Pour les fumeurs, la cigarette devient « hasbeen » ?

Les fumeurs seraient devenus « hasbeen » ?

C’est du moins qu’espère de nombreuses associations anti-tabac.
Il faut savoir que la première cigarette est souvent lié à un effet de « mode » ou pour pouvoir appartenir à un groupe social.
Si cette « pseudo-mode » n’existe plus, le nombre de fumeurs va diminuer dans les années à venir.

 

La diminution du tabac en France :

Depuis 2000, le tabagisme chez les jeunes sont en recul.
Les 17-25 ans seraient ainsi plus sages que leurs aînés.

Baisse très nette du tabagisme entre 2000 et 2005.
Source : Bulletin épidémiologique de l’Institut de veille sanitaire (InVS).

Les livraisons de tabac aux buralistes français ont chuté de 10%, en mars 2008 par rapport à mars 2007.
Selon des chiffres d’Altadis – AFP auprès d’un cigarettier opérant dans l’Hexagone.

Depuis le début de l’année et l’interdiction de fumer dans les lieux dits de convivialité, les livraisons de tabac sont en baisse de 5% par rapport au premier trimestre de 2007, selon Altadis distribution qui fournit la quasi-totalité des quelque 30.000 points de vente français.

fumeurs de tabac

L’évolution du tabac en Belgique :

Considérant les interdictions de fumer dans les lieux de travail et dans les restaurants et les campagnes de santé, la consommation de tabac en belgique a-t-elle évolué ?

Le Centre de recherche et d’information des Organisations de Consommateurs (CRIOC) en Belgique a mené une étude au cours du terminer trimestre 2007 auprès de 250 Belges de 15 ans et plus.
Les enseignements en matière de consommation actuelle (et peut-être future) sont intéressants : Moins de fumeurs réguliers

Ainsi 3 Belges sur 4 (73%) ne fument pas. 1 Belge sur 5 (22%) est un fumeur quotidien tandis que 6% des Belges fument de temps en temps et sont rangés dans la catégorie des fumeurs occasionnels.

En fait, le nombre de fumeurs réguliers connait une diminution régulière depuis 1982, époque où 4 Belges sur 10 fumaient tous les jours.
Le nombre de fumeurs est globalement stabilisé depuis 2004.

La consommation de tabac entre néerlandophones et francophones est presque identique aujourd’hui même si le sud de la Belgique fume enore davantage (23% contre 21%).

Si les femmes, traditionnellement moins fumeuses, se sont mises à fumer « comme les hommes » en 1992, elles étaient par la suite moins nombreuses à fumer (aujourd’hui 19% des femmes et 25% des hommes). Néanmoins, on a constaté en 2007 un phénomène curieux avec une augmentation du pourcentage de fumeuses (+3%) et une diminution du nombre de fumeurs (-4%). Tendra-t-on à une « égalité » dans le « vice » ?

Les Belges les plus défavorisés sont ceux qui fument le plus, mais aussi les plus décidés à arrêter de fumer en 2008, selon la dernière enquête du Centre de recherche et d’information des organisations de consommateurs (CRIOC) mise en ligne vendredi. Elle met également en évidence une stabilisation du nombre de fumeurs depuis 2004.

L’enquête a été menée auprès de 2.050 personnes de plus de 15 ans, du 15 novembre au 15 décembre 2007, sur deux points: les intentions d’arrêter de fumer et la consommation actuelle.
Si les plus défavorisés sont les plus décidés à arrêter de fumer en 2008, il faut noter que leur consommation de tabac a augmenté de 9% en 2007.

De manière générale, plus de la moitié des fumeurs déclarent vouloir arrêter dans un avenir proche, mais seulement 26% semblent réellement décidés (1% de plus qu’en 2006). « Ceci montre que les actions prises pour lutter contre la consommation de tabac doivent encore être consolidées », indique le CRIOC.

La diminution du nombre de fumeurs en Italie :

L’interdiction de fumer en Italie a diminué les crises cardiaques
L’interdiction de fumer dans les lieux publics a-t-elle des effets sur la santé ?
Apparamment oui, si l’on en croit les résultats d’une nouvelle étude italienne qui montre que les accidents cardiovasculaires ont diminué de plus de 10 % depuis que le tabac est banni des lieux publics.

Pour les chercheurs, le lien entre cette diminution de la mortalité et l’interdiction du tabac est évident :
« ces bénéfices résultent d’une réduction significative de l’exposition au tabagisme passif », se réjouissent-ils.

Mais ce n’est pas tout : il semble bien que de nombreux Italiens aient profité de cette interdiction pour abandonner définitivement la cigarette comme le confirment les chiffres des ventes de tabac qui accusent une baisse de 5,5 % en 2005 par rapport à 2004.

Source : Rates of Acute Coronary Events Circulation, Fevrier 2008.

Les changements vis à vis du tabac dans d’autres pays :

Etats-Unis, cinq ans après avoir interdit de fumer dans tous les endroits publics, la ville de New York affiche près de 250 000 fumeurs de moins.
Source : L’Orient-Le Jour, 29 mars 2008.

