Livre sur le cannabis pour les parents

Cannabis, Aider mon ado à s’en sortir
Livre de Maria Poblete, paru le 25 août 2011

Dans une série de « L’Etudiant ».

Livre sur le cannabis pour les parents

Le cannabis chez les jeunes : nouveau phénomène de société

Corentin a 15 ans. Il fume avec ses copains pour le goût du risque et de l’aventure. Pour Yannick, 19 ans, fumer aide à vaincre sa timidité. Marion, 18 ans, est moins angoissée quand elle consomme du cannabis. Chez Boris, fumer a révélé un risque de schizophrénie, …

Au cours de ces dernières années, la consommation de cannabis a considérablement augmentée chez les jeunes. Près d’un ado sur deux affirme avoir déjà fumé du cannabis, 10% en fument régulièrement, selon l’Observatoire français des drogues et des toxicomanies. Loin d’être anodin, ce phénomène a des conséquences sur leurs vies sociales, scolaires et familiales. Face à cette situation, les parents sont de plus en plus perdus, et ne savent pas quelle attitude adopter face à la dépendance de leur enfant.

Trouver des solutions à partir de témoignages réels

Comment faire face à ce problème encore souvent tabou ? Existe-t-il des solutions pour aider son enfant à arrêter de fumer et pour lui redonner confiance ?

Dans cet ouvrage, Maria Poblete part à la rencontre de différents jeunes et de leurs entourages, à travers la France. Avec eux, elle revient sur leurs difficultés, sur les moyens qui ont été mis en place pour les aider à ne plus consommer du cannabis. Les réactions et les solutions mises en œuvres sont ensuite analysées et commentées par des experts : pédopsychiatres, chercheurs, addictologues ou encore éducateurs. Tous ensembles, ils proposent des pistes et des idées pratiques pour aider les parents à déculpabiliser, à adopter la bonne attitude, pour assurer le bien-être de leur ado.

L’auteur du livre en question

Journaliste spécialisée depuis vingt ans dans les sujets de société, et plus particulièrement dans les secteurs de l’éducation, de la psychologie et des modes de vie, Maria Poblete est accompagnatrice bénévole auprès d’enfants en difficulté dans un collège parisien et directrice de la collection « Comment aider mon ado » chez L’Etudiant.

Elle a également écrit Comment mettre mon ado au travail ? (éditions L’Etudiant), Le guide sur l’école élémentaire (éditions Hatier), Sauvons la maternelle (éditions Bayard), La Colonie du Docteur Schaefer, une secte nazie, (éditions Fayard) et deux romans pour les adolescents dans la collection Ceux qui ont dit non : Lucie Aubrac, Non au nazisme ; Simone Veil, Non aux avortements clandestins (Éditions Actes Sud junior).

On compte sur vous pour partager cette page :

Si vous ne trouvez pas ce que vous cherchez..
Vous pouvez faire une recherche :  
 
Navigation
Danger Santé > Cannabis > Livre sur le cannabis pour les parents
 
Pour citer l'article sur votre site, votre blog ou sur un forum
Vous pouvez copier/coller le code suivant :



  1. giabelle :
    11 mars 2012

    Bonjour tout le monde, j’ai 33 ans et je fumais depuis l’âge de 15 ans( j’ai arreté il y a 15 jours et ça faisait 3 ans que j’essayais de stopper ça), tous les jours (biensure ça s’est installé progressivement). Je vais commencer par dire que sur un point, nous sommes tous ok. Le cigarette est un poison légal qui tue chaque année en France 60 000 personnes je crois. En ce qui concerne le shit, les « pro shit » vous dirons qu’aucune mort n’est ressencé due a un exces..je ne suis pas de celle qui pense un joint=escalade vers des drogues dures. Malheureusement le commerce du shit est souvent lié au commerce d’autres drogues… Bref tout ça pour dire qu’au final, le shit peut nous enfermer dans un ptit monde de fumeurs et par conséquent nous empêcher, pour certains de travailler, pour d’autres d’etre vraiment opérationnel avec ses enfants, je veux dire par là que c’est un produit censé nous relaxer donc pas toujours compatible avec de jeune enfants speed lorsque l’on fume beaucoup et dès le matin…de plus, je connais grand nombre de fumeurs de très très mauvaise humeur quand ils n’ont plus rien. J’ai rencontré recemment une jeune femme élévée par une maman qui fumait beaucoup. Elle garde un très mauvais souvenir du hashish dans le sens ou sa mère « pétait les plombs » quand elle n’avait pas de shit. Je pense sincèrement, qu’un ptit joint au cours d’une fête, ce n’est pas affolant, mais c’est comme beaucoup de choses, de la dépendance en découle un grand nombre d’inconvénients. Personellement , le fait de passer de plein de joints par jour à zéro( ça a été dur au début d’arreter) me fait me sentir mieux, comme si j’avais la tete hors de l’eau. POur le moment, j(arrive bien a cotoyer les fumeurs de clopes, mais je suis incapable d’aller voir des fumeurs de shit. Paradoxalement, j’aimais trop ça! La deernière choses dont je voulais parler, c’est que plus jeune on se construit avec, plus la dépendance est grande car on a un peu l’impression que ce produit fait partit de nous. Voilà voilà. On peut s’en sortir sans diaboliser le shit car il y a des substances plus nocives et plus dangeureuses mais c’est dommage de s’enfermer là-dedans… j’ai l’impression de revivre sans shit. Suis super conente d’avoir arreter après presque 20 ans de shit quotidien. Bon courage à ceux qui veulent arreter et pas de panique si vous fumer un fois tout les 6 mois. Cordialement, Giabelle

