La phentermine, un médicament « miracle » pour maigrir ?

La phentermine est une phényléthylamine, dérivé de l’amphétamine, principalement utilisée comme médicament pour réduire l’appétit et donc perdre du poids. Elle est prescrite aux personnes présentant des risques accrus de complications médicales dûes à leur poids en opposition à la perte de poids pour raisons esthétiques. La phentermine peut être très dangeureuse si l’effet recherché est l’esthétique.

Autre dénomination : PHENTERMINE CATIORESINE SULFONATE

Aspect médical : Anorexigène par dépression du centre de la faim au niveau du noyau ventrolatéral de l’hypothalamus.
Action périphérique : mobilisation lente et progressive des réserves lipidiques.
Possède une activité IMAO qui pourrait en diminuant le métabolisme de la sérotonine être à l’origine des atteintes valvulaires et de l’hypertension pulmonaire observés lors de l’association fenfluramine-phentermine :
– Biochem Pharmacol 2000;59:1611-1621.
Faible activité sympathomimétique expliquant les effets cardiovasculaires.
Nooanoaleptique : la fixation sur une résine entraîne une action stimulante corticale moins brutale.

La phentermine est disponible dans la plupart des pays, même si elle est listée dans le tableau IV de la Convention sur les substances psychotropes de 1971. De nombreux sites de « spam » existent à ce sujet sur la toile.

medicaments phentermine

La phentermine est déconseillée pour les personnes ayant des antécédants de :

Agitation
Allergie
Hypersensibilité à d’autres amines sympathomimétiques
Athérosclérose
Maladie cardiovasculaire
Glaucome
Hypertension
Hyperthyroïdie
Abus de drogue

Ce médicament ne doit pas être utilisé en même temps ou dans les 15 jours suivant l’utilisation des inhibiteurs des monoamine oxydases.

Les effets secondaires de la phentermine (liste non exhaustive) :

ANXIETE

EXCITATION PSYCHOMOTRICE

TACHYCARDIE

SECHERESSE DE LA BOUCHE

INSOMNIE

DYSCHROMATOPSIE

CRISE DE GLAUCOME AIGU
Très fréquent chez les sujets anatomiquement prédisposés à la fermeture de l’angle iridocornéen.

VALVULOPATHIE
Fréquence accrue de valvulopathies chez des sujets ayant pris de la phentermine en association avec de la dexfenfluramine ou de la fenfluramine (durée du traitement non précisée)
Source : N Engl J Med 1998 339:713-718.
La fréquence des atteintes valvulaires pourraient être surestimées et certaines pourraient être dues à d’autres traitements affectant notamment la transmission sérotoninergique (inhibiteur :de la recapture de la sérotonine ou antimigraineux) :
Source : Am J Cardiol 1999 84 : 304-308.
Les atteintes valvulaires observées à la suite de l’association avec la fenfluramine pourraient régresser (suivi de 15 patients 6 mois après l’arrêt) :
Source : Mayo Clin Proc 1999 74:1191-1197.
Le risque de valvulopathie secondaire à l’association fenfluramine / phentermine augmente avec la posologie et la durée du traitement :
Source : Am J Cardiol 2000 86:107-110.

COLITE ISCHEMIQUE
Un cas chez une femme traitée également par la fenfluramine :
Source : N Engl J Med 1997;336:5110-511.

La dépendance de la phentermine :

Un risque de dépendance
Bulletin de l’OMS 1970 Suppl 43 : dependance liability of non narcotic drugs.
OMS 1970; Comité OMS d’experts de la pharmacodépendance.

Précautions d’emploi pour certaines personnes :

En cas de grossesse :
Non tératogène chez l’animal, mais en l’absence de données cliniques contrôlées dans l’espèce humaine, éviter de prescrire cette substance pendant la grossesse.

Allaitement :
En l’absence d’informations sur le passage de la substance dans le lait, ne pas allaiter pendant la durée du traitement.

Pour les sportifs :
Substance interdite : Journal Officiel du 7 Mars 2000.

Fen-phen (combinaison de fenfluramine et de phentermine)

Au Canada, Le PPT a appris que 33 cas de valvulopathie cardiaque ont été signalés à la Food and Drug Administration américaine à la suite de l’utilisation de fen-phen.
On a signalé un ou possiblement deux cas d’incidents cardiaques au PCSEIM. Même si les médicaments (Ponderal® et Pondimin® [fenfluramine], Fastin® et Ionamin® [phentermine], ainsi que Tenuate® [diethylpropion]) sont autorisés comme agents individuels pour utilisation à court terme (au plus trois mois) dans le traitement de l’obésité, leur utilisation concomitante n’a pas été approuvée ni au Canada, ni aux États-Unis.
On est toutefois conscient que des médecins prescrivent des combinaisons de ces produits. On n’a pas encore confirmé définitivement l’existence d’un lien de cause à effet entre la valvulopathie cardiaque et l’utilisation combinée de ces produits. La tendance est toutefois jugée assez grave pour justifier une intervention rapide. C’est pourquoi le PPT a publié une feuille d’information3,4 pour déconseiller aux médecins de prescrire toute combinaison d’anorexigènes jusqu’à ce que d’autres renseignements deviennent disponibles.

