Crises d’angoisses

Témoignage sur les crises d’angoisses

Son témoignage : J’ai que 17 ans et mon comportement n’est pas normal et pour le comprendre il faut que je vous raconte ma « vie »: tout a commencer quand j’avais 5 ans quand ma mère a divorcé avec mon père parce qu’il l a battu à plusieurs reprise.
Je me souvient tout particulièrement du jours ou il avait pété un plomb, qu’il l’avait tapé et pris par la tête et la jeté contre le bar, ma mère a appelé les flics et direct après il avait pris une pile d’assiettes, il a frappé de toute ses forces dessus et il c’est ouvert gravement la main. Quand les flics sont arrivés il a accusé ma mère de l’avoir ouvert avec un couteau de cuisine! A cette âge là je ne comprenais pas ce qu’il s’était passé comme mon grand frère et ma soeur, j’étais perdu… Surtout le jours ou mon père est parti vivre en camping en entendant la procédure de divorce et que ma soeur et moi l’avions surpris avec une autre dans son lit il devait au moins avoir 35 ans et l’autre n’avait que 25 ans..
Il devenait de plus en plus agressif, ils nous parler mal, il perdait facilement patience et quand c’était le cas c’était une baffe qui partait ou plus… Jusqu’au jour ou le divorce a été accordé et que ma mère a eut notre garde tout redevenait comme avant (plus ou moins) mais les souvenirs sont toujours la et font mal quand on y repense.
Puis 2 ou 3 ans plus tard mon père a accusé ma mère de folle, de quelqu’un qui ne savait pas s’occupé de nous, d’irresponsable et j’en passe. Bien sur tout ca était que pure mensonges, mais il avait un plus gros salaire que ma mère une vie plus « potable » comme avait dit son avocat. Ma soeur, mon frère et moi nous ne pouvions rien faire même pas témoigner pour dire que c’était faux qu’on voulait rester chez notre mère car on était trop petit. Et bien sur mon père a eu notre garde et la tout est devenu noir pour nous 3…
Il prenait l’apéro tout les soirs toujours du whisky puis fut le jour ou on a fait des bêtise et la une baffe puis ensuite de plus en plus fort jusqu’à rester enfermer, mais il pouvait être très gentil comme horrible.
On voyait notre mère pendant les vacances elle se laissait aller car elle faisait tout mais absolument tout pour nous récupéré (elle savait tout ce qu’il c’était passé)
Après 3 ans sans relache de notre coter a encaisser et de l’autre a se déchirer pour nous reprendre, ca a porter ces fruits nous sommes revenu chez Nous une bonne fois pour toute et pour la dernière fois (jusqu’a maintenant).
mais le problème c’est que je me suis faite une carapace, je suis devenu nerveuse je m’en prends a ma mère presque tout les jours maintenant le moindre trucs qui ne me plait pas me fait piquer une crise, alors que je sais très bien qu’elle n’y est pour rien au contraire elle nous a « sauvé ». Le soir je ne dors presque plus je fais des crises d’angoisse (je n’en n’ai jamais parlé avec elle). J’ai toujours cette peur de voir un autre homme comme mon père ou de sortir avec quelqu’un qui a le meme comportement, je voudrais juste redevenir heureuse avoir une VIE tout simplement sortir de ce cauchemar…
Témoignage de anonyme de la ville suivante : limoux

On compte sur vous pour partager cette page :

Cette page est présente dans la rubrique témoignages de santé.
C'est un témoignage personnel de la part d'un visiteur et non un article du blog danger-sante.org
Si vous souhaitez partager votre propre témoignage sur la santé, cliquez ici
.
Si vous ne trouvez pas ce que vous cherchez..
Vous pouvez faire une recherche :  
 
Navigation
Danger Santé > Témoignages santé > Crises d’angoisses
 
Pour citer l'article sur votre site, votre blog ou sur un forum
Vous pouvez copier/coller le code suivant :



  1. Aurélie :
    22 mars 2013

    Coucou, je m’appelle Aurélie et j’ai 30 ans. J’ai fait ma 1ère crise d’angoisse en 2009. Suite à des propos méchants d’un ami. Soi disant que je m’étais moquée de lui et de son ami car ils étaient homosexuels alors que je n’ai jamais rien dit sur eux. Ensuite, j’ai eu des attouchements sexuels de mon beau-frère en 2011. Depuis, les hommes dont je tombe amoureuse ne peuvent plus toucher mes parties intimes sans que je n’ai de grosses crises d’angoisses. Je suis sous traitement depuis 2009. Je prends un médicament quand j’ai une crise et cela passe assez vite. Après chaque crise d’angoisse, je suis très fatiguée et ces crises sont parfois si importantes que j’en pleure.

Articles relatifs

Article : Crises d’angoisses
Mise en ligne sur Danger Santé.
Mois de publication : septembre
Année de publication : 2012
Retour à la catégorie : Témoignages santé.
Retour à la page d'accueil : Danger Santé.
Vous pouvez suivre l'actualité du site avec notre flux RSS et sur notre compte twitter.