Le vaccin de l’hepatite B et ses dangers pour la santé !

La vaccination massive contre l’hépatite B dans les années 90 a fait des ravages au niveau santé en France et dans de nombreux pays. De nombreux effets secondaires et de contre indication pour le vaccin de l’hépatite b existent.

 

Ce vaccin n’y a pas déclenché que des scléroses en plaques comme on l’entend dire de tous côtés, mais toutes sortes de graves maladies, parfois mortelles, qu’elles soient hématologiques, rhumatismales et/ou auto-immunes, et à tous les âges.

Or ce vaccin de l’hépatite B est toujours programmée pour les bébés et pour les adolescents.
Hélas, la majorité des médecins et des spécialistes dans le domaine médical acceptent toujours la vaccination, ignore que des enfants ont été gravement atteints et n’ose pas prendre en considération les très nombreux témoignages des victimes.

Les ministres de la Santé de l’époque, ont lancé une campagne de vaccination massive sans précaution particulière et surtout sans assurer le suivi (la pharmacovigilance a même perdu de vue 99 % des enfants vaccinés dans les collèges)

En 1994, certaines personnes affirment que des chiffres truqués ont été diffusé pour faire croire à une épidémie plus importante que celle du VIH.

vaccin hépatite b vaccination enfants

Entre 1990 et 2000, un affolement a été entretenu autour de l’hépatite B présentée comme mortelle alors qu’on en guérit naturellement et sans aucune médication dans la majorité des cas (l’hépatite C est plus grave)

De nombreux chiffres et des présentations très « limite » n’ont pas mis en alerte le corps médical…

De nombreux sources dénoncent une énorme perte financière vis à vis de l’assurance-maladie non seulement par la campagne de vaccination elle-même mais également par la montée astronomique des affections de longue durée depuis 1996.

Nous avons pour habitude de déconseiller fortement les forums de discussions sur Internet comme outil de recherche d’informations sur la santé car des entreprises se font passer pour des clients très satisfait.
Mais en ce qui concerne l’hépatite B, vous pouvez trouver des milliers de témoignages de victimes du vaccin sur différents forums français comme par exemple celui de Doctissimo.fr

En revanche, parmi les nombreuses publications, il faut savoir que le vaccin a permis de réduire l’incidence de l’hépatite B de 90 à 95% chez des travailleurs fréquemment exposés au sang.

La situation actuelle place des médecins et des pharmaciens dans une position de plus en plus insoutenable par rapport à la vaccination contre l’hépatite B, pour la promotion de laquelle ils sont toujours sollicités malgré leur sentiment croissant d’inquiétude.

La justice en France et le vaccin de l’hépatite B :

Le 1 janvier 2008, Quatorze ans après la campagne de vaccination contre l’hépatite B, les responsables de deux laboratoires qui ont mis au point et commercialisé le vaccin, ont été mis en examen pour « tromperie aggravée » et « homicide involontaire » (pour le seul laboratoire Pasteur-Mérieux MSD).

Hepatite B, le lien entre vaccin et maladie reconnu ?

Le Conseil d’Etat a reconnu comme accident du travail la sclérose en plaques consécutive à la vaccination obligatoire contre l’hépatite B d’une infirmière.


Le Conseil d’Etat a accordé dans un arrêt rendu public mardi 20 mars le statut d’accident du travail à la sclérose en plaques d’une infirmière de l’hôpital de Sarreguemines, en Moselle.
Les premiers symptômes de la maladie, une névrite optique (atteinte au niveau des yeux) et une paralysie régressive du bras droit, étaient survenus deux mois après deux injections obligatoires contre l’hépatite B pratiquées en 1991 et 1996.
Le Conseil d’Etat souligne que « les rapports d’expertise, s’ils ne l’ont pas affirmé, n’ont pas exclu l’existence d’un lien de causalité directe » entre les symptômes de la maladie et la vaccination.
Par ailleurs, le directeur général de la santé avait proposé en octobre 2001 dans une lettre à l’infirmière « une indemnisation au titre de la responsabilité d’Etat du fait des vaccinations obligatoires ».