  2. Patou :
    23 janvier 2012

    Bonjour,

    Other, tu as raison de signaler que tout ce qui est addictif est dangereux pour la santé, il y à des limites à ne pas dépassées.
    Comme je suis content pour toi que tu ne connaisses personne qui en a gâché sa vie. Ce n’est malheureusement pas mon cas. Lorsque vous parlé de légalisé le grand danger va venir comme la cigarette des jeunes vont en tomber accro. Et la grosse différence c’est que le cannabis très rapidement ne leur sera pas suffisant et très vite vont se tourner vers la cocaïne et l’héroïne pour avoir de nouvelle sensations. c’est un phénomène très connu dans l’entourage des personnes que je rencontre.

  3. Other :
    19 janvier 2012

    Titou +1. Ensuite je pense qu’il faudrai le légalisé, comme ca tout ceux qui veulent essayé le feront sans « dangers ».
    Je pense que c’est la seule et meilleur solution !
    Il faut simplement le consommé avec modération!!!!!!

    Patou, désoler pour ce commentaire qui doit être + – a l’inverse de ta pensée mais je pense qu’il faudrait être moins fermer sur ce sujet (Dans le sens, oui malheuresement parfois ca tourne mal, mais je connais heureusement personne qui etait tellement accro qu’il a +- gaché sa vie….
    Tout ce qui est addictif est mauvais pour la santé donc.. a commencer par la cigarrete et l’alcool, drogues et jeux-videos (malheuresement ca existe

  4. antoine :
    14 janvier 2012

    Bonjour,
    Moi même jeune consommateur de cannabis, pour avoir, a un plus jeune age que le plus jeune age fait tout ce qui n’était pas a faire, j’ai découvert beaucoup de choses, j’ai commencer a « cloper » a mes 11 ans, j’en suis d’ailleurs peu fier, j’ai fumer pour ainsi dire, plus que mes copains qui crapotait leurs premières bouffes en 4e, c’est la que le cannabis c’est ouvert a moi, un ami, que je qualifirais aujourd’hui de skin debile qui devrait pas tarder a mourrir, m’en a proposer, s’en suis une série d’expérience avec le cannabis dans des moments.. Mais choisis (pour aller en cours) fin 3e, toujours consommateur, je déménage. Je commençais déjà a me renseigner de plus en plus sur ce que je fumais je faisait plusieurs tentative d’arrêts de la cigarette remplaçant par « un ti pet » de temps en temps, mais des que je n’avais plus de drogue, direction les clopinettes ! Décembre 2011 retour pour les vacances dans le nord 3jours, quantité consommée seul : 12,7g (1g, trois bon gros joints). Et nous voila eb ce début d’Anne, nouvel an, j’arrête de fumer, j’ai eu 15ans récemment. Je touche toujours au cannabis, mais pas de la même manière, je sais que c’est ~différent, mais vraiment, 2012 : 14jours 3taffes, 2011 : 1 jours ~3joints.
    Voila j’estime ne pas avoir servi a grand chose en postant ceci mais si un parent (puisque logiquement c’est eux qui sont censes être sur ce site :P) veut des renseignements, des conseils, juste parler des problèmes de cannabis d’un ou plusieurs de leurs enfants je peut les aider, leur expliquer si nécessaire, (car j’ai passe et je me passionne a me renseigner sur TOUT ce qui relationne au cannabis) et a partir de mes expériences personnelles, le monde du cannabis chez les adolescents.
    ps : je lit a l’instant vos commentaires, un conseil, ne fermez pas vos avis, le cannabis n’est pas que du mauvais, il a nombreuses verrues, mais il est également très dangereux. Si quelqun serait intéressé par le bon et le mauvais de ce produit, je crois disposer de grand nombre de renseignements la dessus. Un petit commentaire, je passerais de temps en temps ;)
    Merci.

