Les déodorants (anti-transpirant) avec de l’alcool et de l’aluminium

Les déodorants permettent de réduire les odeurs liés à la sueur et à la transpiration.
Un déodorant est souvent présenté sous forme de spray, de stick ou bille.

 

Les dangers des déodorants à l’aluminium :
Il faut savoir que certains classent l’aluminium depuis de très nombreuses années comme un composant neurotoxique qui est lié à plusieurs maladies osseuses, hématologiques, cardiaques, etc.

L’aluminium et le sel d’aluminium sont également soupçonnés d’être des causes du déclenchement de la maladie d’Alzheimer.

Les conséquences des déodorants avec de l’aluminium sur la santé à travers leur utilisation, sur l’apparition de certaines maladies sont difficiles à prouver.
Certaines personnes affirment que les doses journalières recommandées fixées par l’Europe sont 100 fois trop élevées.

Une chose à retenir, c’est que l’aluminium est toxique, il est d’ailleur interdit dans notre alimentation.

Les risques et les effets de la présence d’aluminium dans votre déodorant anti-transpirant :
Il y a un risque de réaction inflammatoires des glandes sudoripares, celles-ci pouvant finir par être endommagées si l’utilisation du déodorant est trop fréquente.
Des études recommandent de ne pas mettre de déodorant contenant ces sels plus d’une fois dans la journée afin d’éviter toutes allergies.

un deodorant homme femme anti-transpirant

L’usage des produits anti-transpirants et déodorants est très répandu en Europe et dans le monde.
Reste que les cosmétiques qui contiennent de l’aluminium quand ils sont associés au rasage des aisselles peuvent être dangereux à long terme pour une femme, en augmentant le risque de cancer du sein.

Une étude scientifique présente les déodorants à l’aluminium comme sans danger : http://www.snopes.com/toxins/breast.htm
Mais il existe également un article contradictoire publié dans une revue médicale.

Comme souvent le doute est présent, difficile de faire confiance les yeux fermés, les études « scientifiques » sur le sujet sont souvent réalisées par des gros groupes.

Les dangers des déodorants avec du triclosan pour votre santé ?


Le triclosan est un agent antifongique et anti bactérien, on le trouve dans des savons, dans des déodorants, des produits contre la transpiration, et beaucoup d’autres produits.
Cette substance est un produit chloré donc un très bon bactéricide, elle est néanmoins nocive pour le fonctionnement du foie chez un homme ou une femme.

Les avis de différents docteurs :

En 2005, le docteur Philippa Darbre au Royaume-Uni pointe du doigt l’aluminium contenu dans nos anti transpirants qu’elle soupçonne de favoriser les cancers du sein.
Elle a montré que le chlorhydrate d’aluminium contenu dans les déodorants pourrait interférer avec les récepteurs aux estrogènes de certaines cellules cancéreuses.
 » Comme les estrogènes seraient impliqués dans le développement et la progression des cancers du sein, toute molécule de l’environnement qui possède une activité estrogénique et qui peut pénétrer dans le sein peut théoriquement influencer le risque de cancer de sein d’une femme « .

Le docteur Kris McGrath de la Northwestern University de Chicago a étudié les habitudes cosmétiques de 437 femmes souffrant d’un cancer du sein : utilisez-vous un antitranspirant au moins deux fois par semaine ? Vous rasez vous les aisselles au moins trois fois par semaine?
Un verdict : celles qui ont répondu par l’affirmative à ces deux questions ont été frappées par un cancer du sein en moyenne quinze ans avant leurs congénères.
 » Le rasage facilite probablement l’absorption de l’aluminium car il fragiliserait la barrière cutanée  » affirme Kris McGrath.

Les composants dangereux présents dans les déodorants :
Aluminium chloryde.
Aluminium chlorydrate.
Aluminium chlorydrex.
Aluminium chlorydrex PG, un agent actif antitranspirant.
Aluminium sesquichlorydrate.
Aluminium zirconium trichlorhydrex GLY.
(…) Liste non exhaustive

Nos conseils pour lutter contre les risques des déodorants avec alcool / aluminium / triclosan :
Utiliser des déodorants sans alcool, sans aluminium chlorohydarte.
Opter pour des déodorants biologiques.
Servez vous d’un déodorant corporel en pierre d’alun, avec 100% de potassium alum.
Si vous choisissez de continuer à utiliser un tel produit : mettez-en très peu, en essuyant pour en absorber un minimum.

Partager cette page ! On compte sur vous :

Si vous ne trouvez pas ce que vous cherchez..
Vous pouvez faire une recherche :  
 
Navigation
Danger Santé > Déodorants > Les déodorants (anti-transpirant) avec de l’alcool et de l’aluminium
 
Pour citer l'article sur votre site, votre blog ou sur un forum
Vous pouvez copier/coller le code suivant :



97 commentaires ont été rédigés, ajoutez le vôtre :

  1. La biillly du 83 :
    6 février 2015

    IL EST L’HEURE DE SE RÉVEILLER !!! je suis horrifié par l’ignorance des gens et surtout par les gens qui écrivent de ces questions ??? comme COMMENT CA SE FAIT QU’A NOTRE EPOQUE ON PRODUIT ENCORE DES DÉODORANTS A L’ALUMINIUM , si on en connais les dangers ??? ALLO LA TERRE ici le MONDE !!! Ça se voit bien que ceux qui posent ce genre de questions n’ont aucune conscience du monde actuel dans lequel ils vivent , Avant même de les fabriquer ils le savait très bien que c’est cancérigènes arrêter de croire qu’on veut votre bien oui Mesdames et Monsieur mots pour mots on ne vous veut aucun BIEN juste pour vous faire raquer on vous trompe sur TOUT , RENSEIGNEZ VOUS n’attendez pas qu’on mette un reportage sur France 5 pour vous questionner. Heureusement qu’il a quand même beaucoup de gens conscient ,le problème c’est LE FRIC LE FRIC LE FRIC et si demain tu as un cancer a causes de leurs merde ils seront contents parce que encore DU FRIC DU FRIC , le pire commentaire d’une céline qui dit que l’alun est dangereux que si on l’injecte ???? et qui fait une petite blague vous vous piquez les aisselles le matin ??? ahahah quelle est drôle et quand tu te rases ça fait quoi a t’on avis grosse maline ???? pi pas besoin de se raser ça rentre quand même … SUR TA PEAU = DANS TON SANG , pi comme par hasard toutes boules détectés sont surtout du côté des aisselles … allez réveillez vous , QUI GOUVERNENT LE MONDE ???

