Maladie de la goutte, lutter contre la goutte

DEFINITION DE LA GOUTTE

La goutte est liée à des dépôts tissulaires d’urate de sodium du fait d’une anomalie du métabolisme de l’acide urique. Sa traduction est essentiellement articulaire et rénale.

 

INFORMATIONS SUR LA GOUTTE

– Elle est fréquente,

– Elle se voit essentiellement chez l’homme (90% des cas) et ne survient chez la femme qu’après la ménopause,

– Elle se voit le plus souvent entre 30 et 50 ans chez l’homme qu’elle ne concerne jamais avant la puberté.

– Habituellement, il s’agit d’une goutte primitive , favorisée dans son expression par la suralimentation, voire des médicaments (diurétiques, …).

Parfois il s’agit d’une goutte secondaire à :

Une insuffisance rénale,
Une hémopathie (syndrome myéloprolifératif, leucémie),
Un saturnisme
La prise de médicaments (diurétiques thiazidiques, ciclosporine A, pyrazinamide).

la goutte goute

LES CAUSES DE LA GOUTTE ?

1) La surcharge urique est essentiellement liée dans la goutte primitive à une exagération de la synthèse endogène des purines, dont l’acide urique est le catabolite ultime.

En effet, parmi les autres facteurs susceptibles d’ accroître le ‘pool » de l’acide urique, l’exagération du catabolisme tissulaire n’intervient pas, tandis que l’augmentation des apports puriniques alimentaires et la diminution de l’élimination rénale ne jouent qu’un rôle accessoire ou occasionnel.

2) Les raisons de cet « emballement » de la synthèse endogène de l’acide urique demeurent mal précisées.

L’acide urique provient du métabolisme des nucléotides. La première étape de la dégradation des nucléoprotéines est réglée par la phosphoribosyl pyrophosphate synthétase (PRPP synthétase). Puis les nucléotides sont transformés en nucléosides, eux mêmes métabolisés en acide urique. L’acide urique provient de la xanthine grâce à la xanthine oxydase. Les purines peuvent être reconverties en nucléotides, en particulier par l’hypoxanthine guanine phosphoribosyl transférase (HGPRT).
Le mécanisme exact du dérèglement métabolique dans la goutte habituelle primitive de l’adulte demeure inconnu bien que l’on suppose une anomalie enzymatique. Par contre des gouttes enzymopathiques sont connues : le déficit en HGPRT conduit à une forme exceptionnelle de goutte qui se voit chez le nourrisson (syndrome de LESCH et NYHAN); et plus rarement d’autres perturbations sont décrites comme l’hyperactivité de la PRPP synthétase.

ETUDE CLINIQUE SUR LA GOUTTE

La goutte se traduit par des manifestations aiguës et des manifestations chroniques qu’il faut étudier séparément.

La goutte aiguë

Traduction initiale de la maladie, la goutte aiguë se traduit par des crises douloureuses et fluxionnaires qui :

* surviennent parfois dans des conditions particulières,
* sont parfois annoncées par des prodromes,
* siègent habituellement au gros orteil,
* mais peuvent se voir en d’autres jointures,
* et parfois même en dehors des articulations.

1) – Conditions de survenue

Elle survient souvent sans cause apparente, mais parfois après un écart de régime, un surmenage, un traumatisme, une intervention chirurgicale, ou la prise de certains médicaments (diurétiques thiazidiques …).

2) – Les prodromes

Ils sont inconstants :

* Généraux : malaises, température sub-fébrile,
* Viscéraux : insomnie, irritabilité, constipation, anorexie, dysurie, coliques néphrétiques.
* Locaux : picotements, gonflement des veines.

3) – La crise du gros orteil

C’est la manifestation la plus typique. C’est le mode de début de la maladie 2 fois sur 3. Elle intéresse la première articulation métatarso-phalangienne.

a) La crise typique

Le début est brusque (souvent au milieu de la nuit), par des douleurs intenses, à type d’arrachement, de broiement, entraînant une hyperesthésie cutanée rendant très douloureux et insupportable le contact des draps ou l’examen local et s’accompagnant d’une véritable impotence empêchant le malade de se lever.

Les signes inflammatoires locaux sont intenses avec :

aspect rouge pivoine, luisant,
augmentation de la chaleur locale,
oedème local important avec turgescence veineuse.

Les signes généraux sont variables, avec possibilité d’une réaction thermique à 38° – 38°5.

Les signes biologiques comportent :
Augmentation de la vitesse de sédimentation et légère leucocytose
Et surtout, habituellement, une hyperuricémie.
4) Les crises des autres articulations

Elles sont rares au début, mais de fréquence croissante avec l’évolution. Elles ont le même aspect clinique dans l’ensemble.

Il s’agit généralement de crises mono-articulaires intéressant :
les membres inférieurs surtout (tarse, cheville, genou),
les membres supérieurs parfois (mains, poignets, coudes, parfois épaule),
mais jamais la hanche ou la colonne.

Il s’agit exceptionnellement de crises polyarticulaires, avec une succession d’atteintes mono-articulaires plutôt qu’une véritable polyarthrite.

5) – Les crises extra-articulaires

Il s’agit de bursites ou de ténobursites rotuliennes, achilléennes, olécrâniennes.

6) – Evolution générale de la goutte aiguë

Elle se fait habituellement vers la répétition des crises :

à des intervalles variables (des années, des mois, des semaines)

avec une extension variable (mono-, oligo- polyarticulaire),

mais d’une façon générale, les crises diminuent en intensité tout en augmentant de fréquence et de durée, si bien que les intervalles entre les crises diminuent peu à peu et que la goutte aboutit ainsi dans les formes les plus sévères, après plusieurs années, à la goutte chronique.

LA GOUTTE CHRONIQUE

Elle traduit la surcharge uratique des tissus . Elle peut toucher les tissus sous cutanés (ce sont les tophus), articulaires (ce sont les arthropathies uratiques), rénaux (ce sont la lithiase et les néphropathies). Elle est la conséquence d’hyperuricémie chronique non ou mal traitée.

1 – Les tophus sous-cutanés

Ils apparaissent après plusieurs années d’évolution :


aspect : ils se présentent sous la forme de nodules indolores, saillant sous la peau qui est fine souvent parcourue de varicosités, et qui laissent transparaître leur contenu blanc jaunâtre. Ils sont isolés ou réunis en une masse bosselée.

taille : elle varie d’une tête d’épingle en verre à celle d’une orange.

consistance : elle est généralement molle puis dure, et ils laissent parfois sourde un contenu pâteux blanchâtre ou crayeux que l’analyse révèle fait d’acide urique.

leur siège est représenté par le pavillon de l’oreille, les coudes, les pieds, les mains qu’ils déforment en « botte de radis » ou « bottes de panais ».

2 – Les arthropathies chroniques uratiques

Elles se voient après plusieurs années d’évolution. Elles sont habituellement associées aux tophus sous-cutanés.