Des exemples de conséquences, d’effets secondaires sur la santé (maladies) de la vaccination contre l’hépatite B :

Les principales affections recensées au sein du REVAHB sont des maladies neurologiques (60%).
Les SEP (scléroses en plaques) représentent bien sûr l’éventualité la plus fréquente (plus du tiers des victimes).

D’autres maladies neurologiques plus rares sont aussi recensées :

Myélite. (inflammation de la moelle épinière)
Maladie de Guillain Barré. (paralysie des nerfs périphériques des membres)
Sclérose latérale amyotrophique. (SLA)
Névralgie amyotrophique de l’épaule.
Surdité brusque.
Des affections neurologiques atypiques ou inclassables.

Parmi ces maladies inclassables que la médecine refuse parfois de reconnaître ou oriente vers les services de psychiatrie, une nouvelle entité a été récemment isolée par des médecins français sous le terme de myofasciite à macrophages, certaines de ces personnes sont étiquetées fibromyalgies ou syndrome de fatigue chronique alors qu’elles ont des symptômes similaires.

L’autre groupe important de complications post-vaccinales est représenté par des maladies « auto-immunes » (23 %): lupus, périartérite noueuse, polyarthrite rhumatoïde, maladies thyroïdiennes, maladies digestives, diabète insulinodépendant.
Des affections ophtalmologiques spécifiques ont aussi été décrites : uvéite, occlusion de la veine centrale de la rétine… ou des maladies hématologiques à type de thrombopénie (baisse des plaquettes) ou même d’aplasie médullaire (destruction des cellules sanguines produites dans la moelle) parfois mortelle.
Afin de tenter de dénombrer et de recenser au mieux tous ces effets indésirables plus ou moins connus ou reconnus, le REVAHB travaille depuis février 1998 en relation avec l’ex-Agence du Médicament (actuellement dénommée AFSSAPS).

Les actions du REVAHB complètent donc très efficacement le recensement officiel de ces affections post-vaccinales afin d’aboutir progressivement à une quantification la plus complète possible de ce problème de santé publique.
Le REVAHB effectue donc depuis des années un travail régulier et gratuit de Pharmacovigilance avec à ce jour plus de 1800 dossiers transmis.

Pourtant, fin 2003, ce sont 1213 SEP et affections démyélinisantes post-vaccinales qui ont été recensées par l’AFSSAPS. Tout ceci doit bien sûr tenir compte du facteur de sous notification qui avait été estimé entre 2 et 2,5 (Dr COSTAGLIOLA, 1998).

Selon l’AAAVAM, il y aurait 7000 victimes du vaccin de l’hépatite B pour la France.

Les liens que nous conseillons :
ASSOCIATION REVAHB (Association de victimes du vaccin hépatite-B)
Vaccin contre l’hépatite B : une sombre histoire
Vaccin contre l’hépatite B : Un danger ?

Partager cette page ! On compte sur vous :

Si vous ne trouvez pas ce que vous cherchez..
Vous pouvez faire une recherche :  
 
Navigation
Danger Santé > Vaccins > Le vaccin de l’hepatite B et ses dangers pour la santé !
 
Pour citer l'article sur votre site, votre blog ou sur un forum
Vous pouvez copier/coller le code suivant :



56 commentaires ont été rédigés, ajoutez le vôtre :

  1. Annie :
    17 juillet 2017

    J’ai été vaccinée vers les années 95/98 Je travaillais dans une usine métallurgique. Je pouvais donner des soins à un blessé étant secouriste.
    Je voudrais savoir si un conservateur pourrait être la cause d’un effet indésirable? Merci de votre réponse.