  2. Yves :
    5 février 2015

    Pitié pour vos aisselles ! c’est l’endroit de notre corps où la peau est la plus fine. Pourquoi ne pas écouter cette fine-mouche de Dominique (3.11.2012) ? Maurice (31.82010) ajoute, avec raison, la suppression du savon. Je l’approuve (risque d’odeur peu naturelle). Quant à celles qui exigent des « preuves scientifiques », Yoyo (21.3.2012) leur dit tout. Rien à ajouter mais les lobbies empoisonneurs (et leurs domestiques et leurs dupes) continueront à ergoter à l’infini tant que leurs ventes n’auront pas baissé. Ce moment venu, ils afficheront « sans aluminium » en oubliant de s’excuser pour les calomnies déversées sur leurs contradicteurs. Exemple, le plomb en 1925 était « le métal parfait et sans aucun danger ». Maintenant on en arrache (chèrement) les coûteuses canalisations que cela a poussé à poser. Autre exemple, ma grand-mère avait une batterie de cuisine très chère (cadeau de mariage) en nickel. Eh bien le must de l’époque (à en croire les industriels calédoniens) était en fait cancérogène et allergène. Combien de siècles encore nous laisserons-nous tromper par des affirmations pseudo-scientifiques ? L’aluminium est un neurotoxique hypertoxique (liposoluble et cumulatif), point.

    L’espèce humaine a inventé : • la pensée (servons-nous en),
    • la bipédie (marchons une heure par jour) et • la transpiration (c’est qu’elle nous est utile. Les animaux en sont incapables). Soyons dignes de nos ancêtres en ne nous laissons donc pas
    • dominer intellectuellement par des arguties mercantiles,
    • lâchons souvent l’automobile (qui tue 1000 fois plus que le train) et • renonçons aux antitranspirants (inutiles et dangereux s’il contiennent le moindre pouième d’aluminium sous quelque forme que ce soit). Dans ce blog, notre époque marche globalement sur la tête. En tête, Marie (18.5.2009), Céline (27.1 et 15.5.2012) et Julie (3.9.2014). Moi, ma psychose, Marie, c’est de voir les nombres de cancers doubler tous les 15 ans dans l’indifférence générale et même avec la bénédiction de Marie, Céline et Julie, qui poussent à la roue avec des arguments éculés de fabricants sans scrupules.
    Amitiés-fraternités aux autres.

  3. Julie :
    3 septembre 2014

    Bonjour, pourtant l’ANSM a confirmé qu’aucun lien de causalité entre l’utilisation d’un antitranspirant contenant des sels d’aluminium et le cancer du sein n’a pu être démontré. J’utilise un antitranspirant qu’il faut appliquer seulement 2 fois par semaine et il fonctionne très bien. Je pense c’est pas très dangereux. à part des antitranspirants, l’aluminium est dans l’eau, dans certains aliments, dans des conserves, dans le papier alu, etc. faut mieux plus rien manger ni boire ni toucher …

  4. Sylvie :
    20 juillet 2014

    Plus d’anti transpirent pour moi sous les aisselles se forme des kiste très douloureux .

  5. Léandre :
    24 mars 2014

    Voici un document important…

  6. Monica :
    26 septembre 2013

    merci beaucoup pour cette information, un medecin me l’avait dit et j’ai voulu en avoir le coeur net en fouillant sur cette page. dans mon pays plusieurs personnes n’ont pas cette information et continu à utiliser avec ignorance ces déodorants. Pourquoi laisser ces grandes firmes continuer à produire des tels produits nocifs a la population??? puisque cette information a été prouvée par les scientifiques, on devrait arreter la production des deodorants avec aluminium chlorydrate pcq vous savez bcp de personnes n’ont pas acces a l’internet et aussi je pense que faire du bouche à l’oreille ne suffira pas pour avertir tout le monde???

  7. Myriam :
    13 juin 2013

    Je pense que pour le moment on se sait pas grand chose ! Moi j’utilise un dé-transpirant avec de l’aluminium car c’est le seul qui arrête de me faire transpirer et enfin j’ai pu remettre des hauts avec des couleurs ! De plus le traitement c’est 3 jrs d’affilés puis environ 1 à 2 fois par semaine pour enfin ne plus transpirer ! Alors je pense vraiment pas que ce soit dangereux ! en plus je ne transpire plus du tout donc plus besoin de déo !
    En même temps si on écoute tout ce qui se dit, ben on arrête de manger et on se pend ! ;-)

  8. Lol :
    3 décembre 2012

    Dangereux ??? Biensur que c’est dangereux tout métal réduit en poussiere volatile est dangereux !! Vous accepterez d’innaler du fer en poudre ?? Bah c’est la meme chose ici

    Et les pseudo enquete scientifique sont payé par des multi nationnal pour redonné confiance au produit

    Eux du moment que tu transpire plus le reste il s’en foute… Autent prendre du papier collant alors

  9. Rom :
    31 mai 2012

    La pierre d’alun contient effectivement de l’aluminium, environ 5% pour la pierre d’alun naturelle (au passage beacoup moins que les argiles naturelles qui sont réputées si bonnes pour la santé).
    Une étude de 2004 portant sur une seule et unique personne, et dont le cas n’a depuis jamais été répété dans le monde entier. Et qui oh surprise ressort des cartons peu de temps avant une sortie prévue de déos sans sel d’aluminium par une grande marque de GMS
    Le professeur explique même dans certains articles que la pierre d’alun peut se dissoudre du fait de l’acidité de la transpiration sauf que l’ensemble de la communauté scientifique (et lui même d’ailleurs) a relevé une erreur de calcul du à une acidité bien trop importante pour de la transpiration.
    De plus, il n’a jamais été fait état d’un passage transcutané de l’alun.
    Si celui venait à s’avérer vrai, il faut savoir qu’en moyenne on dépose une quantité d’aluminium en utilisant une pierre d’alun dix fois inférieur à la quantité d’aluminium autorisé dans un verre d’eau du robinet (source OMS).
    Je me permets d’ajouter également ceci :
    Ces dernières années, l’hypothèse d’un lien de causalité entre les sels d’aluminium des antitranspirants et le cancer du sein avait été soulevée. Cette hypothèse, devenue rumeur, avait été finalement démentie par une étude scientifique américaine portant sur environ 1600 femmes (Mirick et al., Journal of National Cancer Institute, 16 octobre 2002).
    Un rapport conjoint de novembre 2003 de l’Agence Française de Sécurité des produits sanitaires, l’Agence Française de Sécurité Sanitaire des Aliments et l’Institut de Veille Sanitaire a par la suite appuyé ce point de vue et tiré les conclusions suivantes : les sels d’aluminium utilisés dans les antiperspirants ne peuvent pas être considérés comme cancérigènes.

    En 2008, un groupe d’experts s’est penché sur l’ensemble des données publiées dans la littérature scientifique à ce sujet. Ils ont énoncé leurs conclusions dans le Bulletin du Cancer (Namer M, Luporsi E, Glogorov J, Lokiec F, Spielmann M. – L’utilisation de déodorants/antitranspirants ne constitue pas un risque de cancer du sein. Bulletin du Cancer, 2008 ; 95 [9] : 871-80.) : « La conclusion du groupe d’experts rejoint celles des autorités de santé française et américaine. Après analyse de la littérature disponible sur le sujet, aucune preuve scientifique en faveur de l’hypothèse n’engage à poursuivre sur cette voie de recherche. » Il a alors été reconnu que cette question ne constituait plus un problème de santé publique et qu’il apparaissait inutile de poursuivre les recherches sur ce sujet.