Aspect clinique :

C’est celui d’un rhumatisme chronique avec des articulations douloureuses, raides et déformées, évoquant tantôt :

.. l’arthrose par leurs douleurs d’aspect mécanique,
.. tantôt un rhumatisme inflammatoire par les douleurs et un aspect inflammatoire en raison de poussées sub-aiguës.

Mais leur originalité tient à la présence habituelle des tophus sous-cutanés (d’où le qualificatif de « tophacée » que l’on donne généralement à la goutte chronique) et à localisation des signes articulaires à des jointures qui ont présenté antérieurement des crises répétées (pieds, cheville, genou, main, coude, etc… mais jamais la hanche ou le rachis).

L’aspect radiologique est particulier :

Lorsqu’il existe des tophus intra-osseux, ils sont responsables de géodes donnant aux épiphyses des os tubulaires des mains et des pieds un aspect troué, ou dentelé, ou encoché ‘ »en hallebarde ».

En dehors de cette circonstance, l’aspect des articulations atteintes est assez banal avec un pincement des interlignes articulaires, des ostéophytes marginaux, et parfois une certaine ostéoporose qui confèrent à ces atteintes un aspect d’arthrose ou d’arthrite inflammatoire vieillie (les lésions du tarse dénommées « pied hérissé », du genou, et des coudes ont souvent un aspect radiographique arthrosique).

3 – Les manifestations rénales

Elles sont représentées par la lithiase et les néphropathies.

a) La lithiase

Sa fréquence est de 10 à 30% dans l’ensemble des gouttes.

Sa situation est très variable au cours de la goutte puisque :

* tantôt elle peut survenir au cours de la goutte chronique,
* tantôt elle peut déjà se manifester au cours de la goutte aiguë,
* tantôt elle peut même la précéder.

Elle se traduit par des crises de coliques néphrétiques et les autres complications des lithiases. Il s’agit de lithiase radio-transparente.

Elle peut être favorisée dans son déclenchement par les traitements urico-éliminateurs.

b) Les néphropathies chroniques

* Elles sont moins fréquentes.
* Elles se voient essentiellement au stade de la goutte chronique.
* Elles peuvent se traduire par :

une albuminurie simple permanente (qu’il ne faudra pas confondre avec l’albuminurie transitoire de certaines crises aiguës),

ou une néphrite azotémique éventuellement accompagnée d’hypertension, avec insuffisance rénale chronique et évolution vers la mort.

c) La néphropathie aiguë oligoanurique est très rare mais grave si elle n’est pas rapidement traitée et ne se rencontre pratiquement que dans certaines gouttes et hyperuricémies secondaires à des hémopathies graves ou à la suite d’un traitement (antimitotiques, etc…) aboutissant à une libération massive d’acide urique dans le sang, les tubes rénaux se trouvent obstrués par cette débacle uratique.

DIAGNOSTIC POSITIF DE LA GOUTTE

Il est basé sur des critères cliniques :

* localisation et aspects de la crise au gros orteil,
* antécédents de crises du gros orteil,
* présence de tophus à la phase chronique.

Le contexte clinique est souvent évocateur : gros mangeur, obèse, connu pour diabète, HTA et hyperlipémie associées; antécédents personnels de lithiase, antécédents de goutte familiale parfois.

Il repose sur des critères biologiques :

des signes inflammatoires en phase aiguë : il s’agit de signes non spécifiques, augmentation de la vitesse de sédimentation, éventuellement hyperleucocytose, etc…

mais surtout des perturbations du métabolisme de l’acide urique :

* une hyperuricémie que l’on retient pour des chiffres supérieurs à 70 mg ou 420 mmol/l chez la femme comme chez l’homme, qui peut atteindre 80 à 100 mg et plus, parfois transitoirement absente, au moment d’une crise aigüe et qui doit donc nécessiter dans certains cas des examens répétés.
* une hyperuraturie plus accessoirement qui est inconstante et que l’on retient à partir de 600 mg par 24 heures ou 3600 mmol/24h.
* la présence de cristaux d’urate de sodium dans le liquide articulaire lors des crises aiguës et dans les tophus, à la phase chronique (cristaux aux extrémités effilées, dissous par l’uricase).

B – Diagnostic différentiel

Il amènera à discuter :

1 – Devant une crise aiguë :

Monoarticulaire :

* une arthrite infectieuse aiguë,
* une bursite aiguë sur hallux valgus.

Polyarticulaire :

* un rhumatisme articulaire aigu ou un rhumatisme infectieux .. ou un rhumatisme inflammatoire chronique au début.

Dans tous les cas :

* des crises de « pseudo-goutte » en rapport avec une chrondrocalcinose articulaire diffuse
* ou plus rarement un autre rhumatisme microcristallin (alcaptonurie)
* une maladie des calcifications multiples comportant des dépôts extra-articulaires tendineux d’apatite.

2 – Devant une goutte chronique

Les causes d’erreur seront représentées :

en cas de tophus par :

* les chondromes des doigts,
* les calcinoses sous cutanées de certaines collagénoses,
* les nodosités de la polyarthrite rhumatoïde.

devant les lésions articulaires chroniques par :

* l’arthrose,
* ou les déterminations articulaires de la polyarthrite rhumatoïde ou du rhumatisme psoriasique,

devant des complications rénales par les autres lithiases (calciques, phosphatiques, oxaliques) et avec les autres néphrites au cours desquelles peut d’ailleurs se manifester une goutte secondaire.

3 – Devant une hyperuricémie

Il faut savoir qu’une hyperuricémie peut être asymptomatique et que toute uricémie élevée ne permet pas de rapporter obligatoirement à la goutte les manifestations articulaires ou rénales qui l’accompagnent.
(Source :

http://cri-cirs-wnts.univ-lyon1.fr/Polycopies/

Rhumatologie/Rhumatologie-9.html)

Partager cette page ! On compte sur vous :

Si vous ne trouvez pas ce que vous cherchez..
Vous pouvez faire une recherche :  
 
Navigation
Danger Santé > Goutte > Maladie de la goutte, lutter contre la goutte
 
Pour citer l'article sur votre site, votre blog ou sur un forum
Vous pouvez copier/coller le code suivant :



89 commentaires ont été rédigés, ajoutez le vôtre :

  1. Eric :
    20 mars 2014

    Le traitement qui me soulage le plus rapidement est composé de Colchicine, Indomethacin ou Naproxen et Empracet. La prise de 2 médicament sur 3 ne donnera pas le même résultat. Les doses selon les recommandations de votre médecin.

    Après 12 à vivre avec cette maladie j’ai récemment identifié le café comme produit déclencheur de crise, je n’en consomme plus depuis. 6 mois.

  2. André :
    14 février 2013

    Bonjour
    J’ai 64 ans et ça fait une vingtaine d’années que j’ai des petites crises de goutte, au moins une fois par an.(coude, genou, cheville)
    En général elles arrivent soit en fin d’été lorsqu’on réduit la consommation d’eau, au printemps pendant la saison des asperges(redoutables), ou en Janvier après les fêtes.
    Les aliments dont je me méfie le plus sont: Les coquillages, les asperges et surtout le vin blanc(dont champagne) et le cidre.

