Les dangers des produits de beauté, des cosmétiques pour les enfants ?

Des scientifiques, des médecins, chimistes, cancérologues et des directeurs d’établissements de santé sont partis en guerre contre les trousses de naissance distribuées aux mamans dans les maternités, qui contiennent selon eux un véritable mélange toxique.

 

Les mallettes contiennent toute une gamme de produits comme par exemple de la crème, gel lavant, eau minérale, des lingettes, des couches, etc.

« On a de fortes présomptions pour nombre de ces produits et on n’arrive pas à avoir la preuve de leur innocuité », a présenté devant la presse Olivier Toma, président du Comité pour le développement durable en santé et directeur de clinique.

Selon André Cicolella, chimiste toxicologue, ils contiennent très souvent des parabens, des conservateurs dont certains interfèrent avec le système hormonal.

produit de beaute pour bebe

On y trouve aussi de l’EDTA (acide éthylène diamine tétraacétique), un stabilisateur de produits qui peut être reprotoxique, ou du bisphénol A, classé au Canada comme substance toxique.
Mais également du phénoxyéthanol, qui favorise l’absorption du produit par la peau, pourrait être dangereux pour le système nerveux et le sang. Quant au BHT, il serait suspecté d’être cancérogène, de même que l’aspartame.
Enfin l’eau minérale de la mallette est particulièrement chargée en nitrates, selon le Comité.

Pour Dominique Belpomme, cancérologue, « des doses très faibles de perturbateurs endocriniens peuvent induire des cancers du sein ou de la prostate 30 ans après ». Il a fait valoir aussi que la pénétration par voie cutanée était « celle qui (permettait) la plus grande perturbation de l’organisme » comparativement aux voies respiratoire ou alimentaire, car « la peau ne sait pas détoxifier ». « Il s’agit d’une situation absolument inacceptable au niveau de la santé publique », a-t-il estimé.

Voici un communiqué de la FEBEA suite à cette déclaration sur la sécurité des produits cosmétiques destinés aux enfants :

La sécurité des produits cosmétiques pour bébés vient d’être mise en cause.
La FEBEA souhaite rappeler que tous les produits cosmétiques, y compris les produits pour enfants, font l’objet d’un encadrement très strict : à la fois à travers la réglementation cosmétique et via les recommandations professionnelles.

Ces produits sont en permanence contrôlés par les Autorités, lesquelles peuvent, à tout moment, ordonner leur retrait du marché.
Les substances avérées cancérigènes, mutagènes ou toxiques pour la reproduction (CMR) sont interdites en cosmétiques.
Avant d’être commercialisé, tout produit cosmétique doit faire l’objet d’une stricte évaluation de sa sécurité.


Il est important de savoir que, dans une même « famille » d’ingrédients donnés (par exemple les éthers de glycol), certains peuvent être sans risque et donc autorisés, alors que d’autres sont interdits (tout comme, à titre de comparaison, certains champignons sont vénéneux et d’autres comestibles).

Voici un rappel de ces dispositions :
1. Une réglementation cosmétique qui garantit la sécurité du consommateur
Les produits cosmétiques sont, depuis plus de 30 ans, gouvernés par une réglementation très rigoureuse, dans toute l’Union Européenne (Directive européenne dite « Directive Cosmétiques », dont le texte initial date de 1976).
Selon l’article 2 de cette Directive, « Les produits cosmétiques mis sur le marché à l’intérieur de la Communauté ne doivent pas être susceptibles de nuire à la santé humaine lorsqu’ils sont appliqués dans les conditions normales d’utilisation. »

En ce qui concerne la composition des produits, la réglementation :
– fixe la liste des ingrédients interdits (plus de 1000 substances) ;
– précise à quelle concentration maximale et à quelles conditions certaines substances peuvent être utilisées en toute sécurité ;
– fixe de façon limitative la liste des colorants, conservateurs et filtres UV autorisés dans les produits cosmétiques.