  10. kati :
    26 mai 2012

    bonjour je viens de lire cet article et plusieurs autres. Je ne pourrai plus faire confiance en aucun produit quoi que pharmaceutique et « testé dermatologique-ment ». il me vient une idée: me laver les aisselles avec rasage le matin puis utiliser des lingettes pour bébé le reste de la journée. je ne crois pas que ça contiendrait pas enfin des produits nuisibles puisque destinés aux bébés, très fragiles et à la peau bien perméable

  11. Celine :
    11 mai 2012

    On va tous mourrir!!! Non mais sans blague, vous savez que même les cornichons au vinaigre sont cancérigène? En fait, a peu pres n’importe quoi esr cancérigène. A part les noies et les betteraves. Bon appetit!

  12. Cat25 :
    30 avril 2012

    Je vous recommande l’huile essentielle de palmarosa, naturel, efficace, très odorant, il faut aimer l’odeur, mais sans aucun produit chimique, au niveau de la transpiration, c’est très efficace, cela tient la journée, à essayer !

  13. yoyo :
    21 mars 2012

    La pierre d’alun comprend de l’aluminium (atome « Al » dans la formule suivante) : KAl(SO4)2, 12 H2O
    En effet, c’est du sulfate double d’aluminium et de potassium (source wikipedia).

    Ce n’est pas parce que la pierre d’Alun est naturelle que l’aluminium qu’elle contient n’est pas dangereux (l’amiante est également « naturel », cela n’en fait pas moins un produit cancérigène)…

  14. Michel :
    14 mars 2012

    j’utilise Mennen en gel comme déodorant depuis 8 ans (vue à la télé )
    depuis il m’est apparu sur les jambes des plaques de rougeurs très irritantes et impossible à soigner, malgré les visites chez le dermato et applications de pommade
    depuis le passage au journal de 20h j’ai pris la décision d’arrêter l’utilisation de ce déo
    afin de suivre une amélioration de mon état

  15. Anonyme :
    2 mars 2012

    Alors ? on nous parle abondemment des bienfaits de la pierre d’Alun ? J’ai entendu un médecin dans l’émission  » Allo Docteur dire que :  » La pierre d’Alun n’est faîte QUE de sels d’aluminium  » Alors ????

  16. Margot :
    23 février 2012

    En magasins bio on vend des déodorants à l’alun de potassium sous forme de pierres brutes, poudre, sprays contenant de l’alcool – dixit « sans chlorhydrate d’aluminium ». Que faut-il en penser. J’en avais un en pierre brute. Suite à un reportage vu à la TV j’ai jeté le mien.

  17. franck :
    9 février 2012

    ATTENTION quand meme a la pierre d’alun :
    Malgré son utilisation ancienne et traditionnelle, l’alun est composé de sels d’aluminium, ce qui le rend potentiellement toxique en injection. En application cutanée, l’aluminium étant dans la structure cristalline de l’alun, il ne peut être absorbé par les cellules de la peau. Toutefois, certains laboratoires français ont démontré que l’aluminium franchissait la peau, surtout lorsqu’elle est irritée.
    L’innocuité se trouve donc gravement mise en doute.

  18. jean henri :
    29 janvier 2012

    Bonsoir, il est à noter que cette toxicité dépend du type de pierre d’alun; l’alun d’ammonium serait toxique, tandis que l’alun potassium ne le serait pas.

  19. laz :
    29 janvier 2012

    les deodorants en pierre d’alun contiennent de l’aluminium (la pierre d’alun est de l’aluminium)

  20. Céline :
    27 janvier 2012

    A tous ceux qui ne lisent pas les articles sur la pierre d’alun jusqu’au bout (on utilise de l’alun pour préparer des pâtes à modeler inoffensives pour les enfants en crèche) : En application cutanée, sa structure moléculaire particulière fait qu’elle ne peut être absorbée par les cellules de la peau, ce qui la rend absolument inoffensive. L’alun est toxique en injection. Vous vous piquez les aisselles le matin?

  21. karim :
    25 janvier 2012

    Bonjour, j’ai regardé un documentaire cette semaine (que j’ai malheureusement pris en cours)
    et j’ai cru comprendre que la pierre d’Alun bien que naturelle déposait justement de sparticules d’aluminium pas recommandables non plus
    qu’en est-il

  22. nathalie :
    24 janvier 2012

    depuis 2ans ,j’utilise le désodorisant Ushuaïa sans paraben,nie sel d’aluminium,c’est le seul qui apparemment soit bon pour la santé!!

  23. noor :
    24 janvier 2012

    moi j’utilise dove crème depuis plusieurs années et la aussi il y a de l’aluminium quels sont svp les bons déodorants? merci

  24. Michèle :
    24 janvier 2012

    Moi aussi j’ai vu le doc sur l’aluminium,.. à faire peur!! Depuis de nombreuses années j’utilise le
    spray de chez Weleda à la rose musquée, très agréable. Existent aussi citron et sauge et je trouve
    que cette marque suisse est efficace et surtout sans danger pour la santé. Il faut choisir : le danger
    ou un spray sans alu…!

  25. doumee :
    23 janvier 2012

    c’est pas normal qu’a notre époque on vend des deo a base d’aluminium!!!!!Etiaxil notamment….Comment faire!!! cela fait des années que j’en met ……2fois par semaine certes mais ce n’est pas sans conséquence……

  26. Anonyme :
    23 janvier 2012

    Erna:

    J’ai une fois succombé à une démo dans un magasin. J’ai acheté deux déos Rexona. Une fois à la maison,j’ai vu qu’ils contenaient de l’aluminum. Je n’ai pas voulu les donner ou les utiliser ………..ils ont fini non employés à la poubelle!!
    Depuis je prends chez Weleda, d’abord à base de citron, pas terrible l’odeur, on est pas en cuisine!! Pour finir j’ai trouvé déo à la rose de Weleda, mais on se lasse de l’odeur………il faut choisir……? J’ai pas encore trouvé la panacée, mais maintenant je lis les étiquettes, je suis choquée que des produits connus pour être à risque soient en vente libre.

  27. Christel :
    22 janvier 2012

    Quant à Cendrine du 10 Oct 2011 je lui conseillerais de se renseigner à nouveau sur des sites plus compétents !!! Et on en reparle dans 50 ans lorsqu’elle aura alzheimer à cause de la neurotoxicité de l’Aluminium !!!

  28. Christel :
    22 janvier 2012

    Je suis entièrement d’accord avec votre article. Vous pourriez également rajouter que l’utilisations des déodorants contenant de l’aluminium peuvent aussi être la cause de certains cancers du sein, de part leur proximité du sein à la zone aspergée, du fait qu’il passe au travers de la peau.