    L’essentiel, en ce qui me concerne, est d’arrêter la crise à son tout début, en général une petite douleur qui survient dans la nuit sans raison, et de prendre tout de suite du Colchimax.
    3 le premier jour, 2 les deux jours suivants, puis 1 par jour pendant une semaine.
    SURTOUT pas de Ziloric et pas d’alcool pendant cette période sous peine, de redémarrer une crise.
    Prise à son tout début, la crise ne dure que deux ou trois jours maxi, par contre si on laisse l’inflamation prendre de l’ampleur, ça peut durer beaucoup plus.
    Au bout de 10 jours de traitement Colchimax(avec diarrées associées!), on commence doucement le zyloric, en continuant à associer le Colchi pendant trois ou quatre jours, puis on continue de Zyloric seul pendant minimum un mois.
    En me forçant à boire beaucoup d’eau(et très peu de vin) j’arrive à gérer, et a rester parfois plus d’un an sans alertes.

  3. archi :
    21 octobre 2012

    Bonjour à tous, voici mon témoignage qui je l’espère pourra orienter ceux qui galère avec cette maladie.

    J’ai 39 ans et je fais de la goutte depuis l’age de 23 ans, je mesure 1,80m pour 81 kg, pendant ces années, j’ai eu le droit à des crises au pied, cheville, épaule, genoux.

    A l’aube de mes 40ans je commence l’arthrose et j’ai une déformation au pied.

    Depuis ma première crise j’ai fait attention à mon alimentation en retirant l’alcool, les gibiers etc… je suis passé par une période de végétarien (mais à vouloir trop bien faire, j’ai certainement fait de grosse erreurs).

    Je suis passais entre les mains de nombreux médecins en testant également homéopathie.

    J’ai toujours pratiqué du sport (25 Km de course par semaine en moyenne)

    Le point à ce jour.
    Mes crises se sont pratiquement jamais arrêtés, aujourd’hui je subit une crise qui ne veut pas partir avec des pointes très douloureuse toutes les deux semaines et cela depuis 3 mois, traitement colchimax ne faisant pas grand chose.

    J’ai donc fais le point sur une période pendant laquelle je n’ai eu aucune crise pendant plus de 3 ans, ainsi je pourrai peut être reprendre une meilleur hygiène de vie et en voici ma conclusion :
    Je ne buvais aucun alcool, je mangeais de tous les aliments sauf les produits ‘interdits » tripes, certain poisson, crustacés, épinards, légumes secs et j’en passe (vous connaissez très certainement toutes ces listes).
    Mais je buvais beaucoup d’eau et du lait, du café (pas de thé), je prenais mon allopurinole tous les jours, du sport, je cherchais à retirer les matière grasses de mes aliments sans partir dans une chasse au gras (par exemple je prenais toujours de la vinaigrette mais en plus faible quantité), un féculant et un légume par repas, et du sport. J’avais un poids de forme de 78kg.

    Comme aujourd’hui je repasse par une sale période avec cette maladie, je vais ré-appliquer cette hygiène de vie et aller voir un rhumatologue, car je viens d’apprendre que ce sont LES spécialistes pour cette maladie, au passage je ne comprend pas pourquoi AUCUN médecin ne m’est JAMAIS orienté vers un rhumatologue ??!!??

    Je vous tiendrai informé si ça avance dans le bon sans

  4. titine :
    19 septembre 2012

    Voila j’ai un papa de plus de 80ans qui a la goutte que puis je faire merci

  5. MIMOUNE :
    19 août 2012

    GREFFE RENALE GOUTTE AIGUE zylloric 100 MG SOUVENT

  6. therezou :
    22 mai 2012

    j ai de la goutte a 80 ans je fait des cure de vinaigre des cure poirreaux celeri topinambour qui et tre bon pour la goutte et des cataplasse d argile verte qui calme les inflamations therezou

  7. simone :
    12 mai 2012

    très bon renseignement merci

  8. goutteu :
    27 avril 2012

    cet maladie quel malheur pa de remede miracle chiant qan tu boss pe riè fèr bon allez bon courage a tous

  9. Nicole :
    18 mars 2012

    Bonjour j’ai des crises de goutte de temps à autre elles sont plus rapprochées deux par an, et j’ai beaucoup ri à celui qui a écrit qu’il avait l’impression de trimbaler un piège à loup à sa cheville.

    Personne n’a parlé du TOPINAMBOUR, il faut en manger c’est un légume merveilleux pour la goutte. J’en prends midi et soir, le gout est sensationnel, ressemble à l’artichaut mais le gout est plus fin. Vous pouvez le manger comme l’artichaut. Très bon pour la goutte et les rhumatismes.

    Moi par contre pas de café bien au contraire donc je prends du thé plutôt léger. Boire de l’eau Vichy Célestin le plus possible. Et également vous mettez à bouillir 5 à 6 pommes de terre et vous buvez l’eau bouillie pas terrible mais efficace un peu moins cependant que le TOPINAMBOUR.

    Pour le régime, ma crise est venue avec du jambon fumé très fumé et très délicieux mais alors après merci mal à toutes les articulations même l’épaule cette fois tout gonfle et le TOPINAMBOUR fait dégonfler les articulations. Je me demande d’ailleurs si la goutte ne s’empare pas de mon cerveau car j’ai du mal à trouver mes mots en ce moment.

    N’oubliez pas le TOPINAMBOUR vous verrez çà va marcher et si vous n’en avez pas faites bouillir les pommes de terre, je les épluche mais je ne sais s’il faut le faire, c’est une recette donnée par une algérienne sur un forum. Et c’est bien.

  10. louis :
    4 mars 2012

    a la suite de mon opération du genou gauche arthroscopie suivi du staphylocoque dore le 23/06/2012.
    qui a disparu après analyse .J’ai eu la cheville gauche douloureuse et enflammée donc infiltration.
    la cheville est complétement guéri .Maintenant j’ai un mal chronique sur le dessus de pied gauche me faisant boité la douleur est vers le gros orteil . a titre d’information je mesure 1m 63 pour 79kg et j’ai 73 ans .cette douleur m’ handicape énormément. cordialement

  11. siham :
    31 janvier 2012

    pour plus de precision concernant les douleures des doigts du pied droit notamment la nuit a une heurre tardive

  12. ahmed :
    25 décembre 2011

    bonjour moi aussi je suis goutteux depuis trois ans age 49ans les douleures au nivau de la chville actuellement et ca fait presque six mois que je suis tellement tres tres bien pas de douleurs recette magique : cure d argile verte matin et soir pendant 4mois alhijama 2fois cure de remarain :iklil aljabal: avec les feuilles d olivier et 1 feuille de figuier boillir 5minute et prendre troi fois par semaine ensuite vinaigre de cidre de pomme 10ml dans 2 litres d aeu a boire chaque jour bonne chance