  2. Catherine Gaches :
    13 juin 2015

    Bonjour, Je suis la Présidente du Revahb,
    Je voudrai rectifier le nom du site internet: http://www.revahb.fr/

    La page facebook:https://www.facebook.com/pages/REVAHB/280862175257585

    On ne sait pas réellement ce qui provoque les maladies auto immunes et ou neurodégénératives . Si les adjuvants et excipients contenus dans les vaccins sont soupçonnés, il est fort probable que d’autres facteurs entre en ligne de compte . Personne n’a jamais recherché par exemple l’incidence du virus de l’hépatite b.
    Si le vaccin a permis de diminuer la maladie chez les soignants, il en a rendu malades beaucoup d’autres . L’hépatite a une faible prévalence en France,. Elle guérit spontannnément dans plus de 90 % des cas.
    Sinon, je regrette beaucoup que la personne qui a écrit cet article ne se présente pas.
    Cordialement
    C.Gaches

  3. Yves :
    30 janvier 2015

    Même chose, cet article ne dit pas un mot de la racine de tous les ennuis (très graves) provoqués : les conservateurs et adjuvants, tous horriblement neurotoxiques (pour économiser avaricieusement la « matière active »). les Pharmas sans scrupules responsables s’en tirent blancs comme neige dans l’esprit des Français qui se mettent en revanche à haïr la vaccination (pourtant bien utile, faite honnêtement). Merci l’enfumage local.

  4. Benoit :
    27 mai 2013

    fin 1990 début 2000, j’ai été vacciné contre l’hépatite B. J’étais agent de service sous contrats renouvelés mensuellement, travaillais en cuisine, et surtout en plonge, dans une maison de retraite. Peu de temps après, j’ai eu des troubles de santé que l’on a attribué à la maladie de Ménière, qu’aucun médicament ne voulait soulager, ou du moins, atténuer. En 2010, il y a eu une aggravation. Suite à des examens (dont une IRM), il m’a été diagnostiqué une SEP bilatérale progressive. Dix ans après les premiers symptômes… Aujourd’hui, je commence à avoir des problèmes visuels (forte intolérance aux lumières artificielles, éblouissements suite au moindre mouvement prolongé), ajoutés à la fatigue qui arrive très vite et aux acouphènes qui sont devenus mon quotidien depuis maintenant une bonne dizaine d’années. J’ai 46 ans, je ne peux plus travailler, et je dois vivre avec les 770€ de l’AAH…

  5. rachel :
    19 juillet 2012

    je ne suis fait vacciner en 95 de l’hepatite B trois injections a un mois d’intervalle, nausée fourmillements,et depuis 9 mois j’ai une maladie inflammatoire pied et jambes gonfles avec des douleurs attroces, aucun medecins ne peut me donner un nom sur cette maladie, je voudrais savoir si cela pouvait avoir un rapport avec ce fameux vaccin!!!

  6. Fran :
    24 juin 2012

    En 2002 chui entrée en contrat CES au CHU de Bayonne. On m’a obligée de faire le vaccin contre l’hépatite. J’ai accepté. Je devais travailler. Monoparentale avec deux enfants à assumer. J’ai pas rechigner sur ce qu’on me demandait à faire pour prendre un poste d’AH. Quelques temps plus tard, quand dans ma ville, on demandait des donneurs de sang, j’y suis allée. Suite à ce don, j’ai reçu une lettre me disant que j’avais des « anti-corps d’hépatite » qui ne pouvaient pas permettre de donner mon sang. J’ai l’impression que le vaccin qu’on m’a innoculé n’était que nauséabond dans mon corps sain. Je ne peux plus donner mon sang. Quelle fioriture, punaise!

  7. béatrice :
    26 mai 2012

    Bonsoir,je suis stupéfaite du contenu de l article,j’ai 53 ans et j’ai la maladie hachimoto ainsi que ma fille de 20 ans,ma fille de 27 ans a une pelade(maladie auto imune)Nous avons été vaccinées dans les années 90,je reste persuadé que ce vaccin nous a provoqué ces maladies

  8. marie :
    26 mai 2012

    Nathan, j’espère que c’est votre vrai prénom, car je vais éviter tous les neurologues qui s’appellent ainsi !