La ville de Mexico a interdit la consommation de tabac dans tous les lieux publics afin notamment d’améliorer la qualité de l’air dans cette capitale en proie à la pollution.
La capitale mexicaine, qui compte 18 millions d’habitants, est la plus grande ville du monde à avoir adopté l’interdiction de fumer pour protéger les fumeurs passifs des effets du tabac. La mesure est loin de faire l’unanimité cependant parmi les Mexicains, qui ont pour habitude d’associer tequila et cigarette dans les cafés.

En Chine, de nouvelles règles interdisant de fumer dans 10 catégories de lieux publics – tels que les palais des sports, les hôpitaux ou bien encore les taxis – entreront en vigueur le 1er mai.
En ce qui concerne les palais des sports, ces nouvelles règles interdisent de fumer dans les salles d’entraînement physique, dans l’enceinte même du palais des sports ainsi que dans les gradins des complexes sportifs en plein air.
Les départements de la santé de Chine prévoient une interdiction totale de fumer dans les jardins d’enfants et les écoles à partir de Mai 2008.

Au Canada, les adolescentes qui fument ne sont pas plus enclines à perdre du poids que celles qui ne fument pas, mais les garçons du même groupe d’âge qui fument mesurent en moyenne 2,54 centimètres de moins que ceux qui restent loin du tabac.
C’est ce qu’indique une nouvelle étude, dont les auteurs disent qu’elle pourrait avoir d’importantes implications pour la santé publique, surtout que plusieurs jeunes fumeuses affirment griller des cigarettes pour contrôler leur poids.
Source : journal Annals of Epidemiology, Quebec.

Partager cette page ! On compte sur vous :

Si vous ne trouvez pas ce que vous cherchez..
Vous pouvez faire une recherche :  
 
Navigation
Danger Santé > Tabac > Pour les fumeurs, la cigarette devient « hasbeen » ?
 
Pour citer l'article sur votre site, votre blog ou sur un forum
Vous pouvez copier/coller le code suivant :



16 commentaires ont été rédigés, ajoutez le vôtre :

  1. Yves :
    26 mai 2014

    @14 Le singe ; Mon vieux Singe, c’est toi qui nous gonfles avec ton aplomb pour maquiller la réalité : 80 000 Européens meurent de tabagisme passif par an dont 1/8 de Français soit 10 000. Et tu trouves cela minime ? Ton inversion des faits et des lobbies me dégoûte. Et, puisque tu parles de sueur, ton odeur est pire. L’odeur d’un jaune même pas payé. Tu es risible, excuse-moi. D’ailleurs tu as tous les braves gens contre toi sauf, bien-sûr, 3/Le Gourou, cet ardent défenseur du renard libre dans le poulailler libre.
    Je salue cordialement tous les autres intervenants.

  2. Fred :
    16 juin 2011

    Avant de vouloir faire la morale, apprenez qu’à l’école on apprend déjà à écrire, la prévention viendra après les enfants.
    Bonsoif

  3. Le Gourou :
    13 avril 2011

    Tout le monde a une addiction, que ce soit les jeux de hasard, les jeux vidéo, la télévision, les drogues, elle est souvent mauvaise pour la santé… Mais c’est dans la nature de l’homme d’avoir ses rituels. Et chacun trouve le sien.
    Certains d’entre vous disent que c’est mal de fumer, moi je vous dis que c’est mal de ne pas respecter le libre arbitre des gens. Avec le nombre d’images chocs, de spot TV anti-tabac et des journées de préventions, je vous rassure un fumeur est toujours pleinement conscient des risques qu’encourt sa santé. Alors faut-il peut être pensé plus loin que le bout de son nez, l’état taxe plus de 2/3 du prix d’un paquet de cigarette (TVA + Taxe reltive au tabac) et il explique cela par les coûts de la SECU pour les fumeurs malades. Pourquoi ne pas taxer les personnes obèses sur la malbouffe qu’elles consomment ? Le nombre de maladie généré par l’obésité est exponentiel et les chiffres concernant les traitements assurée par la SECU sont exorbitant. Pourtant non, on s’acharne contre les fumeurs, inlassablement.
    Comme la si bien dit le singe, les français ne sont pas malins…. et ça se voit rien qu’à leur orthographe…

  4. Margarette :
    7 avril 2011

    La cigarette n est pas bonne pour le cor de l être humain,elle est meme très dangereuse,elle peut coser de grave dégâts,tels que le cancer et pleins d’autres maladies.La cigarette , une fois que tu t’y met , tu ne peut plus t’arrêter,c’est comme une drogue.La cigarette crée a l’homme un poumon de fumeur , qui devient noir .Silvouplait ARRETER LA CIGARETTE !!!!