  13. orhan :
    17 décembre 2011

    bonjour ca fait maintenent 10 ans que je fait de la goutte et je vient davoir 34ans , je consomme 4 a 5 fois d’alcool par semaine et mange bien

  14. mickael :
    28 novembre 2011

    pour ma part cela fait 6mois que je suis sous traitement pour cette maladie,j’ai pris COLCHIMAX et je finit mon trairement avec ALLOPURINOL et ensuite prise de sang pour voir si le taux d’acide urique à baissé,biensur j’evite maintenant quasi toutes les viandes sauf le blanc de poulet ou de dinde,plus d’alcool biensur,pour la ptite histoire jai 30 ans et je pense ne pas en avoir finit avec cette maladie

  15. Timax :
    23 novembre 2011

    j’ai enfin trouvé des explications concretes et je vais en tenir compte pour mon mari et me procurer de la doc merci

  16. papy j c :
    22 novembre 2011

    moi mes crises sont aux bras et poignet (gch) mais aussi au pied alors calmez la douleur qui pour moi est intense je trempe le bras et poignet dans de la glace je vous assure que la douleur s en va mais le mal est present

  17. kate :
    12 octobre 2011

    bonjour je souffre aussi de la goutte et sa passe avec cataflam 50 bonne chance

  18. jujube :
    12 octobre 2011

    Maurice

    Le 27 septembre 2011 à 15:50

    bonjour,
    je crois que tu devrais te renseigner sur les effets secondaires très graves liés au FOSAMAX.
    je ne comprends pas les médecins qui prescrivent ces M.rdes.

    il faut se renseigner et se prendre en charge pour tout ce qui touche la santé.
    je suis choquée !

  19. jujube :
    5 octobre 2011

    francis

    Le 20 septembre 2011 à 14:45

    il y a quelques jours que je suis atteint de la goutte et je voudrais savoir comment guérir pour l’ouverture de la chasse dimanche.
    merci de vos conseils

    le gibier est interdit aux gouteux. signe du ciel ??

    cela me rappelle une émission sur un millionnaire (milliardaire ?) du loto
    s’acheter des terrains de chasse et inviter ses potes, pour une razzia !!
    quel cadeau !!

  20. moulay :
    28 septembre 2011

    Salam alikoum;je vais vous donner une recette pour traiter la goutte voila:
    1)100 g de graine de nigelle moulu
    2)100 g de graine de fenouil moulu
    melanger les 2 et prendre 1 cuillere a café chaque jour a jeun jusqu’a ce que le melange se termine et faire un bilan pour acide urique aprés.
    prendre des figues seches(3 figues par jour).
    pour d’autres information voila mon email:moulay1945@hotmail.fr

  21. Maurice :
    27 septembre 2011

    Bonjour, j’ai eu la goutte il y a environ 1 1/2 an depuis 1 an environ j’ai mal dans les 2 pieds ayant de la difficulté à marcher le matin une sensation de pieds ronds très inconfortable, je prends aussi médicaments pour l’ostéoporose Fosamax et calcium vitamine d. J’ai 62 ans et j’ai mal un peu partout dans mes articulations, j’ai été opéré il y a presque 6ans pour iléostomie donc je porte un sac permanant. Y a il un lien dans tous ces problèmes. Merci

  22. francis :
    20 septembre 2011

    il y a quelques jours que je suis atteint de la goutte et je voudrais savoir comment guérir pour l’ouverture de la chasse dimanche.
    merci de vos conseils

  23. YANN :
    1 septembre 2011

    Bonjour j ai 35 ans,j ai la goutte,je fais passer mes crises,grace a la medecine moderne(colchimax…).Aujourd hui,je viens d apprendre,qu il existe un remède traditionnel ( de tahiti ) fait a base de sensitive ( plante rampante recouverte de plusieurs épines et dont les feuilles se ferment au moindre touché);je l ai su par mon oncle,a qui d ailleurs j ai demandé de me le préparer.j espères bientot vous faire part des résultat de cette cure;et si c’est concluant vous transmettre la recette de ce remède naturel………………….objectif visé est de diminuer le taux d’ acides de nos corps.sinon en attendant j’espère vous apporter un de soleil de la polynésie et comme on dit en tahitien: » FAITOITO et TAPEA PAARI  » ( courage et tenons bon ) . A suivre…………….

  24. yapudjan :
    28 juin 2011

    Est- ce que l’acupuncture chinoise peut-il guérir la goutte?

  25. Anonyme :
    22 juin 2011

    Losque l’on est atteint de cette maladie : la goutte, est ce que c’est pour la vie???

  26. Vincent :
    8 juin 2011

    Mes amis,

    Je suis en plein crise de goutte. eh ben c’est une douleur effroyable…Si on me demande de me couper le pied sans problème je le ferais…lol!

    Je prends comme médicament adenuric et colchicine ce matin cela commence à se calmer. Maintenant je vais commencer un régime car sincèrement une douleur comme cela…j’ai l’impression de marcher avec un piège à loup au bout du pied…
    bon courage à tous,

    sur internet j’ai vu que certain conseille du vinaigrede cidre mais bon j’ai essayé pas d’effet…Je vais continuer à boire de l’eau et prendre mes médicaments.

    Vincent

  27. rudy :
    24 mai 2011

    dans quelques mois un nouveau medicament miracle va sortir ca s apelle PEC -URICASE et pour les aliments a ne pas prendre c est surtout le vin rouge et tout les alcool bien sur les poissons les crustaces les legumes vert les choux brocolis les abats les fromages gras les asperges petits poids

    ce qui est bon cafe ; oeufs,fruits sec;peu de viandes , tisanes au queues de cerises, beaucoup d eau 3 l par jour minimum et eviter le stress les depressions…….. donc bonne chance et bon courage car pas evident
    et si vous faites regimes aller y progressivement pas trop d 1 coup ca provoque des crises

  28. rudy :
    24 mai 2011

    je fais des crises de gouttes aussi mais differentes moi et mes freres c est genetiques j ai deja ete hospitaliser 3 fois je prend maintenant un nouveau medicament ADENURIC mon niveau d acide urique a baisser maintenant j ai 4 au lieu de 7.8 mais il me reste encore des cristaux a eliminer normalement apres je serai tranquille donc je suis a l ADENURIC et au MEDROL (cortisone) et colchicine

  29. jennifer :
    27 avril 2011

    Bonjour jai 21 ans et jai su hier que javais la maladie de la goutte cest quoi que je devrais faire je suis pas mal sur le ppiton panique. surtout que sa fait mal.cest ma premiere fois est ce que sa va revenir ou pas les question sont toute la dans ma tete. mon regime et tout quelquun aider moi vous pouvouz menvoyer un message sur mon email qui est le tur**jen@msn.com
    merci de votre aide en avance

  30. danielle :
    27 avril 2011

    je viens d’apprendre que j’ai la goutte ,en ce moment je suis en traitement pour cela ,enconvénient est que cela me donne la dhiarrée j’ai maigri de cinq kg en quatre jours ,et l’appetit me manque ,quand je pense a tt ce que j’ai déja …TA , bronchite chronique ,opération d’un poumon ((nodule ) y a dix ainsi que pose d’un pace maker qu’on vient tout juste de me changer, je me dis que vais -je en core avoir? je fais un ecxés d’acide urique et je souffre terriblement du gros orteil droit qui me semble a diminué de volume depuis ,etant déja mauvaise marcheuse cela n’arrange pas les choses en plus je fais de l’anémie …la galère quoi ! si vous pouvez me donner une astuce pour ne plus prendre de médocs pour la goutte ,bienvenus et merci .