    Par contre vous pouvez classez la pierre d’alun sur la même dangereusité car cela reste de l’aluminium !!

  29. francisco :
    22 janvier 2012

    je viens de voir ue emission sur les sels d’aluminium dans l’alimentation et les vaccins .or vous affirmez qu’il ny en a pas dans l’alimentation soit vous n’etes pas au courant soit vous etes payé pour cacher la vérité

  30. Tine :
    12 janvier 2012

    Je suis passée en pharmacie! il n’existe aucun déodorant sans aluminium! même pas la pierre d’alun!

    Mais alors comment faire? quand des personnes comme moi, qui souffrent terriblement de transpiration sous les bras???? et qui en plus à une maman qui a fait un cancer du sein en 2006!

    Des injections de botox? et de toute manière, le botox n’est certainement pas meilleur que l’aluminimum!

    Je suis dégoûtée et franchement ne sais plus quoi faire!

  31. Yan :
    10 janvier 2012

    Bonjour,

    Pouvez-vous nous dire en quoi l’utilisation de pierre d’alun qui est un sulfate double d’aluminium et de potassium : KAl(SO4)2, 12 H2O constitue un conseil judicieux ?

  32. Anonyme :
    7 janvier 2012

    pourquoi on peut pas partagee cet aricle sur facebook

  33. Lalie :
    18 novembre 2011

    Pour mettre fin à cette polémique, un biologiste se penche sur une pillule déodorante qui permettrait de donner une bonn odeur à la transpiration. En savoir plus: (url)

  34. Dominique :
    3 novembre 2011

    Quand j’étais jeune j’en ai utilisé et j’ai eu une réaction cutanée inflammatoire. Depuis, je laisse cela pour les sots. Donc je ne mets rien du tout…. et je ne sens pas mauvais. Il suffit de se laver tous les jours.
    Ce qui sent mauvais c’est la transpiration fermentée….
    La transpiration fraîche fait partie des odeurs corporelles normales ….ce qui n’est pas désagréable.

  35. Katarah :
    5 octobre 2011

    Es ce que les déodorants Narta sont bon pour la santé parce qu’ils ont été prouver dermatologiquement?y a t il des risque de maladies grave ?

  36. salim :
    22 septembre 2011

    un deodorant spray anti transpirant sans alcool et aliminium est bon pour la sante mais les autres comme sticke et le gel danger alerte tout le monde et merçi

  37. Nicolas :
    20 septembre 2011

    En ce qui me concerne, j’utilise uniquement la pierre d’alun qui est naturelle. Comme j’ai pu le lire ci-dessous l’alun n’est pas un déodorant contenant de l’aluminium mais c’est un sulfate double d’aluminium donc complètement différent. Voir l’explication: (pub)

  38. frederic :
    11 juillet 2011

    je suis de point avec vous mais les deodorant sans alcool est bon dun cote mais de lautre cote il est important de utiliser avec aussi de lalcool car lalcool va permettre de tuer les bateries tel que les microbes et autres je vous remercie d’avoir acepter que je donne mon point de vue merci

  39. Julie :
    9 juillet 2011

    Salut à tous,
    Personnellement, j’ai peur de toutes les maladies, et je fais donc très attention. Pourtant, je suis jeune (15ans), et les gens me disent que j’ai peu de chances d’avoir des cancers, etc. Pourtant j’en connais des ado qui sont malades ..
    Bref, je me suis penchée sur la question des déo nocifs pour la santé.
    Pour ma part, pour ne prendre aucun risque, j’ai penché sur un déo 0% Aluminium, Paraben, Alchool et Chlorohydrate. C’est le Sanex.
    Le mieux serait de ne pas mettre de déo du tout. Mais à mon âge, c’est dur. On pratique le sport 2x fois par semaine en cours, je fais du sport extèrieur aussi.. donc je transpire beaucoup! Pour moi, la bonne solution serait d’avoir des lingette non nocives dans notre à portée de main. Tu transpires ? Aucun soucis, tu te passes la lingette sous le bras. (J’ai jamais testé, mais je sais pas si les lingettes possèdent des produits « dangereux »)

    Il semblerait que l’alu se stock dans le cerveau, ce qui déclencherai l’Alzheimer. Ca fait flipper.. J’ai tellement peur, que j’ai convertit toute ma famille! J’ai jeté tous les déo à la poubelle, sauf le Sanex. J’interdis aussi le fait de dormir à coté d’un téléphone, d’un réveil, d’un portable, etc.. Mieux vaut être prévoyant, non?

    Enfin bon, tout sa pour dire que nous sommes jamais assez prévoyant.

    Bisous

  40. Barbara :
    11 juin 2011

    J’utilise la marque ETIAXIL depuis 27 ans sans aucun probl

  41. anna :
    27 avril 2011

    bonjour,
    cela fait des années k j’utilise des déodorants anti transpirant parce k je transpire bocoup alors k me conseillez vous?

  42. quelqu'un :
    25 mars 2011

    je voudrai savoir si : le butane , le propane, le poliprene carbonate ,le potassium alum sont dangereux ?

  43. Marie-Christine :
    3 mars 2011

    J’achete du déo sans aluminium (croyez moi que c’est dur à trouver où j’habite). Au début j’avais l’impression de ne pas avoir mise de déodorant, je suis quand même, mais au bout de quelque temps, on fini par s’abituer et ça fonctionne bien, seulement un jour que je voulais en acheter, je prend la marque et commence à lire sur l’embalage, c’est plus écrit « Sans aluminium » par contre il n’y a pas d’aluminium dans les ingrédients, donc est-ce que c’est sans risques ?

  44. De qui se moque t'on ??? :
    19 novembre 2010

    La pierre d’alun est composé d’aluminium !!!!
    la pierre d’alun est utilisée comme adjuvant dans les vaccins !!!
    la pierre d’alun est du poison !!!!

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Alun

  45. J'ai de laluminium dans le cerveau :
    28 octobre 2010

    Albert Schweitzer en 1960 avait rémarqué qu’en affrique ( lambaréné )ou il avait construit un hopital il n’avait pas eu de cas de cancer pendant les 20 premières années dans ce pays .
    Après qu’il ai reçu généreusement des vaccins , il s’est apperçu que les premiers cas de cancer apparaissaient !!!

    Utiliser la pierre d’allun n’est pas la meilleure solution bien au contraire elle est appelé sulfate double d’aluminium et de potasium (voir http://fr.wikipedia.org/wiki/Alun )

    je suis moi même invalide suite a des injections de vaccins contenant de l’aluminium actuellement en france 5 nouveaux cas de personnes contaminées par l’hydroxide d’aluminium sont diagnostiqués !!!

