Pierre d’alun minéral et votre peau

Voici un extrait d’un communiqué reçu de la part d’une société « pro » pierre d’alun minéral, cette publication n’est donc pas forcement impartiale..

 

« L’alun minéral, le grand vainqueur dans la polémique sur les déodorants »

Tout simplement parce qu’il est prouvé que l’alun minéral ne traverse pas la peau. Une étude en matière de solubilisation réalisée par l’équipe d’Alfrey A.C. a évalué la solubilité de différents sels d’aluminium sur l’absorption de ce métal chez le rat (Froment DH & al., J. Lab. Clin. Med. 1989, 114(3) 237-242). Cette intéressante étude démontre, qu’en raison de son pH relativement élevé, la sueur n’est pas suffisamment acide pour dissoudre la kalunite (alun minéral) rendant le passage transcutané impossible.

En effet, il a été prouvé que le pH de la sueur est de 4.8 minimum et non pas 3.8 comme le disait certains détracteurs de la pierre d’alun. Il faut savoir que toutes les pierres d’alun ne sont pas les mêmes. On trouve même des produits sur le marché appelé « pierre d’alun naturelle » alors qu’il s’agit de conglomérats de sulfate d’aluminium mélangés à d’autres ingrédients chimiques. Dès lors, il ne faut pas s’étonner si une polémique s’est créée autour de la pierre d’alun naturelle.

L’alun minéral se distingue des déodorants chimiques par sa très faible contenance en aluminium et son action superficielle. De plus, en raison de son pH légèrement acide, l’alun minéral ne permet pas un passage transcutané. Cette sorte d’alun minéral été prouvé scientifiquement non-cancérigène. Voir l’étude sur le Potassium aluminium sulfate de Kawasaki, Y., Umemura, T., Sai, K., Hasegawa, R., Momma, J., Saitoh, M., Matsushima, Y., et al. (1994). [A 13-week toxicity study of simultaneous administration of cochineal and aluminum potassium sulfate in rats]. Eisei Shikenjo hōkoku. Bulletin of National Institute of Hygienic Sciences, (112), 48-56. Retrieved from http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/8854902.

Dès lors, le consommateur peut utiliser en toute quiétude l’alun minéral.

La pierre d’alun connaît un véritable engouement aujourd’hui. Il est intéressant de noter que déjà dans l’Antiquité ce produit était très populaire et utilisé pour une multitude d’autres applications. Actuellement sur le marché l’alun minéral est utilisé comme agent actif dans des produits cosmétiques naturels par exemple dans des savons, shampoings, déodorants, after-shave, tonifiants et crèmes diverses.

Les principes actifs de l’alun minéral ressortent de ses propriétés légèrement antibactéricides et hémostatiques.

On compte sur vous pour partager cette page :

Si vous ne trouvez pas ce que vous cherchez..
Vous pouvez faire une recherche :  
 
Navigation
Danger Santé > Déodorants > Pierre d’alun minéral et votre peau
 
Pour citer l'article sur votre site, votre blog ou sur un forum
Vous pouvez copier/coller le code suivant :



3 commentaires ont été rédigés, ajoutez le vôtre :

  1. Yves :
    4 février 2015

    @ Michelle (612.2012), Arrêtez tout de suite. On en fait sans aluminium : métal hypertoxique (lipophile, allant lentement mais irréversiblement de la peau vers le cerveau, les seins, etc) et cumulatif (même à très faibles doses). La pierre d’alun est un sulfate d’aluminium non totalement insoluble (par définition d’un sel). L’article est mensonger sans honte pour une simple question de gros sous. C’est ignoble d’abuser les braves gens ainsi, au risque de les rendre malades LONGTEMPS. Lisez un peu, Madame. !

  2. michelle :
    6 décembre 2012

    J’ai entendu dire (télé) que la pierre d’alun contenait de l’aluminium, j’en utilise ainsi que ma fille…

    Que faire ? continuer ? arrêter ? car je ne sais pas qui croire…

  3. Cyril :
    9 juin 2012

    L’Antiquité n’est pas un argument d’innocuité : on faisait aussi des serviettes en amiante (que l’on nettoyait en les jetant au feu).

Si vous avez une remarque, vous êtes libre de laisser votre avis.
 
Articles relatifs

Article : Pierre d’alun minéral et votre peau
Mise en ligne sur Danger Santé.
Nombre d'avis : 3
Mois de publication : mai
Année de publication : 2012
Retour à la catégorie : Déodorants.
Retour à la page d'accueil : Danger Santé.
Vous pouvez suivre l'actualité du site avec notre flux RSS et sur notre compte twitter.