  31. Anonyme :
    14 avril 2011

    mon mari souffre de la goutte dis moi si c’est bien pour faire l’amour

  32. abderrazak tunisie :
    13 avril 2011

    ce maladie me fait beaucoup de douleur . il me gène trop me rendre triste parce-que je ne peut jamais marché cela m’oblige de ne pas travailler aussi je ne pas faire mes besoins familiale…

  33. Lell :
    28 mars 2011

    prendre du céleri c’est très efficace
    du poireau, bien laver les poireaux dans de l’eau vinaigrée. couper comme pour des poireaux vinaigrette, garder les radicelles. faire bouillir, garder l’eau des poireaux à boire dans la journée et manger les poireaux sauce vinaigrette ou simplement de l’huile d’olive et du citron. c’est délicieux et curatif.
    idem pour le céleri tiges
    vous pouvez également prendre du céleri boule cuit ou râpé. c’est délicieux simplement citronné avec un peu d’ail et de l’huile d’olive.

    tisane d’oignon. prendre des oignons bien les laver eau vinaigrée, garder la pelure, faire cuire dans de l’eau de source. boire le jus et vous pouvez manger les oignons.

    ou faire une soupe de tous ces légumes. faire cuire sans sel.
    le citron et le céleri sont « salé » par la nature (sodium)

    des pommes bio, vous pouvez éplucher les pommes mais il faut mettre les pelures et les trognons avec les pommes dans de l’eau de source si on peut. faire cuire. trier les pommes des pelures. boire le bouillon de pommes.

    j’ai fait ce que j’indique.

    j’ai eu des problèmes. médicaments et ensuite injection de contraste iodée. deux injections à la suite. et je n’avais pas fait tout de suite le rapprochement et j’ai eu de très graves problèmes. blocage rénal. anurie, oligurie, douleurs, déminéralisation…

    Voilà. urée baisée, créatinine idem, et clairance remontée.

    des tisanes, cassis, ortie, chiendent, pissenlit, pas de sel dans la cuisson. de l’huile de très bonne qualité, olive.
    cela ne s’est pas fait en un jour.

    je ne prends pas beaucoup de sucre. je déteste les boissons sucrées.
    faites attention au coca aux nourritures déjà prêtes, au sel blanc fin.
    ah j’adore les gâteaux pâtisseries..
    et pendant mes problèmes rénaux j’ai fait l’impasse sur le fromage et c’était facile car on ne peux plus rien manger sans souffrir.

    Tisane de persil idem céleri.

    ne restez pas sur une tisane longtemps une semaine et prendre une autre à moins que cela vous convienne.

    de l’aubier de tilleul du Roussillon mais en courte cure (je pense qu’il y a un risque de déminéralisation, sinon) une semaine ou dix jours et arrêtez. on peut, je croix faire cette cure deux fois l’an. vérifier. mais sincèrement, dix jours sont suffisants

    meilleure santé à vous tous

    les médicaments sont pour un temps donnés mais pas pour la vie.
    voir les effets secondaires….
    il peuvent occasionner des insuffisances rénales, cardiaques et des souffrances…
    les produits de contrastes iodées (vérifier) sont très dangereux pour les reins.

    alors renseignez-vous, j’aurai été prévenue, je ne serai pas dans l’état de déminéralisation, ni avec des doutes sur la santé de mes reins. ou des douleurs articulaires que je n’avais jamais eu. je ne parle pas des problèmes thyroïdiens que cela occasionne…

  34. simon :
    24 mars 2011

    sur une encyclopedie medicale l’auteur dit qu’on n’attrappe jamais la goute après 60 ans vrai ou faux

  35. Ben :
    25 février 2011

    Je souffre de la goutte depuis plus ou moins 5 années.J’ai appris que le café, les boites de conserve, le café,le porc,les haricots sont déconseillés pour une personne qui souffre de la goutte !
    Cette précente information est-elle véridique ?
    Y’a t-il des spécialistes pour cette forme de maladie ?
    Ben
    Email : mamis**6@yahoo.ca

  36. Olivier :
    24 février 2011

    Bonjour,
    J’ai 42 ans et souffre de la goutte depuis environ 2ans. Je suis sportif (1,77 _70kg)et ai toujours fait attention à mon alimentation.Peu de viande rouge,peu de graisse,beaucoup de légumes,fruits,eau..bref,mes crises sont régulières malgré la prise journalière de colchicine.Alors si vous avez une adresse à me fournir d’un spécialiste qui peut m’aider,je suis preneur. (en Suisse ou région frontalière). Mes crises touchent:gros orteils,tous les orteils du pied droit,genou droit et gauche et main droite.Je vous laisse imaginer quand la crise est aigüe..

  37. cécile :
    14 février 2011

    mon mari a 40 ans et il a de très forte crise de goutte dans les articulations orteil coude main genou j’aimerai connaitre le régime alimentaire à suivre et savoir ce qu’il peut ou peut pas manger merci

  38. ABDERRAHMANE :
    29 janvier 2011

    Bonjour,voila il y’a à peu prés 08 mois que j’ai découvert que j’ai la maldie de la goutte que je ne connaissais pas auparavant,mais aprés d’intense douleurs au niveau de la hanche ,cheville puis le gros orteil que j’ ai vu un medecin lequel m’a prescrit des analyses et dela ,il a constaté que j’ai la goutte,j’ai suivi le traitement à la lettre(régime adéquat inerdiction de manger la viande rouge,poisson bleu,chocolat,le gras(foie etc…..)boire beaucoups d’eau minérale jusqu’à 2L/J .de la cochicine et des anti inflamatoires (nopain)pendant 05 jours puis un repos total(prendre le lit) enfin exercer du sport au moins 2fois:semaine jogging tout a marché à merveille j’ai oublié la maladie,croyez moi bonne chance à tous

  39. marcel 70 ans cette année :
    19 janvier 2011

    mon mari pratique beaucoup de sport tous les jours plus de la danse de salon environ 14h par semaine . nous surveillons notre alimentation et ne buvons pratiquement pas, il boit depuis plusieurs mois du vinaigre de cidre avec du miel le matin au petit déjeuner ,il vient de faire une crise de goutte à la cheville cette semaine.