  5. xns :
    8 janvier 2012

    Le cannabis est très bon pour la santé, vous n’y comprenez rien du tout bande d’incultes. Le haschich est une substance illicite certes, mais qui procure une sensation incroyable.
    Sur ce j’espere que vous ne prendrez pas en compte l’avis de ces crétins, excusez moi du terme.
    A bientôt, & vive le cannabis.

  6. Caro :
    7 janvier 2012

    Le cannabis n’est pas un produit anodin. Ma fille, intelligente, cool, indépendante, pleine d’humour en a pris à son adolescence. Elle a commencé à abandonner les projets qui lui tenaient à cœur. Elle passait successivement par des phases euphoriques et des moments ou plus rien ne valait la peine. Aujourdhui elle a plus de 30 ans. Elle a du essayer à peu près toutes les drogues, particulièrement l’héroïne. Elle essaie de s’en sortir. Seulement ces dernières semaines elle a réalisé que tout avait commencé avec le cannabis qui peut endommager des cellules du cerveau sans que l’on s’en aperçoive. Elle vit seule avec ses deux enfants qui l’ont motivee pour ne pas se laisser aller au suicide. Une grande partie de ses dents est tombée. Financièrement c’est terrible. Elle n’est pas en état de travailler et pourtant elle se soigne avec un médicament de substitution et elle voit une psychothérapeute. Elle lutte continuellement.
    Elle était belle. L’avenir s’ouvrait à elle très prometteur. Elle voulait manifester son indépendance et le résultat c’est qu’elle dépend maintenant de ses parents pour elle et ses enfants.
    Fumer un joint c’est certainement très festif, c’est cool mais c’est jouer à la roulette russe. On ne sait pas quel effet cela produira. Cest insidieux et cela peut être irréparable. Je vous en prie : il ne faut pas commencer. Il y a tellement d’autres manières de s’amuser et de manifester son indépendance par rapport à sa famille.

  7. Patou :
    5 janvier 2012

    Je suis président d’une association dont le but principale est un soutient aux parents d’enfants toxicomanes. Je vais seulement vous dire une chose.Je suis outré de voir la plupart des commentaires.
    J’ai tellement d’exemples ou les parents sont dans un désarroi total et ou les jeunes m’implore de les sortir de ce fléau. Comme je comprends Jéjé. Même si les commentaires de Leprads sont certainement réels pour connaitre de tel exemple ce sont des cas isolés, car malheureusement c’est trop souvent le contraire.

  8. Leprads :
    29 décembre 2011

    JéJé , j’ai envie de dire  » Ne prend pas ton cas pour une généralité  »

    Perso , je fume depuis l’adolescence, j’ai eu tous mes diplômes , j’ai un travail respectable , je ne suis pas insociable comme tu as pu l’évoquer dans ton commentaire , j’ai deux enfants et une femme.
    Le vrai problème du cannabis c’est lorsque l’on chope du mauvais shit , certain n’hésite pas a le couper avec n’importe quoi. Renseignez vous sur internet avant de répéter ce que vous voyez a la télé , le THC ce situe entre la théine et la caféine …
    Il ne faut pas confondre dépendance physique et dépendance gustative ( comme le chocolat ).
    Je ne suis pas pour la légalisation car je pense que ça augmenterai le trafic de drogues plus dur , mais pour la dépénalisation . Par exemple droit de s’auto-produire avec un nombre respectable de pied . Aprés c’est mon avis.

    PEACE.

