Flashball (pistolet flash-ball) : les dangers et les risques de l’arme flash-ball

pistolet flashball

Le pistolet Flash-Ball est une arme de poing
Il est principalement destiné aux forces de police, aux CRS durant des émeutes et les violences.
Sa forme se situe entre le pistolet et le fusil à canons sciés, cette arme, relativement peu encombrante, ressemble à un jouet ou à un fusil à eau à première vue.

Le Flash-Ball existe en deux versions :

Le pistolet flashball Super pro qui est fabriqué avec des alliages métalliques.
Le pistolet flashball Compact, une version du pistolet plus légère car elle est construite avec des matériaux composites.

L’arme flash-ball peut utiliser des projectiles variés, le plus courant étant une balle de caoutchouc dur.

Les dangers du flash-ball :

Le projectile tiré par un Flash-Ball est normalement sans danger de mort pour la victime.

Néamoins il peut entrainer de sévères blessures, en particulier s’il atteint la tête. On recense de nombreux cas où des personnes ont subit de sérieux dommages corporels après avoir reçu une balle de Flash-Ball au niveau de la tempe, entrainant parfois un éborgnement chez la personne victime de cette arme.

Une balle en caoutchouc de Flash-Ball est potentiellement aussi mortelle que n’importe quel projectile, si elle atteint des zones sensibles ou encore si le tir est porté trop près de la cible.

Une arme telle le Flash-Ball, bien qu’étant à létalité atténuée, reste donc capable de blesser voir de tuer une personne.

Des hématomes (voir des gros bleu) ont été observé sur la majorité des personnes ayant reçu un tir de flashball.

Un exemple d’une mauvaise utilisation de l’arme flash-ball :

En France, un jeune homme de 16 ans a été grièvement blessé à l’œil au cours d’une échauffourée avec la police, dans la nuit de samedi à dimanche, dans cette ville de Seine-Saint-Denis. La « police des polices » a ouvert une enquête pour déterminer si sa blessure est due au projectile en caoutchouc d’un flash-ball.

L’adolescent de 16 ans blessé grièvement à l’œil par le tir de flash-ball d’un policier a été hospitalisé, ont indiqué à la presse ses avocats.
« Les chances de récupération » de son oeil gauche « sont infimes » a déclaré M. Jean-Pierre Mignard.

Partager cette page ! On compte sur vous :

Si vous ne trouvez pas ce que vous cherchez..
Vous pouvez faire une recherche :  
 
Navigation
Danger Santé > Flash-Ball > Flashball (pistolet flash-ball) : les dangers et les risques de l’arme flash-ball
 
Pour citer l'article sur votre site, votre blog ou sur un forum
Vous pouvez copier/coller le code suivant :



14 commentaires ont été rédigés, ajoutez le vôtre :

  1. Marie :
    6 juin 2011

    J’ai été victime d’un tir de flash ball à Rennes en décembre 2010 , je n’ai rien d’une délinquante , j’ai 59 ans et je venais assisté à une projection sur la façade de la Mairie . En marge de cet évènement une manifestation pour le droit au logement avait lieu , la police est arrivée et à tirer avec des flash ball . Je me trouvais à l’opposé de cette manifestation quand j’ai été atteinte soit 60 à 70 m d’après notre quotidien régional . J’ai déposé plainte auprès du procureur de la République et 6 mois après le n’ai pas de nouvelles . J’ai eu un gros hématome au niveau du sein gauche et aujourd’hui encore le sein reste marqué

  2. Gerek :
    28 novembre 2010

    Le flash ball est présenté comme une arme beaucoup moins dangereuse que l’arme de service ( ce qui est vrai… pas la peine de faire un dissertation de 500 mots pour le démontrer) néanmoins, les forces de Police l’utilise de manière parfois outrancières… notamment lors des manifestations étudiantes…On voit mal un policier sortir son Sig pour tirer dans le buste d’un manifestant… Par contre le flash ball… Alors c’est parti et vas y que je te tire dans le buste… Ah merde dans la tête… M’sieur l’juge le manifestant il relacait son lacet quand j’ai tiré alors forcément ce c*n il se baisse et paf dans l’oeil…