  40. sabrina :
    19 janvier 2011

    bjs mon père souffre de la goutte il a 66 ans, il est entrain de suivre un régime alimentaire et la marche tout les matins.mais on ignore toujours les aliments interdites j’ai besoin d’un listing des aliments autorisés merci

  41. Aime :
    18 janvier 2011

    J ai 28 ans et je suis etudiant a 3eme doctorat a la faculte de medecine en Republique Democratique du Congo. J avais plus besoin les elements cles pour le diagnostic de la Goute et je suis fatisfait par votre service .

  42. lucie :
    11 janvier 2011

    a mon avis j,ai vue que le goutte est une maladie incurable .comme nous pouvons
    le prevenir?

  43. gerard des abymes :
    8 janvier 2011

    j ai la goutte m a dit mon medecin je me traite et rien a ce jour n y fais je ne bois pas ne fume pas et je mange tres peu mais a ce jour je suis a lallopurinol 300 plus la colchicine mon pied est enfle a faire peur au secours faites quelque chose et je vous remercie a l avance de tout mon coeur avec mes souffrancs merci

  44. vaina :
    22 décembre 2010

    bjrs a tous mon pere a 63 ans, je sais que la goutte il a depuis des années , il est sous traitement avc colchimax , ziloric , et souffre des genoux maintenant de la main qui a doublé de volume il souffre a en mourir les pieds qui sont enflé, il se deplace que sur chaise roulante, je voudrai que quelqu un me diz quel remede pour soulager ses soufrances merci;;;

  45. Fatou :
    3 décembre 2010

    Je ne connais pas la goutte mais comme j »ai des douleurs lombaires qui finissent pas j’ai voulu voir la documentation sur cette maladie ce qui me rste à faire c’est de voir mon médécin

  46. safia :
    4 novembre 2010

    je voulais savoir le régine a suivre quand on a la goutte.merci

  47. alain :
    28 octobre 2010

    j ai mal au genoux depuis 4 ou5 ans.travail tres phisique brouettes porter des charges trop lourdes mais finalement en ce qui me concerne je pense payer mes exces alimentaires et boissons alcoolisees.je parle d experience car je suis capable d arreter ces exces.ca « marche »…

  48. nani :
    20 octobre 2010

    bonjour an tous ca fait 1 mois que jai des douleurs au niveau du genou et ca a tendance a peser jai peur que ce soit un debut de goutte s il vous fait donez moi les manifestations et les caracteristiques de la goutte merci jattend vos reponses

  49. michel :
    9 octobre 2010

    bonjour à tous
    j’ai 54 ans et je souffre aussi de cette maladie.
    apparement les crises se declenchent apres avoir mangé certains fruits comme les bananes ainsi que les tomates.
    pour essayer de cibler les meilleurs traitements naturels je voudrais savoir si quelqu’un a deja
    essaye le vinaigre de cidre de pomme et quels ont ete les resultats. (il est souvent dit
    qu’ils sont etonnant).
    merci de votre avis si vous avez essayé ou allez essayer.

  50. daniel :
    29 septembre 2010

    bonjour je souffre également crise de goutte (orteils,pouces ,poignets ,genoux je prends ziloric maintenant allopurinol pour économie de notre chére sécu c’est le meme mais associé en plus a un anti -inflammatoire bi -profined sur 2 heures la crise passe trés vite traitement 1 a 2 jours j’espere soulager du monde avec mon conseil mais voir votre médecin on as pas sans ordonnance cordialement daniel
    ps tomates et chocolat modéré

  51. guillaume :
    30 juin 2010

    bonjour à tous, j’ai 33 ans cela fait maintenant 5 jours que la goutte c’est
    déclarée dans mon gros orteil gauche(trés douloureux).
    mon médecin ma prescrit un anti-inflamatoire pendant 7 jours et me conseil de boire beaucoup d’eau pendant les seances de sport et boire régulierement de l’eau gazeuse riche en bicarbonnates.

  52. carole :
    29 juin 2010

    le meilleur remede pour la goutte prendre un verre d eau par jour avec un demi once de vinaigre de cidre de pomme, cela fait diminuer l acide urique dans votre systeme c est merveilleux mon mari n a plus de probleme c est le meilleur remede cela se vend 7.00 a 8.00 $ petite cruche de vinaigre de cidre de pomme, regarder tous les bienfait du vinaigre de cidre de pomme dans votre recherche
    bonne journée a tous

  53. nicolas :
    12 juin 2010

    j’ai actuellement des crise de goutte alors que je n’est que 20 ans , ms crise se manifeste environ tout les 6 mois . mon medecin traitant ma juste donner du niflugel a âppliqué entourén d’une bande , la goutte disparai o bou de 2 semaine . y a til un moyen pour la faire disparaitre definitivement ?? merci

  54. allal :
    22 mai 2010

    j’ai mal au genou je ne peux la plier , il me fait tres mal

    je traite avec colchicine

  55. AHOSSI :
    19 mai 2010

    Le 19 mai 2010

    je suis actuellement en crise de goutte pour la première fois de ma vie à l’orteil droit depuis 15 jours avec des douleurs atroces. L’analyse de l’acide urique a signalé que le taux est de 80 , alors que le taux normal doit être compris entre 30 et 60. Les cauises majeures de mon mal sont la consommation de la viande rouge ( le mouton et le porc ) et celle de la bière.Actuellement ça va mieux car je suis sous traitement Zyloric 100 et avec une abtinence de viande rouge et bière. Il m’a été fait obligation de consommer de 2 litres d’eau par jour et de la viande blanche (volaille).

    AHOSSI 55 ans

  56. jihane :
    12 mai 2010

    mon père souffre de la goutte, depuis 3 mois, j’ai peur ke ca lui arrive kelke chose de mal, alors qui peu me donner un regime alimentaire?

  57. Youcef :
    19 avril 2010

    j’ai la goutte depuis presque 5 ans maintenant avec des crises repetées aux chevilles. Je suis traité à l’allopurinol, tous les jours. ça me convient je n’ai plus de crise. Recemment un médecin m’a prescrit Uralyt u, c’est un médicament qui dissous les cristaux d’acide urique dans le sang, il m’assure qu’après un traitement de 3 semaines suivi d’un régime adéquat, je n’entendrai plus parler de la goutte au moins pour les 2 prochaines années. Si vous connaissez ce médicament: uralyt u et si vous avez été traité avec, pouvez vous me renseigner si c’est vraiment efficace et s’il n’y-a pas de risque de survenu de crises, vu que je dois areter l’allopurinol durant ce traitement et après. Merci de me renseigner

  58. Roy R*ger :
    14 mars 2010

    Je souffre de la goutte depuis 1991 avec parfois un taux d’acide urique élevé. il arrive des fois qu’aucun traitement n’arrête la douleur. Malgré l’association de Zyloric, Colchicine et anti-inflammatoire, il m’arrive de souffrir pendant des jours. Je commence malgré tous ces traitements à avoir des crouttes inflammatoires au niveau du genou et le pied. Merci de m’aider à bien suivre le régime

  59. balirh5*@hotmail.fr :
    3 janvier 2010

    j’ai un taux d’acide urique 83mg/l le médecin m ‘a ordonner zyloric100 pour 3 moi mais je veux un régime alimentaire pour éliminer l’acide urique et merci d’avance pour votre coopération

  60. max :
    24 décembre 2009

    bonjour

    J’avais de la goutte ,j’ai pris des anti-inflamatoires et de la conchicine
    mais la goutte revenait souvent.
    Maintenant je suis un regime un peu particulier et je n’ai plus de crise
    depuis des mois.
    Je garde une intervalle de 4 heures au minimum entre les repas,moins de
    viande rouge et plus de poisson et de legumes pas de sodas ni de charcu-
    terie des tisanes et eaux de source,diner leger petit dejeuner tres copieux
    un peu d’exercices quotidiens.
    J’ai plus de 74ans.
    Bon courage a tous et surtout dela discipline.