Ces listes sont en permanence actualisées pour tenir compte des progrès scientifiques.
Avant d’être commercialisé, un produit doit faire l’objet d’un « Dossier » d’informations très complet, qui contient notamment l’évaluation de la sécurité pour la santé humaine du produit fini.
Ce dossier est en permanence actualisé et il est tenu à la disposition des autorités sanitaires pour leurs contrôles : l’Agence Française de Sécurité Sanitaire des Produits de Santé et la Direction Générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes (DGCCRF).

En cas de doute sur la sécurité d’un produit cosmétique, l’AFSSAPS peut, à tout moment, ordonner qu’il soit immédiatement retiré du marché.

2. Règles particulières pour les produits destinés aux enfants de moins de trois ans

a- Réglementation
D’une part, la directive Cosmétiques rend obligatoire « une évaluation spécifique des produits cosmétiques destinés aux enfants de moins de trois ans ».
D’autre part, l’utilisation de certains ingrédients est interdite ou restreinte dans les produits pour enfants de mois de trois ans.

b- Recommandations professionnelles
En parallèle, l’industrie cosmétique a adopté dès 1996 des recommandations au niveau européen (recommandations du Colipa, association européenne de l’industrie cosmétique) qui devançaient à cette époque les exigences réglementaires.

Encore tout récemment, depuis juillet dernier, les entreprises cosmétiques sont engagées, aux termes d’une recommandation de la FEBEA (en coopération avec l’AFSSAPS), à ne pas incorporer de camphre, de menthol et d’eucalyptol dans les produits cosmétiques destinés aux enfants de moins de trois ans.
(Source : Communiqué de presse – FEBEA, Fédération des Entreprises de la Beauté – Septembre 2008)

On compte sur vous pour partager cette page :

Si vous ne trouvez pas ce que vous cherchez..
Vous pouvez faire une recherche :  
 
Navigation
Danger Santé > Cosmétiques pour enfants > Les dangers des produits de beauté, des cosmétiques pour les enfants ?
 
Pour citer l'article sur votre site, votre blog ou sur un forum
Vous pouvez copier/coller le code suivant :



  1. nicolas :
    30 mars 2011

    en fait cet organisme tente de faire bouger les choses : http://www.c2ds.com/

    et va bientot soliciter le soutiens de consommateur avec un manifeste je crois

  2. nicolas :
    30 mars 2011

    J’ecoute Olivier Toma a la radio et fait une recherche en même temps et par rapport a ce qui est commenté ici je voudrais dire ce que je viens d’entendre tout de meme pour que la vigilence ne se transforme pas en panique et desespoir tout de même.
    Visiblement les cancerologues sont plutôt d’accord pour affirmer que c’est la répétition du contact avec les produits sur la durée plus que la quantité qui constituent un danger donc si les parents cesse d’utiliser ces produits c’est déjà le bon chemin le corps va faire son travail aussi. Ensuite pour laver son petit enfant je cite « un gant, de l’eau tiède et éventuellement un peu de savons de marseille c’est suffisant pour laver son petit ».
    Enfin quelque chose qui m’a marqué c’est que l’AFSSAPS fait ce qu’elle peut pour surveiller quelques produits déjà commercialiser mais n’a pas du tout les moyens de suivre le flux hallucinant de produit et et et ne controle certainement pas les produits avant commercialisation. Resultat ce brave homme choisi les produits de sa clinique en suivant les etudes de « Que Choisir » et pas du tout sur les recommandations de l’affsaps.
    On parle de produits, quelques noms qui reviennent systematiquement :
    parabens, bpa, bisphenol A, éthers de glycol, phenol, ethanol …
    Les contenant pvc et autres polycarbonates qui on remplacer le verre sont repérable voyer cet homme qui les a listé :
    http://webcache.googleusercontent.com/search?q=cache:QgMW051b3coJ:www.facebook.com/topic.php%3Fuid%3D66251669565%26topic%3D13263+triangle+3+pvc+triangle+7&cd=3&hl=fr&ct=clnk&client=ubuntu&source=www.google.com

