Actualité en rapport avec les patients chroniques

Nouveau décret sur l’AAH : Les patients chroniques à nouveau dans le collimateur du gouvernement.

 

L’association française [im]Patients, Chroniques & Associés dénonce le tout récent décret de réforme de l’Allocation aux adultes handicapés (AAH), qui fait des patients chroniques les nouvelles victimes de la rigueur budgétaire. Totalement déconnecté de la réalité quotidienne des bénéficiaires, ce décret n’a qu’un seul objectif : faire des économies sur le dos des malades, en compliquant un peu plus les procédures d’attribution de l’AAH.

Le handicap : priorité nationale ou variable d’ajustement budgétaire ? « La manière dont sont traitées les personnes en situation de handicap révèle l’état d’avancée démocratique d’une société », déclarait Nicolas Sarkozy à la Conférence Nationale du Handicap 2011. Or publié à la faveur de l’été, le décret n°2011-974 du 16 août dernier laisse planer un sérieux doute sur cette déclaration pleine d’emphase du chef de l’Etat. Profitant de l’indifférence estivale et passant outre l’étape de concertation avec les associations représentant les personnes concernées, ce décret vient précariser un peu plus les personnes atteintes par une maladie chronique ou en situation de handicap.

On compte sur vous pour partager cette page :

Si vous ne trouvez pas ce que vous cherchez..
Vous pouvez faire une recherche :  
 
Navigation
Danger Santé > Actualités générales > Actualité en rapport avec les patients chroniques
 
Pour citer l'article sur votre site, votre blog ou sur un forum
Vous pouvez copier/coller le code suivant :



Si vous avez une remarque, vous êtes libre de laisser votre avis.
 
Articles relatifs

Article : Actualité en rapport avec les patients chroniques
Mise en ligne sur Danger Santé.
Nombre d'avis : 0
Mois de publication : août
Année de publication : 2011
Retour à la catégorie : Actualités générales.
Retour à la page d'accueil : Danger Santé.
Vous pouvez suivre l'actualité du site avec notre flux RSS et sur notre compte twitter.