  46. david :
    25 octobre 2010

    Petit témoignage sur l’effet des déo et l’aluminium et la pierre d’alun.
    Après un déo de pharmacie, Roger Cavalliés pour homme, j’ai attrapé après l’application des boutons douloureux. Au début, ils sont invisibles. Ça vous tire jusqu’au cœur pour le côte gauche. La douleur augmente et vous handicap. On sent une ramification en profondeur mais pas très visible en surface; de là le c’est pas grave.
    Même chose avec la pierre d’alun naturelle car elle ressert les pores de la peau et modifie l’aspect, la peau ne glisse plus : hôpital, œdème , opération en plein juillet.
    Pour ma part, c’est plus qu’évident que leur usage conduit à divers pathologies. Les pharmaciens le savent et vous encouragent à les acheter et les dermatologues minimisent en vous faisant porter le chapeau? Surtout si on est un homme car , se plaindre pour des petits boutons.
    Pour moi, la preuve est faite et plus jamais.

  47. FATHI.S :
    1 octobre 2010

    Il n’y a pas que les sels d’aluminium qui soient nocifs pour la santé, il y a aussi les parabens, les parfums, les huiles minérales, les composés siliconnés, et beaucoup d’autres produits… la liste est longue. Pour justifier la vente, malgré la connaissance de l’existence du mal, les impliqués vous diront toujours qu’il n’ y a pas assez de preuves tangibles prouvant ces dangers pour la VIE humaine. Mais quels que soient leurs arguments, il est prouvé, après l’analyse des milliers de biopsies, l’existence de ces produits et leur impact sur la maladie.
    L’alum potassium, même si sa toxicité n’est pas encore prouvée, contient néammoins de l’aluminium d’une part, et son utilisation fréquente engendre la destruction pure et simple de l’épiderme.
    à bon entedneur… salut
    j’écrirai encore sur ce sujet

  48. Maurice :
    31 août 2010

    moi, je me met aucun de ces produits chimiques, sous les bras, meme pas des savons qui m’irritent. Que de l’eau

  49. anonime :
    11 juin 2010

    moi je trouve que la transpiration c’est naturelle aloir voila pourquoi la réduire je c’est ces chiant mais du parfun peu faire l’affaire ou du déodorant naturelle ou encore à la pierre d’alum moi j’ai eu le cancer du sein est c’est dur car je ne peu plus avoir d’enfant alors faite gaffe.

  50. David :
    19 mai 2010

    Pour dikha : la publicité coute chère et nous n’avons pas les moyens d’en faire !

  51. dikha :
    19 mai 2010

    bon j’aimerai demander pourquoi vous ne sensibilisez pas la population en adoptant des techniques du genre faire de la pub et leur aviser des contenus dangereux que sont l’aluminium et les autres;ce serait une bonne initiative.

  52. Baïrhavi :
    27 avril 2010

    C’est dingue ce que l’espèce humaine peut faire pour de l’argent,jusqu’ à contribuer à sa propre disparution, vu que le cancer n’ a vraiment pas de médicament et que les causes de cette maladie sont nombreuses;contribuer à sa propagation relève d’une bassesse intellectuelle incroyable venant d’une espèce qui se croit supérieure aux autres(animale ou végétale).je suis sûre que les autres espèces se protègent mieux que nous ne le faisons.

  53. cc c moi !! :
    29 mars 2010

    cest bizarre votre article sur le déo mais je ne savais pas que cela pouvais entrainer un cancer

  54. oum saad :
    24 mars 2010

    salut; ben j’ai lu parmis vos conseils d’utiliser l’alun: ben a ma connaissance ce dernier contient de l’aluminium, que se sois pour l’alun naturel ou l’alun synthétique.

  55. saadane dj*nane :
    5 mars 2010

    comment se fait il que les fabricant sachent que les déodorant sont danger pour la peau et continuent à fabriquer ses derniers c’est un non sens

  56. digga :
    7 février 2010

    Est-ce qu’en mettre énormément tout en se rasant cela ne contribue-t-il pas à ce que les pores soient bouchés?

  57. mourad :
    23 janvier 2010

    Je pense que certains déodorants sont dangereux car j’ai déjà eu des sensations de brulures sous les bras.Je pense que les laboratoires sont complices de non assistance a personne en danger uniquement pour l’augmentation de leur énorme profit sous couvert des gouvernements qui sont achetés a coup de milliard d’Euros.

  58. renée :
    22 janvier 2010

    les déos contenant de l’aluminium peuvent ils être utilisés sans danger sur d’autres parties du corps, comme dans le dos, par exemple, ou sur le ventre?

  59. Sandra :
    20 janvier 2010

    Le corps humain a seulement quelques zones susceptibles d’éliminer des toxines : derrière les genoux, derrière les oreilles, l’entrejambe et les aisselles. Les toxines sont éliminées sous la forme de la transpiration. Les anti-transpirants empêchent cette transpiration, donc, évitent la mission corporelle d’élimination de toxines à travers les aisselles. Ces toxines ne disparaissent pas. Elles sont stockées dans les glandes lymphatiques qui se trouvent en dessous des bras. La plupart des cancers de sein viennent de cette région supérieure du sein. C’est pourquoi je prefere utiliser une methode natuelle: stoptranspiration

  60. Anonyme :
    30 novembre 2009

    votre page est très bien rédigée, cela dit, et si je peux me permettre, il faudrait, vus les dangers, en avertir tous les consommateurs.

  61. Marilyne :
    22 novembre 2009

    La pierre d’alun étant composée entre autres, d’aluminium, je trouve le conseil de s’orienter vers la pierre d’alun peu logique.

  62. chafia :
    27 octobre 2009

    moi j pas encore compris le deo ou le stick c quoi le probléme ?

  63. Ginette :
    9 octobre 2009

    J’ai 70 ans et je transpire beaucoup, j’applique depuis plus de trente ans et au moins deux fois par jour des produits du commerce et en me rasant

    j ai pas de problème !

  64. Julien :
    24 septembre 2009

    Pour Gael , les connaissances ne doivent pas s’arrêter pas en 2001!
    et en plus il faudrait rapporter de façon EXACTE le texte de l’Agence Française de sécurité sanitaire des produits de santé (AFSSAPS)

    http://www.afssaps.fr/var/afssaps_site/storage/original/application/739f08989498b2e37922a881787e0df5.pdf

    C’est le propre de la médecine moderne de se constituer sur des PREUVES au sens scientifique du terme:

    En effet l’ Agence Française de sécurité sanitaire des produits de santé publiait sous le titre cosmétovigilance une note interrogative:

    « L’exposition à l’aluminium via l’utilisation répétée de ce type de produit est régulièrement dénoncée dans une certaine presse, elle a même été mise en cause dans l’apparition de diverses pathologies (maladie d’Alzheimer, cancer du sein…) ce qui à ce jour,
    malgré une expertise approfondie de l’ensemble des données disponibles, n’a pas été confirmé 2. Les experts de la commission de cosmétologie du 16 décembre 2004 se sont ainsi prononcés
    en faveur de l’innocuité des produits cosmétiques contenant de l’aluminium.