    @ Jérôme, pour info, l’arme est peu précise et les forces de l’ordre sont particulièrement peu entraîner a son maniement.
    Organe de visée inexistant (pas de red dot) sauf sur le lanceur de 40)
    Sa puissance d’arrêt est équivalente à celle d’un 38 spéciale…

    Le vrai problème c’est que cette arme est utilisé sans limite puisque déclaré non-léthale (enfin jusqu’au prochain mort… ensuite on parlera de sub léthale)

    @ JILOU : prend le temps de t’informer avant de balancer de telles betises ( et je reste poli). Le terme bavure tu connais…

    @ Frankkv : les mineurs ont le droit de manifesté… dans quelle monde tu vis !!!
    Pendant que tu y es, les femmes restent derriere les fourneaux. Pétain c’est fini.

    En conclusion
    Oui le FB est dangereux
    Oui la Police devrait être mieux formé à son utilisation.
    Non il ne faut pas l’interdire (sinon il ne reste que le sig et là ce ne sera pas un oeil qui sera perdu)

    Ps Solange : le flash ball pour les particuliers est deux fois moins puissants que celui de la police et est considéré comme une arme de 4e catégorie ( si mes souvenirs sont bons) donc les acquéreurs sont des tireurs sportifs qui savent se servir d’une arme… pas d’inquiétude inutile pour la prolifération de ce joujou pour grands)

  3. frankkv :
    24 octobre 2010

    il ne faut se plaindre d’en prendre une dans la figure, la police ne tire pas sur les gens comme ca sans raison.
    tout le monde trouve normal de les agresser a 1 pour 20, mais il faudrait qu’il se laisse faire.
    il vaut mieux une balle de flash ball qu une balle de 9 mm. Et de plus les mineurs n’ ont rien a faire sur des manifestations.

  4. JILOUI :
    15 octobre 2010

    A mon avis les personnes qui ont reçus un flash ball c’est parce que ils ont fait quelque chose aussi …

  5. Solange :
    14 octobre 2010

    Ca devrait être interdit. C’est trop dangereux. Il y a énormément de sites qui le vendent. La Police ne devrait pas l’utiliser non plus. Surtout sur des enfants.

  6. Pierre-Henri :
    7 avril 2010

    Mais bien sur que le flash-ball fait mal, et comme toutes les choses qui font mal, elle peut être dangereuse. Je ne vais pas redire ce que Jérôme à très bien dit. Quel interet y aurait il d’équiper la police d’une arme qui n’aurait aucun effet ? Il faut être réaliste, lorsqu’on veut stopper quelqu’un, il faut utiliser un moyen contraignant, et parmis tous les moyens contraignants, le flas-ball est un des plus efficaces tout en restant relativement peu dangereux pour la santé des personnes. Il n’existe aucun moyen de stopper une personne déterminée sans aucun risque pour sa santé, c’est un fait incontournable.

  7. Jérôme :
    3 février 2010

    Beaucoup de gens parlent de choses qu’ils ne connaissent pas, le sujet en question n’échappe pas à la règle.

    Un flash ball c’est très dangereux…
    Oui c’est très dangereux comme une poêle à frire, un canif, un clé à molette, un tournevis, un stylo ou n’importe quel objet que peut servir d’arme par destination.
    Ce n’est pas l’arme mais son possesseur qui est dangereux, lorsque l’utilisation est faite hors contrôle.

    Proposer comme l’a dit quelqu’un de tester le flashball sur ses futurs possesseurs ne réglera pas l’affaire et c’est aussi bête que de mettre les candidats au permis de conduire dans une voiture lancée contre un mur, pour leur montrer ce qu’est un accident de la route.

