intellectuel en perdant le contact avec la simplicité de la vie qui consiste à planter une graine dans le sol et à la récolter. N’est-ce pas la base de la Culture ! Nous forçons sur l’intellect au détriment de tout le reste.

    J’ai exploré mon inconscient comme Freud en son temps (mais sans cocaïne) pour constater qu’une stimulation provenant d’un psychotrope provoque les même effets qu’un influx d’énergie venant d’une méditation, une prière, une transe ou une ouverture de Kundalini. Au départ, l’énergie génère des visions paradisiaques comme pour apporte un support à la descente aux enfers qui suit rapidement. J’ai vécu exactement le même cycle dans ma démarche thérapeutique sous la supervision d’un thérapeute en énergie, spécialisé dans le Tantra.

    Une ouverture se crée et apporte une plus grande conscience en ouvrant les portes de notre inconscient. Certains initiés et sorciers utilisent la drogue pour rentrer dans état de conscience modifié et se servir de ces données pour évoluer ou contacter des forces. Personnellement je suis passée par le travail énergétique et la contemplation que je préfère à la méditation. J’ai très vite rencontré mon enfer personnel que j’ai du accueillir et transformer. Il est important de savoir que lorsqu’une personne commence avec la drogue, la méditation, une thérapie ou une activité physique qui brasse l’énergie, inévitablement elle fait bouger ses structures inconscientes. Celles-ci se manifestent par la montée des émotions comme la peur ou la panique, la colère ou la rage, la peine ou le désespoir et tout le cortège qui accompagne comme le ressentiment, l’amertume, la rancœur et le sentiment de culpabilité. Non accueilli ces états provoquent l’angoisse, la panique et virent à la paranoïa accès facilement.

    Mon message : nul n’échappe à son inconscient et encore moins s’il lui donne la possibilité de se manifester de façon discordante par la prise de drogue.

    Il existe une autre voie pour augmenter son potentiel énergétique et pour s’harmoniser. J’en parle dans mes livres. Si vous désirez en savoir plus, rendez-vous sur mon site ou me contacter.

    Bien à vous

    Nathalie Pe**elon
    Auteure- Éditrice- Conférencière Bonjour du Québec

  12. tony :
    29 décembre 2009

    il y’a quelques temps, je suis sorti en soirée. Je me suis réveillé le chez moi à 5 heures du matin sans aucun souvenir des dernières heures et ce sans avoir consommer d’alcool ou de drogue.Comment savoir si je n’ai pas absorber du GHB ou GBL à mon insu

  13. LUCE :
    5 octobre 2009

    Jai un jeune beau frere qui vient de mourir à cause de cette drogue, il semblerait que ds un certain milieu parisien c ‘est très à la mode de consommer cette drogue arrosée par l alcool l’effet est détonant !!!!! Il était plein de vie et de projets il avait 36 ans !!!!!!

  14. Régis :
    12 juillet 2009

    Le GBL est un PRECURSEUR du GHB, c’est écrit partout! Faut être idiot pour le consommer tel quel! Par contre, et c’est écrit partout aussi, on le mélange à de la soude caustique qui transforme son côté acide en… flotte (H3O+ + OH- -> 2H2O), et là, on a directement des granulés de GHB, prêts à être mélangés à une boisson énergisante quelconque (jamais d’alcool, sinon gare au raptus dépressif!).

    Tout ça pour dire que c’est sympa de citer la marque du produit, à 99,9% de pureté, ça va être super facile de se fournir au Pays-Bas pour pas cher pour rendre un peu plus folles les soirées sans alcool… ;-)

Si vous avez une remarque, vous êtes libre de laisser votre avis.
 
Articles relatifs

Article : GBL : la drogue du moment en france
Mise en ligne sur Danger Santé.
Nombre d'avis : 14
Mois de publication : avril
Année de publication : 2009
Retour à la catégorie : Drogues.
Retour à la page d'accueil : Danger Santé.
Vous pouvez suivre l'actualité du site avec notre flux RSS et sur notre compte twitter.