Les dangers de l’aluminium dans les vaccins

Ce que l’on sait

- Les sels d’aluminium sont neurotoxiques (InVS, 2003 – Académie de Médecine, 2012).

- Les sels d’aluminium ont un possible potentiel cancérigène et perturbateur endocrinien (Marisol Touraine, 2012).

- Les sels d’aluminium utilisés dans les vaccins migrent vers le cerveau (travaux de l’INSERM – Données confirmées par l’Académie de Médecine, 2012).

- Les publications scientifiques de qualité sont de plus en plus nombreuses à alerter sur les effets secondaires graves des sels d’aluminium vaccinaux (voir bibliographie).

 

Certains en tirent clairement les conséquences..

- Le Conseil d’Etat. Il reconnait maintenant le lien entre la Myofasciite à Macrophages et les vaccins utilisant des sels d’aluminium (arrêt du 21.11.2012 – Arrêt du 22.03.2013).

- Le laboratoire Mérial. Cette filiale vétérinaire de Sanofi a mis au point des vaccins sans aluminium pour les chats, afin d’éviter les tumeurs au site d’injection (sarcome félin, prévalence : 1 sur 5000).

aluminium vaccin

Mais les autorités sanitaires demeurent dans l’ambigüité..

- Le Ministère de la Santé a décidé de financer les recherches sur l’aluminium vaccinal et sur son lien avec la Myofasciite à Macrophages.Le comité scientifique a tenu sa première réunion le 27 mai 2013.

Mais le vaccin obligatoire pour les enfants (DTPolio, contre Diphtérie, Tétanos et Polio) n’est toujours pas proposé en version « sans aluminium » afin que les familles aient le choix, comme s’y était engagée Marisol Touraine.

- L’AFSSAPS/ANSM. L’agence sanitaire recommande aux personnes qui se rasent (ou s’épilent) les aisselles de ne pas utiliser de déodorant avec sels d’aluminium.

Mais l’injection de ces mêmes sels d’aluminium au cœur de l’organisme ne fait l’objet d’aucune recommandation.

Actualité (Juin 2013)

Le mercredi 5 juin à 11h30, les membres de l’Association Entraide aux Malades de Myofasciite à Macrophages (E3M) ont manifestés devant le ministère de la Santé à Paris pour demander à la ministre Marisol Touraine la mise à disposition de vaccins sans aluminium, comme elle s’y était engagée pendant la campagne présidentielle.

La Myofasciite à Macrophages est une maladie invalidante qui se manifeste par des douleurs musculaires, un état d’épuisement permanent et des troubles de la mémoire et de l’attention. De plus en plus d’études scientifiques internationales pointent du doigt l’aluminium utilisé comme adjuvant dans les vaccins.

Au nom du principe de précaution, l’association E3M demande à Madame Touraine la mise sur le marché d’un vaccin sans adjuvants à base de sels d’aluminium, en rappelant qu’il en existait un jusqu’en 2008. La pétition que l’association a lancé sur Change.org pour relayer cette demande a déjà recueilli plus de 20.000 signatures:  www.change.org/VaccinSansAluminium

 

Comment est-il possible qu’un service de l’Etat néglige ainsi sa mission de protection de la santé des citoyens ?

Questions E3M

- Les vaccins obligatoires que doivent recevoir nos enfants comportent tous de l’aluminium. Pourquoi le Ministère n’agit-il pas afin qu’un DTPolio sans aluminium soit de nouveau disponible (AMM toujours valide)?

- Pourquoi le principe de précaution, inscrit dans la Constitution, n’est-il pas appliqué alors que tous les préalables requis sont réunis ?

- Comment est-il possible de détruire ainsi des vies humaines ?

Action E3M

- Nous revenons nous installer devant le Ministère à partir du 5 juin, pour rappeler l’engagement pris par la Ministre de la Santé pendant la campagne électorale (« [les familles] doivent également avoir le choix de faire procéder aux vaccinations obligatoires par des vaccins sans sel d’aluminium, d’autant plus que cela était le cas jusqu’en 2008 ») et obtenir cette mise à disposition.