    Le flash ball possède des conditions d’utilisation pour limiter les accidents trop graves, ces précautions sont :
    – le tir seulement dans le buste (7 ou 8 m) ou les jambes (2 ou 3 m) et pas dans la tête, il vaut mieux 2 côtes cassées ou un gros bleu à la cuisse qu’un œil en moins.
    – le tir si possible entre 3 et 10 m, j’ai bien dis quand c’est possible
    – une sommation avant le tir, avec mise en joue de l’individu pour dissuader. L’aspect de l’appareil est conçu pour intimider.

    Le flash ball est équipé de très bons organes de visée (je pratique le tir à la cible et par ailleurs je l’ai tenu en main), et il me semble très possible d’éviter la tête de quelqu’un à 5 m tout en stoppant l’individu.

    A ma connaissance, cela reste l’appareil ayant le meilleur rapport puissance d’arrêt/pouvoir vulnérant (rapport élevé donc)
    C’est à dire une forte capacité à stopper sur l’instant mais un risque de blessures réduit au maximum A CONDITION d’en faire un usage adapté.

    A titre de comparaison, les munitions alternatives au flash ball sont les cartouche gomm cogne (balles en caoutchouc) de calibre 12/67 pour fusil lisse, leur vocation est la même mais les très graves blessures sont fréquentes, y compris dans le buste ou les jambes, voir même fatales.
    Ceci est dut à la relative petite taille du projectile essentiellement (impact concentré sur une faible surface).
    Comparativement le flash ball est moins dangereux et stoppe aussi bien, son impact est très comparable à celui d’un violent direct du droit d’un boxeur de haut niveau.

    Peut être aussi qu’on pourrait pour une fois se poser la question de savoir combien de vies auraient été sauvée par un flashball, et en quelle circonstance.

  8. moktar :
    21 novembre 2009

    Question: Pourquoi se sont toujours les mêmes à se prendre des balles en caoutchouc, la france à fabriqué ces individus à vous de les supporter encore pendant de nombreuses années,jusqu’à extinction totale de la population historique de la gaule. ceci n’est pas du pessimisme mais une dure réalité.

  9. paul :
    11 novembre 2009

    Il y a des pays où l’on n’utilise pas le flash ball: la kalashnikov suffit

  10. JulienM :
    29 août 2009

    Il faut interdire cette arme, les flics ne savent pas s’en servir!

  11. Petrus :
    20 août 2009

    C’….est effectivement dangereux!
    que l’on ne donne pas le choix à la police et que les policiers menacés ( comme les gendarmes )utilisent la vraie chose sans attendre de riposter à titre postume!
    Cela désengorgera les prisons.
    Il faut faire preuve d’une certaine sainteté,en étant armé de vraies armes létales de bonne facture, pour rester comme des poirots sous les cocktails molotov , qui comme le nom l ‘indique, sont des armes de guerre antichar!!!
    Si on respecte la loi et ses représentants on n’a rien à craindre.
    Le problème c’est qu’à force de reculer devant les voyous il faudra bien un jour mieux sauter…
    Et là ce sera déplaisant pour tout le monde…. il est déjà trop tard

  12. Equipe de Danger-Sante.org :
    17 juillet 2009

    Personne ne devrait « subir » les effets de cette arme….

  13. S :
    17 juillet 2009

    on devrais d’abord essayer sur les détendeur de flash ball pour qu’il voie a quel point cet arme est dangereuse

  14. maxime :
    30 mai 2009

    C’est trop dangereux ,pourquoi ils ont tir sur le genne.

Si vous avez une remarque, vous êtes libre de laisser votre avis.
 

Articles relatifs

  • Il n'existe pas d'articles relatifs pour le moment.

Article : Flashball (pistolet flash-ball) : les dangers et les risques de l’arme flash-ball
Mise en ligne sur Danger Santé.
Nombre d'avis : 14
Mois de publication : janvier
Année de publication : 2008
Retour à la catégorie : Flash-Ball.
Retour à la page d'accueil : Danger Santé.
Vous pouvez suivre l'actualité du site avec notre flux RSS et sur notre compte twitter.