Contraception en France : les femmes délaissent la pilule !

La pilule : un moyen de contraception aux effets secondaires dissuasifs

Actuellement, 90% des femmes déclarent être satisfaites de leur moyen de contraception.
Ce chiffre comporte néanmoins une nuance à souligner car moins d’une sur deux (46%) s’en déclarent « tout à fait satisfaites ».
La pilule n’a la satisfaction complète que de 44% de ses utilisatrices, ce qui la place derrière le stérilet (57%) et l’implant (70%).

Plus globalement, cette relative insatisfaction de la pilule se couple avec de véritables critiques apportées à ce moyen de contraception : six femmes sur dix (60%) s’accordent à dire que la pilule est un moyen de contraception contraignant et près de huit sur dix (79%) reconnaissent qu’elle n’est pas sans danger et peut provoquer de graves problèmes de santé.

Entre les différentes raisons invoquées par les femmes déclarant avoir arrêté de prendre la pilule, on retrouve en premier l’aspect contraignant de la prise régulière de la pilule (23%) et ensuite les risques qu’elle représente sur la santé (20%) suivi de près par les effets secondaires sur la santé (19%).
Au global, 38% des femmes ayant arrêté la pilule l’ont fait pour éviter les risques qu’elle peut avoir sur la santé.
Ce sont principalement les femmes issues des catégories sociales supérieures qui avancent cet argument (54%, contre 22% parmi les femmes inactives). On notera également que les femmes se déclarant en surpoids sont 51% à avoir arrêté la pilule pour un motif de santé.

Arrêt de la pilule

Les débats autour des effets secondaires de la pilule pousseraient près de quatre femmes sur dix la prenant actuellement à l’arrêter

41% des femmes prenant actuellement la pilule déclarent que les débats actuellement en cours sur ses effets secondaires seraient de nature à les inciter à arrêter de la prendre, dont 11% le feraient « certainement ».

Ces débats sont d’ailleurs largement relayés chez les femmes car plus de huit sur dix (83%) déclarent en avoir entendu parler.
Plus précisément, près d’une femme de 20 à 29 ans sur deux (49%) et 45% des femmes âgées de 30 à 39 ans déclarent que ces débats pourraient leur faire abandonner la pilule – on retrouve ici des catégories de population peut-être mieux informées sur la pilule via les réseaux sociaux et l’information sur internet notamment.

Contraception en France


Méthodologie : Étude de l’Ifop pour IllicoMed réalisée par questionnaire auto-administré en ligne du 26 au 29 juin 2018 auprès d’un échantillon de 1 084 femmes représentatif de la population âgée de 15 à 49 ans et plus résidant en France métropolitaine. La représentativité de l’échantillon global a été assurée par la méthode des quotas (âge, profession de la personne interrogée) après stratification par région et catégorie d’agglomération.
Source : IllicoMed.com

On compte sur vous pour partager cette page :

Si vous ne trouvez pas ce que vous cherchez..
Vous pouvez faire une recherche :  
 
Navigation
Danger Santé > Actualités : prévention santé > Contraception en France : les femmes délaissent la pilule !
 
Pour citer l'article sur votre site, votre blog ou sur un forum
Vous pouvez copier/coller le code suivant :



Articles relatifs

Article : Contraception en France : les femmes délaissent la pilule !
Mise en ligne sur Danger Santé.
Mois de publication : octobre
Année de publication : 2018
Retour à la catégorie : Actualités : prévention santé.
Retour à la page d'accueil : Danger Santé.
Vous pouvez suivre l'actualité du site avec notre flux RSS et sur notre compte twitter.