  3. Arlette :
    27 mars 2011

    Bravo pour ces excellents articles

  4. sandrine :
    14 mars 2011

    Je ne fais pas confiance à l’AFSSAPS, comment TANT de produits chimiques ne seraient-ils pas dangereux pour notre santé et celle de nos enfants?
    Je pense que les études sur les cosmétiques ne sont pas faites à long terme. Qu’elles ne tiennent pas compte non plus du cumul de tous les produits que nous utilisons au quotidien ainsi que les additifs alimentaires que nous ingérons.
    Nous devons nous méfier de tout ce que nous achetons… c’est fatiguant, et surtout très grave!
    Il reste le bio pour ceux qui ont les moyens…

  5. pacome73 :
    20 janvier 2010

    je pense le plus humblement pour ne pas stigmatiser l’industrie cosmetique que les productions tiennent plus compte des benefices et que la qualité est un leurre. les pouvoirs publiques avec l’appui des medecins chevronnés devraient se pencher plus sur les productions en saisir des stocks douteux.

  6. Mariam :
    15 janvier 2010

    Bonjour,je suis eleve de 1ere s.Nous faisons un TPE sur les cosmetiques et avons consacre une partie entiere sur l’effet des cosmetiques sur la peau du rouge a joue ,a levres ,eyeliner,creme mais nous n’avons quasiment pas d’info et nous tres en retard et on risque de rater l’epreuve serait-il possible de nousaider via internet ..on pose quelques questions et vous repondez s’il vous plait repondez nous aussi si celan’est pas possible vous pouvez nous donner des pistes de recherches ou d’infos…excusez moi de vous perturber…merci beaucoup

  7. laurence-aboneobio :
    17 mars 2009

    Sophie > et oui beaucoup de mamans pensent utiliser ce qu’il y a de mieux sans savoir. j’étais dans ce cas aussi, jusqu’à ce que le reportage d’envoyé spécial en mars 2005 sur les dangers de la cosmétique m’ouvre les yeux. Aujourd’hui mes 3 filles ont 15, 12 et 10 ans et elles n’ont pas eu la chance petites d’avoir des produits bio. Il n’est jamais trop tard pour changer ses pratiques. J’ai même fait le choix de créer ma société pour aider les autres mamans justement à cheminer et à pouvoir choisir les bons produits aussi efficaces mais bio et écolo.
    Pour compléter l’info, je vous invite à consulter :
    aboneobio.com/blog/?2008/06/19/452-des-cosmetiques-bio-pour-mon-bebe
    aboneobio.com/blog/?2008/09/22/633-echantillons-de-cosmetiques-pour-bebe-a-la-maternite-danger
    aboneobio.com/blog/?2008/11/25/770-proteger-les-femmes-enceintes-un-logo-sur-les-cosmetiques-pour-alerter

  8. Sophie :
    27 septembre 2008

    merci de prevenir mais maintenant que faut il faire cela fait 16 mois que je lave ma petite fille avec ce genre de produit alors que dois je faire avec quoi puis je la laver sans mettre sa sante en danger!!!??? Et comme ca fait 16 mois que je lui applique ce genre de produit ,y a t il des risque que sa sante soit deja mise a mal????

Articles relatifs

  • Il n'existe pas d'articles relatifs pour le moment.

Article : Les dangers des produits de beauté, des cosmétiques pour les enfants ?
Mise en ligne sur Danger Santé.
Mois de publication : septembre
Année de publication : 2008
Retour à la catégorie : Cosmétiques pour enfants.
Retour à la page d'accueil : Danger Santé.
Vous pouvez suivre l'actualité du site avec notre flux RSS et sur notre compte twitter.