Partager cette page ! On compte sur vous :

Si vous ne trouvez pas ce que vous cherchez..
Vous pouvez faire une recherche :  
 
Navigation
Danger Santé > Vaccins > Les dangers de l’aluminium dans les vaccins
 
Pour citer l'article sur votre site, votre blog ou sur un forum
Vous pouvez copier/coller le code suivant :



3 commentaires ont été rédigés, ajoutez le vôtre :

  1. Oussama :
    20 mars 2015

    Il faut arrêter de répéter les conneries trouvées sur Internet. Il n’y a, à ce jour, AUCUNE preuve scientifique de la nocivité des sels d’aluminium présents dans les vaccins. C’est vraiment de l’idéologie de bobo en manque de sensations fortes. Les vaccins ont sauvé des millions de gens. Il y a des accidents, mais dont la morbidité est bien moindre qu’en traversant la rue pour aller acheter votre pain (et je vous invite à rechercher le terme « morbidité » dans un dictionnaire, PAS sur internet ! Non, rien à voir avec « morbide »…) – Ne pas vacciner ses enfants, c’est de l’égoïsme pur; c’est faire profiter ses enfants de la vaccination des autres. De toute manière, c’est puni de 2 ans de prison, et ça me semble léger pour de la maltraitance.

  2. Yves :
    24 mai 2014

    Passé ! D’où suite du message :
    • cela commence à bouger : une association de médecins généralistes, la CNMSE, vient de lancer une pétition contre les « adjuvants » aluminés. Vous trouverez des détails complémentaires (concernant cette carambouille aluminée des pharmas français) sur leur site http://www.petition-medecins-dtpolio.fr.
    Ceci dits, ces bons médecins omettent de mentionner le MERCURE, maintenant presque toujours tout aussi présent dans les vaccins français (prétendument pour leur « conservation ». Besoin subit. Négligé pendant 129 ans ?). C’est le tenant du titre de pire neurotoxique majeur. Mais ces médecins ont tout de même un certain mérite : n’ayant pas une seule heure de toxicologie fondamentale dans leur cursus, ils sont les premiers à braver une des nombreuses omertà en vogue.
    Les deux métaux ou plutôt leurs ions Al+++ et Hg ++ (puis métabolite type désastre de Minamata) sont actuellement les ennemis publics n° 1.
    Pas trop tôt ! Ici, ils résultent en effet d’une tromperie sur la marchandise, d’une falsification criminelle, d’un empoisonnement collectif délibéré. Ces truandages sont tellement obscènes que le terme approprié m’échappe (ne l’ai pas trouvé dans les salons bien-élévés). C’est encore plus immoral que les innombrables pollutions industrielles de l’air de l’eau et du sol avec bénédiction, PROTECTION veux-je dire, des préfets de la République (ex. Bourg-Fidèle, près de Rocroi, dans les Ardennes).

  3. Yves :
    24 mai 2014

    Je recommence.
    • N’oublions pas le MERCURE.
    • Il existe un vaccin contre la grippe saisonnière exempt de composés aluminés ou mercuriels, L’INFLUVAC de chez Abbot (Nederland). Il suffit de le demander à son pharmacien. À noter pour l’automne prochain.
    • Si vous connaissez d’autres vaccins honnêtes, soyez gentil de nous faire part de l’info.
    • Cette addition de saloperies hyperto.xiques (c.-à-d. cumulatives parce que liposolubles) aux conséquences désastreuses (nombreuses maladies induites, difficiles ou impossibles à soigner parce que dégénératives) est motivée par l’avarice des pharmas (labos pharmaceutiques) : elle leur permet de faire l’économie de la moitié de la matière active et de se mettre dans la poche le coût correspondant. C’est d’autant plus indigne que les conséquences sur la santé en ont été perçues par les Français et les dressent contre la vaccination, ce qui est malheureux pour la santé publique.
    • essayons ce message

Si vous avez une remarque, vous êtes libre de laisser votre avis.
 
Articles relatifs

Article : Les dangers de l’aluminium dans les vaccins
Mise en ligne sur Danger Santé.
Nombre d'avis : 3
Mois de publication : juin
Année de publication : 2013
Retour à la catégorie : Vaccins.
Retour à la page d'accueil : Danger Santé.
Vous pouvez suivre l'actualité du site avec notre flux RSS et sur notre compte twitter.