*Depuis la demande d’impression de ce Bulletin, de nouveaux dénouements se sont produits. Veuillez consulter la mise en garde émise pas Santé Canada le 15 septembre 1997 intitulée, Mise en garde contre l’usage de produits contenant de la fenfluramine (Pondéral, Pondimin) ou de la dexfenluramine (Redux), pour obtenir une mise à jour. Renseignements au public: (613) 957-2991.
Source : http://www.hc-sc.gc.ca/

Partager cette page ! On compte sur vous :

Si vous ne trouvez pas ce que vous cherchez..
Vous pouvez faire une recherche :  
 
Navigation
Danger Santé > Phentermine > La phentermine, un médicament « miracle » pour maigrir ?
 
Pour citer l'article sur votre site, votre blog ou sur un forum
Vous pouvez copier/coller le code suivant :



9 commentaires ont été rédigés, ajoutez le vôtre :

  1. JENNY :
    11 octobre 2011

    ce que je cherche maintenant c’est sur le net dans d’autres pays et voila le resultat j’aie 60 ans et je me porte bien donc ca veut tout dire que l’on laisse les gens prendre leurs responsabilite notre santé nous concerne seul

  2. JENNY :
    11 octobre 2011

    pendant des années j’aie pris le ionamin puis dietylpropion ainsi que ponderal ainsi de suite et je peux vous dire que j’etais heureuse pendant ses années toute ma vie j’aie paris des anorexigenes et je dis que c’est une erreur de l’avoir retiré du marché car maintenant je prend n’importe quoi ca me coute cher et rien ne marche et mon moral en prend un coup que l’on remette tout ca en question car je crois que c’est l’excuse je me sentais mieux avant que maintenant dommage et ridicule car on prends du n’importe quoi a l’heure actuel et ca c’est pas mieux a mon avis merci

  3. jean claude :
    18 avril 2011

    Réflechissez un petit instant…. seriez vous prête à avaler une amphétamine et un anticonvulsivant pour maigrir ?
    et si oui, combien de temps ??
    Parce que c’est facile de prendre un traitement pour maigrir, mais le jour où vous arrêtez qu’est ce qu’il va se passer ???

  4. marie-thérèse :
    11 avril 2011

    J’ai lu un article sur le parisien sur l’obésité avec une nouvelle combinaison de deux médicaments ,étude publiée dans la revue THE LANCET dans la revue britannique et qui montre que le mariage de laPHENTERMINE ( médicament pour la perte du poids )prescrit aux états-unis et le TOPIRAMATE, un anti-convulsif a fait perdre du poids à 62% des patients qui ont testé cette combinaison , j’aimerais avoir l’avis d’un médeçin endocrinogue ou autre sur cet article est-ce sans danger???

  5. Lauriane :
    18 janvier 2011

    Bonjour, moi j’en ai trouvé sur internet, je ne sais pas quelle posologie prendre… Je ne sais pas si c’est vraiment efficace ….

  6. gaelle :
    22 novembre 2010

    je souhaiterai reprendre de la sibutramine ou puis m en procurer merci

  7. isabelle f :
    14 août 2010

    bonjour jai 15 kg a perdre je prenais le sibutral mais il a ete supprime et je ve savoir dans quel pays peux t on se procurer ce medicament merci

  8. viviane :
    23 juin 2010

    je voudrait maigrire mai je trouve pas de medicament en phamacie pour maigrire car il sont tous sur ordonence il fautrait que ca change car il y a des personne quil voudrait maigrie

  9. Laila :
    24 mai 2010

    Ca existe dons quels paye

Si vous avez une remarque, vous êtes libre de laisser votre avis.
 

Articles relatifs

  • Il n'existe pas d'articles relatifs pour le moment.

Article : La phentermine, un médicament « miracle » pour maigrir ?
Mise en ligne sur Danger Santé.
Nombre d'avis : 9
Mois de publication : avril
Année de publication : 2008
Retour à la catégorie : Phentermine.
Retour à la page d'accueil : Danger Santé.
Vous pouvez suivre l'actualité du site avec notre flux RSS et sur notre compte twitter.