  9. Anonyme :
    23 mai 2012

    au soit disant neurologue et autre travailleur pour l afssaps; vous oubliez de mentionner l etude hernan les conclusions du professeur gherardi du professeur tardieu … soyez humble et retournez a vos recherches, le vaccin hb peut provoquer des maladies neurologiques j ai dit peu evidemment ce n est pas systhematique mais cela peut arriver en le niant c est vous qui fragilis la vaccination en france. Le vidal mentionne toujours en 2012 le risque de contracter une sclerose en plaques la justice plus particulierement le conseil d etat a pris podition dans cette affaire et concernant plus particulierement les vaccinations obligatoires quant a l afssaps il suffit de regarder l emission cash investigation sur osteoporose pour ce rendre compte que rien n a changé toujours aussi peu fiable

  10. bachirou :
    19 mai 2012

    est-ce peut-on etre guerrit de l epatite b si oui comment si non pourquoi?

  11. katia :
    26 mars 2012

    bonjour ma fille qui a eu 14 ans en janvier..a fait le vaccin pour l hepatite b .elle a commencer en octobre 2011 et la il lui reste une injection.aurai je du pas le faire puisque mon pediatre me la recomender que faire.et vraiment faut il se poser des questions sur les effets.je pense.la grand mere paternelle la fait ya des annees et elle a eu une sclerose est ce vraiment vrai.maintenant je doute et il y a des trucs qui lui sorte..comme fatigue furoncle maux de tete parfois elle entend pas .donc je fait a se jour un bilan complet qui j espere me rassurera ..merci de ma repondre .

  12. pierre :
    2 mars 2012

    le probleme est qu’il n y aura pas de prise en compte serieuse par les instances tant que les malades ne feront pas leur declaration d effets indesirables, avant 2012 la declaration incombée au medecin en pratique cela n’est jamais fait depuis 2012 l afssaps donne aux patients la possibilite de la faire eux meme, pour cela il faut aller sur le site de l afssaps et telecharger le document puis l envoyer directement au centre .pour ma part je pense qu il faut un rReco AR et eviter de passer par un medecin avant l envoi

  13. josiane :
    28 janvier 2012

    J ai ėté vacciné en 95 hépatite peut on encore faire une biopsie après tant d année pour mettre un nom sur ma maladie

  14. Josiane :
    28 janvier 2012

    Je suis malade depuis 95 après vaccin hepatite j ai toujours pas de nom sur ma maladie je voudrais faire une biopsie du muscle est ce encore possible ,,?,,Après 16ans merci

  15. Anonyme :
    27 janvier 2012

    EST CE QUE LE VACCIN ET VRAIMENT DANGERUX ?????

  16. Gérard :
    23 janvier 2012

    Bonjour,

    Je suis convaincu que le décès de mon père (64 ans) et de mon frère à 40 ans est dû à une vaccination tétanique . La raison non avouée est selon moi lié à l’adjuvent à base d’aluminium. Mon fils en PAGES 1 est obligé de faire une vaccination hépatite B pour effectuer son stage infirmier. Peux ton encore acheter des vaccins avec comme adjuvent du phosphate de calcium ?

  17. nathalie :
    12 décembre 2011

    bonjour je suis inquiète car ma nièce doit faire le vaccin contre l’hépatiteC pour pouvoir rentrer en milieu hospitalier moi meme je l’ai fait et aujourd’hui je suis atteinte de sep et fibromyalgie est ce qu’elle est vraiment obligée? merci de me répondre