  5. aya miss :
    6 février 2011

    la cigarette et une chose grave et encore il peut apporter des maladis merci pour cette recherche

  6. laurence :
    2 février 2011

    moi je trouve que la drogue c’zst mal et ça pollue l’atmosphère comme l’as dis marine

  7. chloé :
    15 janvier 2011

    je trouve sa lâche de fumé malgré que certains proches consomme du tabac !! c’est lâche pour leurs familles,leurs amis…. ci fumer pour eux c’est se sentir mieux c’est faux c’est descendre aux enfers !!! mais si malheureusement il s’en foute et que c’est pour étre « a la mode », il ne s’en foutrons plus quand le médecin lui annoncerons un cancer des poumons ou je ne c’est quoi d’autre !!!!!!!

  8. lolita :
    6 janvier 2011

    nul ils ne parle meme pas de l’évolution du tabac en france.

  9. christine :
    21 novembre 2010

    c’était une erreur de banaliser le tabac. C’est une drogue!
    A ce titre les autorités devraient l’interdir. Ou bien il serait bon de montrer aux fumeurs à quels dangers ils s’exposent et exposent les autres! interviews dans les hopitaux, les cliniques, les lieux de fin de vie.
    j’ai perdu mon cousin et mon beau-frère des suites du tabac. Ils avaient respectivement 43 ans et 50 ans.

  10. marine :
    3 mai 2010

    la cigarette tue les gens et sa polue la planète lol il faut arrèter de polluer

  11. marine :
    3 mai 2010

    quel est le nombre de fumeurs en france

  12. julie :
    16 avril 2010

    seus qui fume c’est qu’il veule mourire ,il se suside

  13. coralie :
    12 mars 2010

    moi je trouve que c’est une merde, une drogue et que sa détrouit le corps.

  14. Le singe :
    6 novembre 2009

    Laissez donc vivre les gens !

    Vous savez COMBIEN de gens sont morts à cause du tabagisme passif en france ? Non, car ces chiffres sont tellement minimes qu’ils sont tus par le lobbying contemporain « à bas la cigarette ».

    Comme vous vous en doutez, je suis bien entendu fumeur. J’ai commencé à peu près à ma majorité et ça fait bientôt deux ans. J’étais conscient des risques, je le suis toujours, je ne m’attends pas à faire de vieux os avec ma consommation actuelle.

    Cependant je suis excédé par tous ces non-fumeurs qui n’ont aucun respect pour les modes de vie des autres, pour quoi vous prennez vous à nous harceler, nous, qui sommes malgré tout des êtres humains …

    Le respect ça va dans les deux sens, et je suis bien content qu’il soit interdit de fumer dans les restaurants, car cela gâche le plaisir du gout, mais dans un bar je ne comprend pas trop … il y a souvent des coins fumeurs et non fumeurs alors pourquoi ne pas en profiter comme ce fut le cas il y a quelques années (pendant lesquelles j’étais encore non fumeur) … honnêtement, on ne va pas dans un bar pour respirer de l’air pur et l’odeur de la sueur est nettement plus désagréable que celle de la cigarette …

    Bref tout ça pour résumer : arrêtez de nous gonfler, nous fumeurs, avec vos longs couplets sur les joies de la vie sans tabac, sur le RESPECT (vous n’en offrez aucun en retour, est-ce normal ?) d’autrui (je ne fume pas en présence d’enfants, évite les personnes agées qui souvent supportent moins l’odeur, etc etc …)

    Mais bon peut-être que j’en demande trop, rien qu’à voir les résultats des dernières élections … faut pas croire que les français sont bien malins aha…

  15. Franck :
    14 octobre 2009

    Quel objectif visent les buralistes en s’opposant à l’augmentation des prix ?

    Paris – 7 octobre 2009 : L’annonce de l’augmentation du prix des cigarettes est une mesure efficace que réclamaient les associations de lutte contre le tabagisme depuis bientôt 3 ans ; elle est le levier le plus efficace pour faire chuter la consommation de tabac. Les buralistes s’élèvent contre cette mesure et prédisent à nouveau la mort de leurs commerces. Pourtant, il est facilement démontrable qu’ils gagneront plus financièrement après l’application de la hausse de prix. Pourquoi alors s’opposent-ils à l’augmentation ?

  16. Clémence :
    6 juillet 2009

    Bonjour!

    Ne soyez pas « has been », et pour lutter contre le tabagisme, venez profiter d’une cure thermale et de son accompagnement éducatif : vous pouvez lire ici que dans les stations thermales, des expositions itinérantes servent à interpeler le curiste sur l’arrêt du tabac, sur les conseils de base d’une alimentation équilibrée ou les arguments en faveur d’un retour à l’activité physique.

    thermes-sante.com/2009/06/la-cure-thermale-un-temps-d%E2%80%99education-a-la-sante/

Si vous avez une remarque, vous êtes libre de laisser votre avis.
 
Articles relatifs

Article : Pour les fumeurs, la cigarette devient « hasbeen » ?
Mise en ligne sur Danger Santé.
Nombre d'avis : 16
Mois de publication : avril
Année de publication : 2008
Retour à la catégorie : Tabac.
Retour à la page d'accueil : Danger Santé.
Vous pouvez suivre l'actualité du site avec notre flux RSS et sur notre compte twitter.