  9. JéJé :
    20 décembre 2011

    Le cannabis est un traître, il te trahit toi, il trahit tous tes amis, ta famille. Il te fait comprendre qu’à tes yeux rien n’est plus important que lui, et toi comme un con tu le crois, laissant tes principes, tes opinions, tes valeurs, tout ce en quoi tu as cru de côté, pour quelques tafs de plus… Au final il te quitte, il se barre , tu commences à redevenir clean et à regretter d’avoir encore fait le zombie pendant ces longues journées aussi peu constructives les unes que les autres…. tu remarques que tu as fait le vide autours de toi ( et oui quand tu t’envoles tout seul y’a plus personne à la réception ). C’est tellement insoutenable que tu te sens seul et perdu, tu as l’impression que le seul qui te comprends au fond c’est ton pétard, y’a bien tes potes qui fument aussi mais tu sens qu’à l’intérieur c’est le même conflit, on est tous désarçonnés, et tu finiras toujours par aller le chercher, parce que au fond tu le sens, et t’en es persuadé, qu’il n’y a que ça de vrai dans ta vie et que rien ne pourrait remplacer ce sentiment de paix, de tranquillité, de bien-être tout simplement. Jusqu’à ta prochaine descente où tu peux enfin distinguer toutes les choses qui sont passées à côté de toi sans que tu n’ai pu les saisir. Et oui vous comprenez bien le sens de mon texte, un cercle vicieux tellement huilé qu’on s’y croit comme dans un tourbillon, piégé à toute vitesse et sans espoir d’en sortir. Voilà mon expérience personnelle, maintenant si quelqu’un envie de dire qu’il est bon pour la santé mentale ou physique, qu’il fume d’abord quelques années avant de réellement distinguer quels sont les effets réels du cannabis, et dans quel monde monde morbide cette mystérieuse molécule essaie de nous emmener

  10. titou :
    12 décembre 2011

    on se croirai a l’époque du moyen age avec votre propagande puritaine. la cannabis n’est pas aussi dangereuse que le tabac et l’alcool et pourtant ils ne sont PAS PROHIBEE.

  11. BZH :
    12 décembre 2011

    j’ai consommé un moment du cannabis et les plus grands risques que j’ai constaté étaient les problèmes que font la police, les problèmes que causes le tabac pour la santé et les problèmes de fréquentation pour en trouver. le légaliser c’est mettre fin aux trafics et par la même occasions mettre aux problèmes de reventes que cela peut entrainer dans les citées, et surtout l’état se ferait des sous et comblerait un peu son déficite!

  12. manon :
    14 novembre 2011

    fumez !!!!!!! tous autant que vous êtes ! au maroc j’ai vu des personnes agées comme pas deux! et qui disent avoir fumé toute leur vie…sans aucun probleme de santé et bien au contraire le cannabis est trés bon pour la santé et pourrait etre trés mauvais pour le portefeuille des firmes p^harmaceutiques

  13. le bien :
    14 novembre 2011

    le cannabis doit être mieux étudier et être vendue en pharmacie

  14. Scalp :
    8 novembre 2011

    Le cannabis n est pas dangereux. C est son interdiction qui l est:
    -mauvais produits de coupe
    -mauvaises frequentations pour acheter le produit
    -construction de paranoia et peur de la police dans l esprit du consommateur
    -argent detourné vers des guerillas, des groupes terroristes.

    Une seule solution: legalisation de l usage cannabique.

  15. Fred :
    2 novembre 2011

    Le cannabis est un excellent anti-dépresseur bien moins dangereux que des médicaments qu’un psy pourrait prescrire à votre enfant également…

  16. toni :
    23 octobre 2011

    le canabis, une expérience, ok, ms av les années sa détruit une personne, j’aurais jamais pensé, ms oui c’est entrain de me détruire, mnt je commence a comprendrer, et j’ai arrété depuis 2 jours, ms j’ai pas su arréte tous d’un coup, j’ai d’abord diminué, un seul le soir est mnt plus rien, j’espere retrouver ma vie d’avant, j’espere de tous mon coeur, car a lomg terme sa fait bcq de dégat, croyais mois.

  17. gui :
    22 octobre 2011

    ne plus donne dargent a votre ado controler les endroit ou il va et cest frequentation

  18. latifa :
    14 septembre 2011

    bonjour ai une qui a 16 et qui fume du canabis! aidez moi! je voulas lui faire un test pour détecter si c positive! merci d e répondre

Articles relatifs

Article : Livre sur le cannabis pour les parents
Mise en ligne sur Danger Santé.
Mois de publication : août
Année de publication : 2011
Retour à la catégorie : Cannabis.
Retour à la page d'accueil : Danger Santé.
Vous pouvez suivre l'actualité du site avec notre flux RSS et sur notre compte twitter.