  61. Geroges :
    18 décembre 2009

    je suis âgé de 56 ans, la goutte me fais souffrir au niveau de l’orteil gauche et il y coule déjà le tophus. Quel est le médicament le mieux indiqué pour me guérir. Les dos des coudes sont déjà tuméfié. Les articulations douloureuse. Poids 104 kilos

  62. nicolas :
    30 octobre 2009

    depuis qu’en ma dis que j’ai la maladie ( une rhumathologue et un neurologue ) car je souffre des articulations du genoux ,des pieds et de l’épaule ‘- j’ai paratiquement plus de force

  63. Nicolas :
    19 septembre 2009

    bonjour , pourrai -je savoir où il y a des cures thermales pour la maladie de la goutte merci d’avance

  64. betty :
    28 août 2009

    bonjour je vous envoie se message car jai eut plusieurs crises de goutte jai souffert atrocement car je suis en inssufisance renale depuis dix sept ans l dyalise et la greffe depuis trois ans je vous souhaite on courage car cela fait tres mal mais malgre sa je dois prendre a vie allopurinol qui me soulage

  65. amine :
    4 juillet 2009

    je souffre de la goutte chronique crises rapproches chaque 15 jours , aussi delanche par le sport minima , regime alimenatire fait depuis lontemps je constate que j’ai un tophus a orteil droit et gauche et la je souffre des deux ortiels doije demarrer un traitement de fond a bse allopurinol que je supporte pas bien ?

  66. RAHMA :
    15 juin 2009

    salam j ai 44ans je viens de decouvrire que jai la goutte en plus parceque j ai la polyartrite la maladie de crhone l hypotyroidie jai fait plusieur fractures parceque je prends les corticoides depuis 20ans et jai un concer du larynx traite par la chimio plus la radiotherapie mais avec toutes ces maladies que jai je me sens tres bien parceque jai trouve le bon remede pour toutes les douleures et vivre tres tres heureux c est etre musulmen et bon croiyon

  67. michel :
    3 juin 2009

    réponse à jean-françois :
    ok pour « aldalix »
    j’ai le même problème
    pour pallier : boire…boire (min 2l/j)

  68. bouraouia**@yahoo.fr :
    30 mai 2009

    le régime est bien codifié mais concernant les legumes secsdoit on les supprimer carrément.
    Pour ce qui est du trt de la crise à défaut de la colchicine que doit-on donner et à quelle dose?
    MERCI.

  69. bouhali :
    25 mai 2009

    je viens de découvrr que je suis atteint de cette cynique maladie! j’ai beaucoup lu sur ce mal nonobstant je n’arrive pas encore a me faire une idée complete sur le sinistre!! en l’espace de 6 moi le taux de l’acide urique est passé de 71mg/l à 73mg/l! j’ai consulté le médecin a maintes reprises pour le meme mal mais il ne m’a jamais fait comprendre la gravité de la maladie!! c’est pourquoi j’ai continué a consommer les matières graces et surtout la viande a profusinon! avec ce taux d’acide urique dans le sang(73mg/l) dois-je m’inquiéter outre mesure ? quel mode de vie devrais adopter dorénavant!? merci!

  70. alain :
    19 mai 2009

    greffé rénal depuis 13 ans,je suis maintenant sujet à des attaques de goutte,ne pouvant pas prendre le médicament miracle « ziloric »,la colchicine ne me réussissant pas fort, je suis à la recherche des aliments adéquats, beaucoup se contredisent à ce sujet.J’aimerais avoir accès à un site digne de cette maladie et surtout du régime à suivre.
    Mercçi,bien à vous.

  71. Jean-François :
    12 mai 2009

    Je viens d’avoir ma première crise de goutte aïgue qui est soignée classiquement par la colchisine (5 jours avec doses dégressives) et ensuite par l’allopurinol. J’ai quatre questions:
    -1) pourquoi est-ce l’articulation du gros orteil qui est souvent touchée en premier?
    -2)-Je suis traité depuis plus d’un an pour l’hypertension avec notament une dose journalière d’Aldalix comportant 50mg de spironolactone et de 20 mg de furosémide. Ce médicament serait-il responsable de cette crise?
    -3)- comment éviter une insuffisance rénale? J’ai déjà eu des colliques néphrétiques non uriques. Il me faut être très prudent compte tenu que la cochisine peut attaquer les cellules du rein.
    -4) J’ai lu dans votre rubrique que la médecine chinoise et sa pharmacopée pouvait obtenir d’excellents résulats sans pour autant prendre des médicaments dont certains comme la colchisine sont fort toxiques? Pourrait-on avoir des indications précises sur cette médication chinoise?
    Merci d’avance poiur vos réponses
    -4

  72. mounia :
    8 mai 2009

    J’aimerai savoir qu’il est le spécialiste auquel on pourra se dériger en cas d’une crise de la goutte?

  73. william :
    28 avril 2009

    Bonjour,J’ai 69 ans et souffre de goutte depuis l’âge de 33 ans ,après plusieurs traitement à l’allopurinol ,ziloric et colchicine associés, j’ai tout arrêté en ne prenant que la colchicine et des anti-inflammatoires en cas de crise. Résultat : je souffre aujourd’hui de goutte chronique d’insuffisance rénale et evidemment d’hypertension artèrielle le tout étant lié ! J’ai repris depuis 5 mois l’Allopurilol 100 et maintenant 200 Je n’ai jamais été gros , je pèse 81 kg pour 1m 79 ,je ne bois aucun alcool ni ne fume.J’ai des tophus à l’orteil droit et à un doigt de la main, des douleurs aux deux épaules notamment dans la nuit et au réveil. Enfin j’aimerais savoir si les oeufs le thé les oméga 3 sont déconseillés ou non . Je vous remercie de votre attention.