    Depuis le texte en français de synthèse sur les données scientifiques est bien celui cité par Modeste :

    Bulletin du Cancer. Volume 95, Numéro 9, 871-80, septembre 2008, synthèse

    http://www.john-libbey-eurotext.fr/fr/revues/medecine/bdc/e-docs/00/04/40/D1/article.phtml

    J’invite donc fortement Gael à LIRE le n°31 du bulletin de AFSSAPS et la synthèse publié dans Bulletin du Cancer.

  65. Gael :
    24 septembre 2009

    « Dans son bulletin rédactionnel numéro 5 de janvier/février 2001, l’Agence Française de sécurité sanitaire des produits de santé publiait sous le titre cosmétovigilance, l’article suivant :

    « Aluminium et produits cosmétiques : Plusieurs articles parus dans la presse mettant en cause la responsabilité de l’Aluminium dans la maladie d’Alzheimer ont attiré l’attention des consommateurs.(…) »

  66. Anne Sophie :
    23 septembre 2009

    J’ai été sur le site cité par Modeste, les réponses aux questions c’est pas du blabla. Vraiment a lire avec beaucoup d’attention

    (Critères de Bradford Hill)

    Hypothèse d’un lien de causalité entre déodorants/antitranspirants et cancer du sein

    1. Force de l’association. Plus forte est la relation entre une variable indépendante et une variable dépendante, moins cette relation a de chances d’être due à une autre variable

    NON : La seule étude rigoureuse sur le plan méthodologique a conclu à l’absence de lien entre utilisation d’antitranspirants et cancer du sein [14]

    2. Chronologie. La cause doit logiquement précéder l’effet dans le temps

    NON : L’augmentation des ventes des déodorants/antitranspirants aux Etats-Unis à partir des années 1970 (Figure 1 [34, 35]) est contemporaine d’une stabilité de l’incidence du cancer du sein chez les femmes de moins de 50 ans et d’un infléchissement de l’incidence chez les plus de 50 ans en 2003–2004 (Figure 2 [7])

    3. Constance. L’observation de l’association de façon répétitive par différentes personnes, en différents endroits, dans différentes circonstances et à différentes époques augmente la vraisemblance du lien de causalité

    NON : 19 articles en rapport avec l’hypothèse initiale ont été sélectionnés dans la banque de données Pubmed®. Seuls 11 ont été retenus après lecture ou analyse approfondie

    4. Cohérence. L’association doit être compatible avec les théories et les connaissances existantes

    NON : Les recherches bibliographiques et l’analyse du groupe d’experts n’ont pas permis d’identifier un substratum scientifique permettant de valider certaines des hypothèses émises, ni même d’entretenir un doute sur un quelconque effet toxique de l’aluminium contenu dans les déodorants/antitranspirants

    5. Vraisemblance théorique. Il est plus facile d’accepter un lien de causalité quand il existe une base rationnelle et théorique pour une telle conclusion.

    NON : Le passage transcutané de l’aluminium n’a pas été établi avec certitude et les sources d’aluminium ne se limitent pas aux sels contenus dans les déodorants antitranspirants

    6. Spécificité. Idéalement, l’effet a une seule cause

    NON : les facteurs de risque actuellement reconnus du cancer du sein sont multiples [36]

    7. Relation dose–réponse. Il devrait y avoir une relation directe entre le facteur de risque (variable indépendante) et le statut de la population vis-à-vis de la maladie (variable dépendante)

    Non étudiée : la seule étude rigoureuse n’a pas établi d’association entre l’utilisation de déodorants/antitranspirants et le cancer du sein [14]

    8. Preuve expérimentale. Toute recherche associée et fondée sur des expérimentations rend le lien de causalité plus probable

    NON : Parmi les 5 études expérimentales initialement sélectionnées, 4 n’ont pas été retenues après lecture ou analyse approfondie [25, 26, 28, 30] ; la cinquième n’apporte pas d’éléments en faveur d’un lien de causalité [9]

    9. Analogie. Parfois, un phénomène communément accepté dans un domaine peut être appliqué dans un autre domaine

    Absence d’analogie évidente

    et en CONCLUSION :

    Utilisation des déodorants/antitranspirants et augmentation de l’incidence du cancer du sein : ne fait-on pas fausse route ?
    Aucune étude prospective épidémiologique n’a, à ce jour, démontré cette hypothèse, mais l’angoisse générée par ces spéculations pseudoscientifiques amène régulièrement de nombreuses patientes et femmes à questionner leur médecin sur l’innocuité d’utilisation de ces produits.

    Malgré une réponse rassurante publiée récemment par l’Afssaps [10] concernant l’utilisation des antitranspirants, notre groupe d’experts a souhaité faire une analyse détaillée de l’hypothèse physiopathologique et des données épidémiologiques afin de répondre scientifiquement et méthodologiquement à une angoisse des patientes.

    Après analyse de la littérature disponible sur le sujet, aucune preuve scientifique en faveur de l’hypothèse n’a pu être identifiée. Plus encore, après élimination des études hors sujet, des études dont la méthodologie paraît peu rigoureuse, ou relatives aux parabènes — substances qui n’entrent généralement pas dans la composition des déodorants/antitranspirants — il ne reste plus aucune hypothèse validée susceptible d’ouvrir sur des voies de recherche intéressantes.

    Au final, il semble possible d’affirmer que cette question ne constitue pas un problème de santé publique et qu’il apparaît donc inutile de poursuivre les recherches sur ce sujet.

    Compte tenu de la prévalence élevée du cancer du sein, en France notamment [38], il apparaît donc essentiel — plutôt que d’alarmer les femmes avec des hypothèses non fondées — de les sensibiliser sur l’importance de la prévention et l’intérêt du dépistage, en relayant les campagnes d’information mises en place par les autorités, les institutions et les associations de patients pour mieux lutter contre cette pathologie.

  67. Anna :
    22 septembre 2009

    merci a Modeste pour l’info sur le texte publié dans le Bulletin du Cancer. Enfin de l’information solide.
    Il est regrettable que ce texte, en français, ne soit pas cité dans l’article de Danger-Santé.org

  68. Clemence :
    18 septembre 2009

    Pas de triclosan ni de paraben ou d’autre cochonnerie qui nous empoisonne, pas cher et en plus un peu aphrodisiaque
    Infaillible un autre moyen NATUREL est d’appliquer une goutte de nam pla chaque matin

  69. Sylvie :
    12 septembre 2009

    grand merci +++ à Modeste, passionnant, clair et documenté l’article du Bulletin du cancer A LIRE

  70. Gael :
    10 septembre 2009

    On évite les déodorants en utilisant une pierre d’alun par exemple.

  71. kaouther :
    9 septembre 2009

    comment on évite les déodorant?

