Témoignage sur les antennes relais & acouphènes

ANTENNES, RELAIS, ACOUPHENES ?

Son témoignage :

L’apparition de mes premiers acouphènes dans l’oreille gauche remonte au début de l’année 2006. Ils s’avèrent très gênants, même pour écouter de la musique, essentiellement classique et jazz. Je dirais même que leurs présences, plutôt que d’être couverts par la musique, sont en fait accentués et en définitive gâchent tout le plaisir … J’ai donc décidé de consulter mon médecin qui me dirige vers un spécialiste ORL qui est chargé d’étudier l’origine des acouphènes à l’hôpital Edouard Herriot de Lyon. Il me fait passer une ANGIO-IRM CÉRÉBRALE le 31 mai 2006. Résultat, bilan morphologique normal. La seule réponse qui m’a été donnée : « apprenez à vivre avec ».

Pendant plusieurs mois, j’ai donc beaucoup de mal à les supporter. Enfin ils disparaissent par moment, et puis reviennent. Je ne pouvais en expliquer la raison, peut-être parce que à certains moments mon attention est plus forte sur ce que je suis en train de faire, une activité sportive, une lecture passionnante… mais depuis le début de cette année 2012, mes acouphènes sont revenus avec plus d’intensité. Je constate les mêmes périodes de disparition et de reprise.

Je m’apprêtais à demander un deuxième contrôle lorsque, naviguant sur internet pour trouver un lien sur ce problème, je tombe sur un premier article de Robin des Toits sous le titre « Antenne relais : près de 90 % des 250 habitants d’HLM souffrent d’acouphènes ». Je découvre également que ces antennes peuvent également provoquer des troubles du sommeil. Ce qui est aussi mon cas.

Ce n’est donc que maintenant que je découvre cette relation, qui est évidente à mes yeux.
Voici donc ce que j’ai pu constaté :

1/ J’habite dans mon HLM depuis 1981. Des antennes relais ont été installées en fin de l’année 2005 sur la partie la plus élevée de notre résidence, en fait juste au dessus de chez moi habitant au 11ème étage de l’immeuble qui en fait 12. Je rappelle que mes acouphènes sont apparus en hiver 2006.

2/ Étant à la retraite, je voyage souvent à l’étranger ( Afrique, Mexique, Cuba…) pendant des périodes qui peuvent se prolonger plus d’un mois. Je peux certifier que dans ce cas, mes acouphènes disparaissent systématiquement au bout de 3 à 4 jours, à tel point que lorsque je reviens chez moi j’oublie d’ en avoir eu.

3/ J’ai un petit chalet en Savoie où je me rends souvent. Lorsque j’y séjourne plus de 2 à 3 jours, je suis très soulagé.

4/ Enfin, il arrive également que, lorsque je passe une matinée entière en dehors de chez moi, promenade, activité sportive régulière 2 fois par semaine, mes acouphènes disparaissent progressivement pour être de moins en moins perceptibles en début de l’après-midi.

En conclusion : Orange et Bouygues Telecom sont encore intervenus 2 fois sur notre terrasse, donc au même endroit précisé plus haut, les 29/09/12 et 05/10/12. Notre amicale de locataire (ALVU) a demandé, suite à ces interventions qui nous inquiètent de plus en plus, de procéder à un nouveau contrôle de champ éléctro-magnétique. Nous avons eu la réponse de l’OPAC du Rhône qui nous a informé que ce contrôle sera effectué lundi prochain 3 décembre par la société EMITECH.

Philippe

On compte sur vous pour partager cette page :

Cette page est présente dans la rubrique témoignages de santé.
C'est un témoignage personnel de la part d'un visiteur et non un article du blog danger-sante.org
Si vous souhaitez partager votre propre témoignage sur la santé, cliquez ici
.
Si vous ne trouvez pas ce que vous cherchez..
Vous pouvez faire une recherche :  
 
Navigation
Danger Santé > Témoignages santé > Témoignage sur les antennes relais & acouphènes
 
Pour citer l'article sur votre site, votre blog ou sur un forum
Vous pouvez copier/coller le code suivant :



Articles relatifs

Article : Témoignage sur les antennes relais & acouphènes
Mise en ligne sur Danger Santé.
Mois de publication : décembre
Année de publication : 2012
Retour à la catégorie : Témoignages santé.
Retour à la page d'accueil : Danger Santé.
Vous pouvez suivre l'actualité du site avec notre flux RSS et sur notre compte twitter.