  74. krysia :
    24 avril 2009

    a Richard 59 ans, qui a mon age, je reponds qu’il doit aller en Chine ou je me trouve pour se rendre compte qu’on peut ne plus du tout souffrir de la goutte. Je suis accueillie par ma fille chinoise, dont le mari,38 ans, souffrait de crises tres aigues. Comme il avait bcp de diners d’affaires, il a abuse de proteines (viandes, fruits de mer,etc..)。 Ses souffrances etaient terribles et, depuis 6 ans, il n’a plus aucun probleme. Je vois qu’il fait extremement attention a son alimentation et boit un cocktail d’herbes chinoises matin et soir. Au debut de son traitement, le medecin chinois (methodes traditionnelles et tres anciennes) lui a prescrit une espece de soupe pendant six mois. Ensuite, les fameuses tisanes quotidiennes. Depuis deux semaines avec eux, je vois qu’il mange en quantite homeopathique poulet et viande。Il a definitivement raye de son alimentation : crustaces,navets, legumes secs, alcool et surtout biere. Son medecin lui a explique qu’aucune medication occidentale n’a trouve de solution pour la goutte, seulement la medice chinoise traditionnelle。

  75. richard 59a :
    5 avril 2009

    moi j ai la goutte depuis plus de vingt cinq ans et ca va de plus en plus fort j ai tout essaye meme la phytotherapie regime plus que draconniens rien n’y fait .la vraie question est!!! que font les specialistes il es vrai que ce n est pas une maladie dont on parle facilement si vous abordez le sujet avec une personne de suite on vous reponds ou demande estce que tu picoles a quand le vrai traitement?

  76. fazo :
    4 avril 2009

    merci beucoup pour ces informations precieuses

  77. danielle :
    2 mars 2009

    Bonjour à qui veut bien me répondre.
    Existe-t-il dans le monde médical des spécialistes de la goutte.
    Merci
    Danielle

  78. PAUL :
    19 février 2009

    JE SOUFFRE DE CRISES DE GOUTTE ELLE ONT UNE DUREE DE PLUS EN PLUS LONGUE 15 JOURS EN CE MOMENT ET COLCHICINE NE SEMBLE PLUS EFFICACE
    COMMENT SE SOIGNER EFFICACEMENT ET DURABLEMENT

  79. Ginette :
    8 février 2009

    mon frère à eu crise douleur orteil. doc dit c’est la goutte. Moi j’aimerai savoir pour l’aider est-ce qu’il y a un livre de recettes ou un site qui explique ce qu’il ne peut consommer et ce qu’il peut consommer car c,est difficile de lui dire qu’elle repas serait plus approprié pour lui aider dans sa démarche. Merci! à l’avance Ginette

  80. mire :
    2 février 2009

    votre site est complet et ma rendu service le 26 jan 2009 j ai eu une crise de goutte confirmer par une analyse de sang vous nous recommandez de ne pas manger du poisson j ai pris des gelules omega 3 (1000mg )dont EPA (300mg) DHA (200mg ) cette prise n est-elle pas la cause car je fait attention a mon alimentatoin sans faire de regime

  81. Anonyme :
    31 janvier 2009

    J’AI 81 ANS, JE SOUFFRE SOUVENT DOULEURS AU ORTEILS PIED DROIT, SURTOUT AU GROS ORTEIL. JE BOIS BEAUCOUP D’EAU, JE PREND UNE MÉDICATION NATURELLE PAR LES PLANTES, J’AI UN SPÉCIALISTE POUR LES REINS QUE JE RENCONTRE LES TROIS MOIS DEPUIS 5 ANS. J’APPRÉCIERAIS UN CONSEIL OU UN MÉDICAMENT POUR M’AIDER. JE CROIS QUE C’EST UN COMMENCEMENT, JE SAIS QUE CE NE SARA PAS DROLE BIENTOT, MERCI.
    RÉAL CLOUTIER

  82. mladen :
    16 janvier 2009

    Bonjour
    pouvez vs me dire comment enlever les boules qu on a sur les oreilles a cause de la goutte et si il faut faire une opöraion pour faire partire ces petite boules. merci beaucoup

  83. Hassan FARES :
    6 décembre 2008

    Salut,En ec qui concerne le regime contre la goutte asuivre,il faudrait que le

    patient supprime la présence d’acide urique.Mais aussi pour soigner la goutte,selon la cure diurése,il lui appartirnt de boire au moins deux litres d’eau par jour (eau non gazeuse),du jus d’agrumes,tout en réduisant la consommation de viande de poissons,de légumes secs,d’oeufs,de lait,de crustacés mais surtout en se privant de charcuterie,d’abats,de champignons,de mayonnaise de créme…Faire un régime contre la goutte ne signifié pas que le patient est interdit de s’alimenter,vu le nombre de restrictions dont il fait l’objet.C’est pourquoi,la consommation du poisson et du poulet une fois par jour et pendantr six jours par semaine est permise.Quant aux cures thermales,rien de plus favorable pour les calculs urinaires mais aussi,contre les douleurs articulaires!

  84. M'hammed :
    11 novembre 2008

    Salut!,la goutte m’est apparut cela fait longtemps.j’ai 41 ans,actuellement je souffre beaucoup de cette maladie et toujours avec des douleurs et des cries aigu aux niveau des genoux,aux coudes,et souvents a l’orteil droit..svp qu’elles sont les traitements et les medicaments les plus efficace pour me débarrasser au moins a ces cries.merci beaucoup pour votre aide et colaboration.

  85. nouha :
    10 novembre 2008

    slt,svp aidez moi a trouver un traitement pour ma mere, elle souffre de la goutte,elle souhaite se debarsser definitivement de cette maladie mais comment faire?c’est trés douleureux.quel regime doit-elle suivre
    (aliments à consommer et à éviter?)

  86. Abdel :
    1 octobre 2008

    quel régime alimentaire doit-on suivre pour lutter contre la maladie de la goutte? (aliments à consommer et à éviter?)

  87. ARMAND :
    3 septembre 2008

    Bonjour ,
    Voilà maintenant plusieures années que j’ai attrapé la « goutte » et ç’est très douloureux surtout quand la crise se passe au niveau des chevilles ou du poignet . Je me traite à chaque fois avec de la COLCHICINE et aimerais me débarrasser définitivement de cette maladie mais comment faire ? Je suis un régime particulier et bois beaucoup d ‘eau environ 2 litres et demi par jour mais sans résultat . Merci de vos conseils .

  88. youssef :
    15 juillet 2008

    bonjour!depuis 1996 que l’appartion de la goutte m’est apparut alors que maintenant j’ai 50ans exactement,actuellement je souffre beaucoup de cette maladie et toujours avec des cries aigu aux genoux,aux coudes,et souvents a l’orteil droit..svp qu’elles sont les traitements les plus efficace pour me débarrasser au moins a des crises intenses et merci

  89. emile :
    3 juillet 2008

    quel regime doit-on suivre

Si vous avez une remarque, vous êtes libre de laisser votre avis.
 
Articles relatifs

Article : Maladie de la goutte, lutter contre la goutte
Mise en ligne sur Danger Santé.
Nombre d'avis : 89
Mois de publication : mai
Année de publication : 2008
Retour à la catégorie : Goutte.
Retour à la page d'accueil : Danger Santé.
Vous pouvez suivre l'actualité du site avec notre flux RSS et sur notre compte twitter.