  72. Dilan25a :
    30 juillet 2009

    n’écouté surtout pas albert il y a vraiment des *** en restant poli !!!
    moi je vous conseil la pierre d’alun et non la pechblende minerai

    C’est en recherchant tous les produits contenus dans ce minerai que Marie Curie découvrit le polonium (en 1898) puis le radium. En effet, Marie Curie, à l’époque jeune thésarde embauchée par Henri Becquerel pour étudier les rayons uraniques, travailla d’abord sur l’uranium puis sur la pechblende, dont le rayonnement bien plus intense venait d’être remarqué. Elle mit en place une méthode radiochimique afin de déterminer l’origine précise du rayonnement de la pechblende : diviser, puis purifier, puis précipiter. Cette méthode était censée permettre d’isoler la particule élémentaire seule responsable du rayonnement.

    En 1898, furent ainsi mesurées l’activité d’un atome de radium, puis celle du polonium. Pour ces travaux, Henri Becquerel et Pierre et Marie Curie obtinrent le prix Nobel en 1903. Ce fut la première démonstration de l’existence des atomes de radium et de polonium, qui existent mais sont instables. Cette découverte remit en cause la conception grecque antique qui stipulait que la matière était insécable et éternelle, et qu’il existait donc un nombre infini d’atomes stables.

  73. Albert :
    7 juin 2009

    Un autre produit totalement naturel, méconnu, a l’activité remarquable,mais difficile à trouver est la pechblende.

    La pechblende a une double action, sur la sudation et sur la pilosité si son utilisation est très régulière et prolongée et si elle est de bonne qualité (riche en produit actif).

    Vive la nature. Non aux produits industriels !

  74. Thibaut :
    22 mai 2009

    Marie et toi tu as une preuve du sérieux des entreprises (Ushaia, Axe…) et de l’innocence des déo chimiques ? certes ils sont dangereux à long terme mais même s’il ne l’était pas il faut dire que c’est cher et que ça marche pas ou peu, et pour finir ça s’épuise rapidement…

    Ensuite pour ceux qui ont des doutes sur la pierre d’alun voici un texte qui va vous rassurer :

    L’Alun potassium (Potassium alum) est une pierre entièrement naturelle.
    Elle est aussi appelée « sulfate d’aluminium et de potassium » ou « sulfate double de potassium et d’aluminium hydraté ». L’aluminium hydraté est une forme stable de l’aluminium qui ne se fixe pas sur la peau. Il s’élimine simplement par le phénomène de transpiration ou au moment de la douche.
    En effet, il est chimiquement inerte (il ne réagit pas chimiquement en l’état). Par conséquent, il ne risque pas de libérer de l’aluminium (à l’inverse des hydrates de chlorure d’aluminium contenu dans certains déodorants classiques).
    Par ailleurs, l’aluminium sous forme hydroxyde ou oxyde (alumine) est le constituant essentiel des argiles de toute sorte et n’est absolument pas nocif pour l’organisme.
    En résumé, l’action de l’alun potassium est cutané exclusivement, rien ne passe dans le sang. SURTOUT NE PAS PRENDRE AUTRE CHOSE (du genre : L’alun ammonium (Ammonium alum) qui est une pierre chimique !

    Conclusion : la pierre d’alun est la plus économique, saine et écologique, elle ne marche que si on la passe bien en dessous des aisselles et autour des aisselles, n’ayez pas peur de bien la passer MATIN ET SOIR après la toilette, si ces conseils ne sont pas suivis ne vous étonnez pas qu’elle ne marche qu’un peu ou pas du tout, et pour finir, elle élimine les odeurs pas la transpiration ! Et je donne raison à Marie sur une chose : ne psychoter pas sur ce genre de chose, le stress du cancer et le fait de vouloir tout bien faire n’est pas bon pour votre santé =)

  75. martine :
    20 mai 2009

    j’utilise de l’huile essentielle de géranium rosat, une goutte suffit, en guise de déo,ça marche bien

  76. Marie :
    18 mai 2009

    Il n’y a aucune preuve scientifique de quoique ce soit… C’est à se demander à qui profite la rumeur ???? C’est trop facile d’utiliser internet pour balancer des messages alrmants qui créent des psychoses, discréditent des marques sérieuses et font beaucoup de tort alors qu’AUCUNE preuve n’existe malgré les nombreuses études.

  77. Marie-Pierre :
    9 mai 2009

    Bonjour,

    Je suis tombée sur ce forum en cherchant des informations sur les déodorants.
    Je suis comme Audrey et Hélène, opérée à 37 ans l’été dernier d’un cancer du sein.
    Moi non plus, personne ne m’a mise en garde sur le fait d’utiliser un déodorant. On m a juste conseillé de ne pas en mettre du côté opéré le temps de la radiothérapie !
    En fait…le protocole des traitements a été suivi…mais pour le reste !!!!!
    Merci à ce site et aux infos précieuses que l’on y trouve et bon courage à Audrey et Hélène…

  78. Johanna :
    8 mai 2009

    Est-il possible de trouver une site des marques à éviter?

  79. héléne :
    21 avril 2009

    Bonjour,
    Moi aussi j’aie eu un cancer l’année dernière …2 fois opéré + rayons….
    Je suis très surprise car on ne ma jamais dit de ne pas mettre de déodorant, juste ne mettre que tee-shirt coton , et sous tif en coton.
    Jamais parler du danger ……la j’aie la trouille.
    Et si on mais du déo sur le linge juste pour parfumer…est ce dangereux aussi ?
    Merci de me répondre.

  80. Louise :
    8 mars 2009

    Je reviens sur l’avis d’audrey du 27 février 2009 à 16:53

    C’est DINGUE que personne, pas de médecin, pas de spécialiste ne t’ai informé que le fait d’utiliser un déodorant pouvait te nuire si tu as actuellement un cancer du sein.

    C’est horrible même! Honte à ton docteur ou spécialiste!
    Les déodorants et le cancers c’est connu depuis plus de 10ans, c’est une polémique certes, certains sont pour et d’autres contre mais même!

    En tout cas heureusement que ce site est là pour aider certaines personnes comme toi !

    Moi je conseille d’utiliser des déo bio à acheter dans des magasins bio type biocoop.

    J’évite le parfum mais c’est vrai que parfois la pierre d’alun ne me suffit pas donc je suis plus pour des déo à base d’huiles essentielles même si je sais que c’est pas le mieux !

    Bon courage en tout cas audrey !

