Diagnostic de l’asthme

Nouveau rapport de la Haute autorité de santé sur l’asthme en France.
Pour lutter contre la mauvaise prise en charge de l’asthme, la HAS propose un meilleur diagnostic pour les jeunes en France.

 

Il est impossible de se diagnostiquer soi même de l’asthme, les problèmes respiratoires sont nombreux. Souvent les allergies sont liées à l’asthme ce qui entraine d’autres problèmes respiratoires.

Comment diagnostiquer de l’asthme chez un enfant ou un adulte ?

Vous devez consulter votre médecin, c’est très important de faire un diagnostic rapide afin de mieux traiter ce problème potentiel.

Début du communiqué de la haute autorité de santé :

La Has publie des recommandations de bonnes pratiques sur le diagnostic, la prise en charge et le traitement (en dehors des épisodes aigus) de l’asthme de l’enfant de moins de 36 mois.
Améliorer la prise en charge de l’asthme du jeune enfant par un meilleur diagnostic

Les objectifs de ces recommandations sont d’améliorer le diagnostic de la maladie en en proposant une définition explicite et de préciser des stratégies diagnostique et thérapeutique afin, notamment, de diminuer la fréquence des crises, des hospitalisations et de la prise de corticoïdes oraux.

L’asthme est une maladie chronique, variable dans le temps, marquée par des épisodes réversibles de dyspnée aiguë (difficultés respiratoires) avec sifflements. Si l’asthme du grand enfant est bien caractérisé, la définition de l’asthme du nourrisson n’est pas consensuelle. Cela peut conduire à des diagnostics erronés de bronchites, bronchiolites, pneumopathies, etc. qui retardent la mise en œuvre d’un traitement adapté.

Définition de l’asthme
La définition de l’asthme repose sur des arguments cliniques. L’asthme de l’enfant de moins de 36 mois est défini par un épisode dyspnéique avec râles sibilants (survenant lors de l’expiration) qui s’est produit au moins trois fois depuis la naissance et ce quels que soient l’âge de début, la cause déclenchante et l’existence ou non d’une allergie.


Stratégie thérapeutique
La mise en route d’un traitement médicamenteux de fond (corticostéroïdes inhalés) est fonction de la sévérité initiale. Il doit ensuite être adapté au contrôle de la maladie. Lorsqu’il est prescrit, le traitement par corticostéroïdes inhalés doit être poursuivi pendant au moins trois mois. L’objectif est d’obtenir le contrôle total de l’asthme, c’est-à-dire l’absence de symptôme et de recours aux soins, avec la dose minimale de corticostéroïdes inhalés. L’exposition au tabac doit être évitée au maximum. Les facteurs aggravants doivent être systématiquement recherchés.

Prise en charge initiale : diagnostic et évaluation de la sévérité
Le diagnostic de l’asthme de l’enfant de moins de 36 mois est essentiellement clinique. Une radiographie du thorax est indispensable après trois épisodes de sifflements car elle permet d’éliminer des diagnostics différentiels importants tels que des malformations et l’inhalation de corps étrangers.

Dans ce contexte, la Direction générale de la santé a sollicité la HAS pour élaborer des recommandations de bonnes pratiques sur le diagnostic, la prise en charge et le traitement (en dehors des épisodes aigus) de l’asthme de l’enfant de moins de 36 mois, avec comme objectifs :
Premièrement d’améliorer le diagnostic de la maladie en proposant une définition explicite ;
Deuxièmement de proposer des stratégies diagnostique et thérapeutique afin d’harmoniser les pratiques en vue d’un contrôle total de l’asthme et ce afin de diminuer la fréquence des exacerbations, des hospitalisations, du recours aux soins et de la prise de corticoïdes oraux.
Ces recommandations ont été élaborées en partenariat avec la Société pédiatrique de pneumologie et d’allergologie.

Suivi : la survenue d’une exacerbation sévère ou la perte de contrôle nécessitent une consultation pour réévaluer le traitement.

« Asthme de l’enfant de moins de 36 mois : diagnostic,
prise en charge et traitement en dehors des épisodes aigus »
(Haute Autorité de Santé, mars 2009)

Recommandations téléchargeables sur www.has-sante.fr, rubrique Publications.

