Un mystère résolu pour l’addiction à la nicotine

La nicotine c’est quoi ?

La nicotine est un alcaloïde contenu en grande concentration dans les feuilles de tabac.
Sa concentration y est élevée : elle représente pas moins de 5 % du poids de la plante.
La nicotine peut provoquer une augmentation de la pression sanguine et du rythme cardiaque, une libération d’adrénaline, et elle réduit l’appétit. Par une consommation excessive, la nicotine entraîne des nausées et vomissements pouvant entraîner la mort par paralysie respiratoire. L’effet de manque fait apparaître irritabilité, maux de tête et anxiété pouvant conduire à la dépression. Certains modes de consommation de la nicotine induisent une dépendance physique et son sevrage peut entraîner des symptômes tels que irritabilité.
La nicotine est généralement considérée comme le principal composant responsable des propriétés addictives du tabac. Et pourtant, une équipe de recherche du CNRS et du collège de France dirigée par Jean Pol Tassin, directeur de recherche à l’Inserm a prouvé que la nicotine seule ne suffit pas à déclencher l’état de dépendance chez les fumeurs. D’autres composés du tabac s’avèrent indispensables pour en révéler le pouvoir addictif. Cette découverte explique également pourquoi les substituts à la nicotine utilisés dans le sevrage tabagique sont inefficaces à long terme.
Ce travail a été publié dans l’édition avancée en ligne du Journal of Neuroscience.

 

Un mystère résolu sur l’addiction à la nicotine :

« L’addiction à la nicotine résulte de sa fixation sur des récepteurs à l’acétylcholine (ACh) dans le cerveau, mais curieusement elle ne se fixe que très faiblement sur ces mêmes récepteurs dans le muscle. Des chercheurs ont percé l’énigme : la puissante fixation sur le récepteur cérébral est due à une interaction « cation-? » entre la nicotine et l’acide amine aromatique TrpB sur le récepteur, une interaction absente dans le muscle?; ceci tient à une forme subtilement différente du site de fixation, liée à une mutation ponctuelle près de TrpB. Cette découverte devrait guider le développement pharmacologique ciblant les récepteurs ACh cérébraux, pour diverses indications : aide à l’arrêt du tabagisme, Alzheimer, schizophrénie, autisme, etc. »
(Source : Quotidien du médecin du 6 mars 2009)

On compte sur vous pour partager cette page :

Si vous ne trouvez pas ce que vous cherchez..
Vous pouvez faire une recherche :  
 
Navigation
Danger Santé > Actualités santé 2009 > Un mystère résolu pour l’addiction à la nicotine
 
Pour citer l'article sur votre site, votre blog ou sur un forum
Vous pouvez copier/coller le code suivant :



  1. john c. :
    13 mars 2013

    Je ne sais pas comment résoudre la dépendance à la nicotine mais la cigarette oui. Je suis passé à la clopinette soit la nouvelle cigarette électronique made in France dont les liquides aussi sont faits en France ( je le dis pour tous ceux qui aurait voté Bayrou aux dernières élections). Je suis passé d un paquet à 4 cigarettes, puis à deux, puis à une et maintenant plus aucune. Petit problème je ne crois pas que l état qui fait son beurre sur les vraies clopes (13mds d€ par an), les compagnies de tabac et de pharma vont laissé faire ça. Vous aurez donc deux campagne d information et de désinformation. Moi en tout cas je respire mieux et je me suis remis au sport.

  2. Amr :
    1 août 2012

    Est-il dangereux ou fatal d’arrêter de fumer d’un coup après plus de 35 ans d’addiction à la Nicotine tout en étant en traitement pour dépression sévère ?
    Un ami médecin ORL exerçant aux Etats-Unis de passage m’a parlé du phénomène : Nicotine Collapse . Je n’ai pas très bien compris quels sont les dangers et risques en question . Pouvez-vous m’éclairer et surtout m’aider à vaincre cette addiction qui m’empoisonne la vie depuis bien longtemps ? Et est ce que les programmes d’Hypnose vendus sur INTERNET SONT EFFICACES ?

  3. sandrine :
    31 mai 2012

    Pour diminuer notre consommation de cigarettes voire arrêter complétement, on peut utiliser des cigarettes électronique comme ça on peut choisir notre dose de nicotine et baisser au fur et à mesure.

    Moi je me procure ce type de cigarettes sur le site: (pub)

  4. CLAUDE :
    18 août 2011

    J’ai arrété de fumer (début 14 ans 1 p gitanes puis 60 cigarillos jour pendant 40 ans)
    1° étape descendu à 6 cig jour puis Arrêt total depuis 3 ans 1/2. depuis aide avec Nicopass (24 par 24 h) après le 3° mois pour lutter contre l’agressivité.
    PROBLEME: 1 mois après l’arrêt 1° crise de pseudo polyarthrite (traité cortisone)
    Depuis à chaque fois que je baisse ma quantité de Nicopas=nouvelle crise; j’en ai parlé à plusieurs medecins qui me répondent : coincidence, divaguations etc).
    Si un addictologue ou un ancien fumeur a déja renconté ce genre de problème, merci de m’aider.

Articles relatifs

Article : Un mystère résolu pour l’addiction à la nicotine
Mise en ligne sur Danger Santé.
Mois de publication : mars
Année de publication : 2009
Retour à la catégorie : Actualités santé 2009.
Retour à la page d'accueil : Danger Santé.
Vous pouvez suivre l'actualité du site avec notre flux RSS et sur notre compte twitter.