  81. claire :
    6 mars 2009

    j’utilise la pierre d’alun depuis plusieurs années et je suis satisfaite du résultat; non seulement je ne transpire que très peu et il n’y a plus d’odeurs.
    je m’étais renseignée avant utilisation auprès d’un spécialiste et finalement cette pierre n’est que du sel chargée en eau et non du sulfate de potassium car elle a plusieurs propriétés.allez en pharmacie, ca ne coûte pas cher et dure très longtemps

  82. Audrey :
    27 février 2009

    Pour ma part j’ai un cancer du sein,et en lisant cet article j’ai vérifié et jetté tous mes deodorants ! car je suis une adepte des parfums et cosmétiques, cela ne m’etonne pas d’etre malade : on mets, on mange et on respire de la merde !
    J’ai entendu parlé recemment que les déo n’etait pas bon pour la santé car ils retenaient la sueur !mieux vaut sentir mauvais que d’avoir un cancer !
    et maintenant je ne mets plus rien , je n’ose plus mettre de parfum non plus
    Merci pour cet article

  83. Anaïs :
    26 février 2009

    Bonjour à tous, pour ma part, j’ai lu l’article en entier et je trouve que tous cela a du sens! dans le temps, il n’y avait pas autant de cancer….
    Et puis, même si nous avons pas la preuve absolue que certains produits sont toxique, dangeureux… il est plus prudent de faire attention car cela nous coûte rien du tout!
    merci pour cet article enrichissant!

  84. juju :
    20 février 2009

    Ayant un « problème » de transpiration, ma pharmacienne ma conseillé un détranspirant « ETIAXIL », vraiment très efficace (vraiment), et en n’en mettant qu’une seule foi par semaine… En y regardant mieux, ce produit contient beaucoup plus d’aluminium qu’un déo classic… et maintenant que je viens de lire l’article, une question se pose : « sentir mauvais ou avoir un cancer ? »
    J’ai bien essayer des pierres d’alun (alu ou pas ?) et autre déo bio : inefficaces sur moi.
    Du coup la question devient : « être sûre de sentir mauvais si l’on ne met pas de déo, ou, peut être avoir un cancer si l’on en met ? »

    Merci de m’informer si quelqu’un connait un produit efficace.

  85. Juliette :
    18 février 2009

    L’alun est un sulfate double d’ALUMINIUM et de potassium
    Pourtant, c’est un produit que l’on trouve dans les magasins BIO !!!

  86. Mike :
    15 février 2009

    Je suis soudeur chez ALSTO* Transport a La Rochelle, j assemble le TGV Duplex dans son intégralité, il est fait de 95% d’aluminium 5336 et 4043.
    j’ajuste, je manipule, je fraise, je meule, je soude, je respire toutes les particules d’aluminium dans l’air et je respire aussi toutes les fumées qui emmanent du bain de fusion.

    Cela fait 5/6 ans que l on a des visites de laboratoire d’expertise médicale, qui nous prennent des échantillons d’urines. Mais nous ne voyons jamais les résultats…Cependant ALSTO* a investi dans des appareils respiratoires adaptable sur les cagoules de soudures, et nous oblige a les porter depuis 2 ans……………..

    Je vous laisse deviner le résultat des analyses………………………………

    Merci la France d’informer son peuple encore une fois, 1986 c’était les nuages nucléaires qui s’arrêtaient a nos frontières, et aujourd’hui hui, 2009 on laisse des millions de salariés travailler l’aluminium sans protection respiratoires (je parle pour les plus petites entreprises, quoi qu il n’y a pas si longtemps que nous en sommes equipés) et en plus nous buvons, mangeons et consommons des produits chargés d’aluminium.

    BRAVO

  87. Laura :
    22 janvier 2009

    Je suis perplexe devant l’alternative proposée, la pierre d’alun: « alun » et « aluminium » ne sont-ils pas des dérivés de la même molécule? C’est la transformation en laboratoire qui rend cancérigène?

  88. Michel :
    9 janvier 2009

    Attention Ahmed, l’Occitane en Provence se donne une image « bio » et « naturelle » mais il n’en est rien !
    Leurs produits sont souvent épinglés dans les tests de magazines de consommateurs comme contenant le plus de produits nocifs.
    Le dernier en date est dans le magazine Que Choisir du mois de Janvier 2009 (n°466) et concerne les crèmes hydratantes.

  89. Manon :
    7 janvier 2009

    Bonjour,

    Vous devriez inclure des liens sur les études qui ont été faites, en plus d’indiquer les information suivantes: l’année, l’échantillonnage, la région, la provenance du financement de l’étude. Cela ajouterait de la crédibilité et du poids à vos arguments.
    Je m’interroge moi aussi sur l’utilisation du chlorydrate d’aluminium. Je ne possède pas toute l’information pour me faire une idée sur ce sujet. Dans votre article, vous dites que l’aluminium est interdite dans l’alimentation, alors pourquoi existe t-il sur le marché des chaudrons en fonte d’aluminium? et pourquoi ma mère a toujours cuisiné dans un chaudron d’aluminium qui se vendait de façon légale au Canada? Pourquoi buvons-nous des breuvages dans des canettes d’alluminium? Ce sont des points qui ne sont pas expliqués dans votre site. Si vous voulez que les gens soient informées des effets dangereux du Chlorydrate d’alluminium, il y aurait des mises au point à faire et beaucoup plus d’informations à donner.

    Si vous vous donnez la peine de faire un site internet sur ce sujet, il serait important d’être exhaustif.

    Merci et bonne journée

  90. Lutine :
    2 janvier 2009

    Comme quoi, il faut bien lire les étiquettes et ne pas hésiter à lire des ouvrages comme « la vérité sur les cosmétiques naturels » de Rita Steins. Vous saurez au moins à quoi vous en tenir avec 130 fiches produits répertoriés. Cela aiguille vraiment mes achats.
    Mes voeux à tous

  91. patricia :
    29 décembre 2008

    pourquoi laisse t’on en vente ses produits?n’ya t’il personne d’assez puissant pour faire interdire cela,,,

  92. Ahmed :
    18 décembre 2008

    J’ai été très surpris de trouver ce genre de produit dans les magasins ‘L’occitane en provence ». Déodorant pour homme en stick. J’ai acheté les yeux fermé pensant qu’il n’y avait que des produits « bio » dans ces magasins, mais non :-(

  93. luis georges :
    6 novembre 2008

    JE VIENS DE LIRE VOTRE ARTICLE… et je me demande alors quoi pensé du triclosan utilisé dans les dentifrice … ????

  94. latalle :
    6 avril 2008

    J’ajouterai : ces déodorants, en plus d’être dangereux pour notre santé, sont très chers comparés à leurs homologues naturels à base de pierre d’alun ou de citrus, que l’on trouve dans les magasins bio. Normal, dans les déodorants de marque, le budget pub est supérieur à celui des ingrédients et du conditionnement…

Si vous avez une remarque, vous êtes libre de laisser votre avis.
 
Articles relatifs

Article : Les déodorants (anti-transpirant) avec de l’alcool et de l’aluminium
Mise en ligne sur Danger Santé.
Nombre d'avis : 97
Mois de publication : février
Année de publication : 2008
Retour à la catégorie : Déodorants.
Retour à la page d'accueil : Danger Santé.
Vous pouvez suivre l'actualité du site avec notre flux RSS et sur notre compte twitter.