Partager cette page ! On compte sur vous :

Si vous ne trouvez pas ce que vous cherchez..
Vous pouvez faire une recherche :  
 
Navigation
Danger Santé > Asthme > Diagnostic de l’asthme
 
Pour citer l'article sur votre site, votre blog ou sur un forum
Vous pouvez copier/coller le code suivant :



9 commentaires ont été rédigés, ajoutez le vôtre :

  1. ısmail :
    24 octobre 2012

    moı je suıs alergıque est depuıs une dızaıne d annee . maıs en ce moment j arrıve plus a dormır a l aube car j aı des problemes de respıratıons ……………… bref je pense que j aı l asthme . de conseılles svp je vs attend…

  2. Annick :
    13 mars 2012

    Étant asthmatique de nombreuses années, je n’arrive pas à comprendre comment on peut donner des aérosols contenant de l’acide chlorhydrique en cas de crise ? Tout est fait pour accentuer les crises et pour démolir encore plus les personnes fragiles, ce qui s’est passé pour moi, il y a quinze jours en service d’urgence… Du chlore dans les bronches ! et de l’acide ! Incroyable mais vrai… Heureusement, mon fils est arrivé à temps avec du théostat (théophylline) que je prends depuis 35 ans car on voulait me refaire un aérosol… puisque ma crise était de plus en plus sévère… Cette théophylline, utilisée de moins en moins dans les services hospitaliers, me permet pourtant d’avoir de moins en moins recours à la cortisone qui a de multiples effets secondaires : décalcification, destruction des glandes surrénales, acné rosacée, hypokaliémie… etc… Pourquoi donne-t-on de moins en moins ce remède aux asthmatiques ? même si, je le sais, il ne faut pas en abuser, comme de tous remèdes… Tout excès est mauvais.

  3. katia :
    28 novembre 2011

    Personnellement. Je suis asthmatique de naissance mntenant j ai 18ans et je suis recherche une solution pck c est un suplice merci de m aider ….

  4. paul :
    20 novembre 2011

    salut j ai de l asthme et je voudrais savoir le conséquence de l asthme sur ma santé .
    merci de m’eux répondre le plus vite possible

  5. jean claude :
    28 août 2011

    je connais une plante trés efficaces sur tout ce qui touche aux problemes pulmonaires du nourisson a l’adulte deja fait les preuves dans différents pays

  6. Patricia :
    20 mai 2011

    Merci pour cet article qui précise l’attitude nécessaire à avoir vis à vis de l’asthme. Cependant il ya une composante psychologique tout à fait importante dans cette maladie. Vous pouvez voir le complément d’information sur se-soigner-autrement.com ; c’est toujours intéressant de mettre toute les chances de son coté

  7. Pierre :
    24 février 2011

    Une réforme alimentaire donne des résultats spectaculaires contre l’asthme. Il s’agit de la suppression de la caséine des produits laitiers et du gluten (blé, etc.), préconisée par le docteur Seignalet.

    forum.doctissimo.fr/sante/asthme-bronchite/asthme-bpco-alimentation-sujet_149596_1.htm

    J’ai pu moi-même faire disparaitre mon asthme et cesser tout traitement grâce à cette alimentation.

  8. Moi ... :
    21 février 2011

    Bonjour , je suis moi même asthmatique … Si vous avez des questions j’y répondrai avec plaisir :)

  9. maman tres inquiette.... :
    26 janvier 2011

    bonjour,voila moi je voudrais pose une question..mon fils agee de 6 ans a pris un coup de froid apres 4 jours j’ai vue que la toux ne voulais pas passe donc je l’es prie chez son medecin traitant ,,,et la j’etais choque du diagnostic du medecin car il ma dis qu’il vais un debus d’asthme..chose qui ma bqs boulverse et qui etais innatendu..mais je me pose bqs de question ..car il lui a donne afaire l’aerosol et des antibio..c tous…et moi a ma connaisance les asthmatiques onr des medicaments a prendre ..et d’autres analyses a faire et non pas une simple consultation….merci de me donne votre avis.

Si vous avez une remarque, vous êtes libre de laisser votre avis.
 
Articles relatifs

Article : Diagnostic de l’asthme
Mise en ligne sur Danger Santé.
Nombre d'avis : 9
Mois de publication : mai
Année de publication : 2009
Retour à la catégorie : Asthme.
Retour à la page d'accueil : Danger Santé.
Vous pouvez suivre l'actualité du site avec notre flux RSS et sur notre compte twitter.