Le Sida, le paludisme et les vaccins en Côte d’Ivoire (Afrique)

Le vaccin obligatoire avant le départ en côte d’ivoire :

 

La fièvre jaune existe dans ce pays. 
Il faut être vacciné quelles que soient la forme de votre séjour et les obligations administratives.
Prévoyez 1 injection au moins 10 jours avant le départ, demandez plus d’informations à votre médecin.

Les vaccins recommandées pour le séjour en cote d’Ivoire :

Hépatites A et B
Diphtérie
Poliomyélite
Tétanos
Typhoïde
Méningites
Rage

photos voyage cote d'ivoire afrique

Informations utiles pour un voyage en côte d’Ivoire :

La conduite nocturne est dangereuse : éclairages déficients, véhicules peu fiables, l’intégrité policière est parfois en cause. Des pluies parfois torrentielles et dévastatrices en saison humide.
La mer peut être dangereuse, attention lors de vos baignades.
La présence de puces chiques (tungose) est fréquentes.
Attention de nombreux cas d’arnaques vis à vis de touristes ont été signalés.

Les risques et les dangers pour la santé en Côte d’Ivoire :

Attention, tout le pays est impaludé, pensez aux médicaments.
L’épidémie de sida est très importante : le taux de séroposivité est supérieur à 10% au sein de la population adulte.
Des cas de fièvre jaune sont régulièrement recensés dans le pays.

Les aliments, la nourriture en Côte d’Ivoire :


Les maladies gastro-intestinales ne sont pas rares chez les touristes peu habitués aux traditions culinaires locales.
Il ne faut pas boire d’eau du robinet et préférer les eaux minérales en bouteilles, sans glaçon, et éviter de manger des glaces et des sorbets.
Emporter dans ses valises des médicaments anti-diarrhéiques.
Il faut se laver les mains soigneusement avant chaque repas.

Les numéros de téléphones pours les urgences en Côte d’Ivoire :

Préfecture de police (commissariat central) : 20 21 00 22 / 20 32 00 22
Gendarmerie : 20 21 88 83
Urgence : 185

Les conseils de Danger-Sante.org pour vos vacances en côte d’ivoire :

Les traumatismes (accidents de circulation, sports, etc.)
Ils représentent 1/3 des rapatriements sanitaires et sont parfois graves.
Souvenez-vous que les véhicules ivoiriens sont souvent en aussi en mauvais état que les routes et que le respect du code de la route n’est pas une constante universelle.

La baignade en eau douce
Elles exposent au risque des bilharzioses (ou schistosomoses).
Le risque est très variable d’un point d’eau à un autre dans une même région. Ne vous baignez que si vous pouvez obtenir un avis fiable sur place.
Retenez que la bilharziose est présente presque partout mais surtout dans le nord et dans la région du lac Kossou.

Marcher pieds nus
A éviter car en plus du risque de blessures difficiles à cicatriser en milieu tropical, vous vous exposez à des infections parasitaires qui sont nombreuses.

Les traitements par perfusion et transfusion
Si jamais en raison d’un problème de santé un traitement vous est proposé, il vaut mieux le recevoir par voie orale plutôt qu’en perfusion si c’est possible.

Au niveau du soleil
Le soleil peut entraîner des brùlures souvent très désagréables parfois sévères. Il faut éventuellement préparer sa peau avant de partir et de toutes façons il faut éviter une exposition solaire prolongée. L’utilisation de crème solaire haute protection est indispensable.

Partager cette page ! On compte sur vous :

Si vous ne trouvez pas ce que vous cherchez..
Vous pouvez faire une recherche :  
 
Navigation
Danger Santé > Voyages > Le Sida, le paludisme et les vaccins en Côte d’Ivoire (Afrique)
 
Pour citer l'article sur votre site, votre blog ou sur un forum
Vous pouvez copier/coller le code suivant :



10 commentaires ont été rédigés, ajoutez le vôtre :

  1. help :
    12 avril 2012

    je trouve la cote d’ivoire, trés bien, mais je nest pas vu d’assotiation pour les plus démunie et je pense que il devrait y avoir une couverture médicale pour les plus pauvres.

  2. loukman :
    7 octobre 2011

    mais si quelqu’un habite dans ce pays comment ce protéger de fièvre jeune ou des maladie mortelle en cote d’ivoire

  3. Karina :
    8 juin 2010

    c’est vraiment géniale de pouvoir apprendre sur les précaution comme cela, merci grâce à vous je viens d’en apprendre beaucoup sur le sujet de la santé en Côte d’ivoire et maintenant je peux continuer mon projet universitaire grâce à vous.
    merci!!!!

  4. Poulain :
    3 mai 2010

    Moi je vais au Senegal en vacances, tout est organisé pour le tourisme, en plus pas de visa (110€ économisés) pas de passeport,

  5. yeno*ssi samson :
    6 février 2010

    Salut, Nous sommes une Association et voulons organiser une conférence sur le sida contre note jeunesse qui sont les plus touchés, nous avons besoins de vos conseils et aides Merci E-mail ajpa*007@live.fr

  6. Sylvain De Bog**, écrivain et consultant en rélations internationales, Londres. :
    2 décembre 2009

    Je suis au regret de dire aux auteurs de cette page que, loin de cacher le fait que la Cote d’Ivoire n’est pas un paradis, les auteurs sont des colons et ils font partis de la galaxie chiraquienne qui tue les Ivoiriens. Car leur « renseignements » sont simplement de la destabilisation et je suis à leur écoute pour tout débat sur la C.I et l’Afrique.

  7. Gael :
    24 juillet 2009

    Il faut prendre les informations avec du recul, pour ma part j’ai passé de superbes vacances en cote d’ivoire sans aucun problème.
    Mais il est vrai qu’il vaut mieux être informé avant de partir des risques.
    Cela n’empêche pas de passer un agréable séjour.

  8. amon :
    24 juillet 2009

    Soyez plutôt souple car a vous lire c’est comme ci vous étiez nourri d’une certaine aigreur vis à vis de ce pays.
    Par ailleurs j’aimerais exhorter les différents lecteurs de prendre attache avec l’OMS en CI( tel:2O 30 04 50) en ce qui concerne des informations dans le domaine de la santé en Côte d’Ivoire.

  9. David :
    1 juin 2009

    Je ne vois pas où le nombre de français est présent sur l’article !

  10. eric kouas** :
    30 mai 2009

    J’aimerais savoir la date de votre dernière visite en Côte d’Ivoire. A vous lire, elle devrait dater de l’époque coloniale avec des mises à jour faites à partir d’information glanées sur des bulletins d’information de Radios chagrins.
    A moins que vous ne fassiez de la concurrence deloyale au profit d’autres destinations touristiques. Pour info environ 20.000 Français vivaient en Côte d’Ivoire avant la dernière crise politique.

Si vous avez une remarque, vous êtes libre de laisser votre avis.
 
Articles relatifs

Article : Le Sida, le paludisme et les vaccins en Côte d’Ivoire (Afrique)
Mise en ligne sur Danger Santé.
Nombre d'avis : 10
Mois de publication : février
Année de publication : 2008
Retour à la catégorie : Voyages.
Retour à la page d'accueil : Danger Santé.
Vous pouvez suivre l'actualité du site avec notre flux RSS et sur notre compte twitter.