  18. alain :
    1 septembre 2011

    j’ai été vacciné contre l’hépatite b et depuis j’ai un lupus

  19. Paola :
    29 août 2011

    Bonjour, j’ai été vaccinée en 95. A cette époque on nous fait peur en nous disant qu’on pouvait contracter le virus par la salive ou même la sueur! Lors de la 1ère injection forte fièvre, jusque là, rien de trop inquiétant…1 mois après 2ème injection, 2 jours après hémiplégie côté droit, engourdissements se propageant épaule, bras et perte de sensibilité et d’équilibre, etc… Je suis restée près d’un mois comme ça avec un traitement à base de cortisone jusqu’à ce que tout rentre dans l’ordre. Mon médecin de l’époque a fait le rapprochement avec le vaccin, a interrompu la vaccination, et m’a délivré un certificat de contre-indication. Cependant il ne m’a pas fait hospitaliser ni orientée vers un neurologue. Aujourd’hui je commence des études d’élève infirmière et je dois voir un neurologue et d’avoir son avis car bien qu’immunisée, le taux n’est pas suffisant. Le médecin du travail prétend qu’il s’agirait plutôt d’une hémiplégie frigorée et que mon médecin n’a tout simplement pas voulu prendre de risque…Quel risque puisqu’elle me soutient le contraire?…Enfin, pourquoi pas…? J’attends alors que le neurologue me donne son avis et si il est favorable à la poursuite de la vaccination, qu’il s’engage personnellement, qu’il me certifie qu’il n’y a aucun lien et que je ne déclarerai jamais rien car il n’y a aucun risque; et que ce soit écrit noir sur blanc. Simple précaution….

  20. keyla :
    6 août 2011

    je viens de faire une première injection de ce vaccin, je ne savais rien des autres effets secondaires, a part la sclérose en plaque, que j’ai découvert aujourd’hui en lisant sur internet. Je ne ferai pas les deux autres rappels que m’ont été prescrit par le médecin. Je me suis fait vacciner gratuitement dans un centre de dépistage a Paris. Le médecin m’as fait un peu peur pour m’induire a la vaccination car j’ai 43 ans et en age d’activité sexuelle. J’ai très peur des conséquences que ce seul vaccin que j’ai fait puisse avoir pour ma sante.

  21. Francine :
    14 juillet 2011

    je suis atteinte de fibromyalgie,et je découvre que cette « chose » pourrait être liée à la vaccination contre l’hépatite B.Je veux bien croire tout ce que vous voudrez,mais je m’aperçois que les premiers symptômes correspondent avec les injections comme beaucoup d’autres malades. Alors que les plus acharnés à défendre la vaccination m’explique si c’est une folie de penser qu’il y a tout de même un lien.Plusieurs patients le confirment!!!!!!!

  22. francoise :
    12 juin 2011

    ma fille a été vaccinée du vaccin hepatite b et gardesil en même temps, elle a déclanché un diabete type 1 ,quelque que mois après elle avait 17ans . DEPUIS «  »3ANS JE CULPABILISE, je n’aurai jamais du la faire vacciner . Est ce dû au vaccins son diabète? MERCI POUR VOS REPONSE

  23. S. :
    30 mai 2011

    j’ai été vaccinée du vaccin pour l’hépatite B, mon mari et enfants aussi, nous avons eut 4 doses, les médecins nous ont dis bien plus tard que nous avons eu trop de vaccins et contre-indiqués, vu que ma mere avait la sclérose en plaques depuis des années.mais les contre indications pas connues à l’époque. bref, j’ai développé un lupus et mon mari un purpura thrombopénique idiopathique (cause jamais trouvée) avec ablation de la rate… les enfants n’ont rien développé mais mon medecin dit que ça peut se déveloper plus tard, meme 20 ans après… épée de damoclès…on n’aurait mieux fait de ne pas de faire vacciner ….

  24. nathan :
    18 avril 2011

    Maeldune, bonjour. La psychose maniaco dépressive ou trouble bipolaire est une maladie génétique, donc non liée à une cause extérieure mais à un dérèglement qui existe dès la naissance

  25. maeldune :
    28 mars 2011

    A 13 ans, mon fils est vacciné contre l’hépatite B. 10 jours après l’injection, il nous fait une immense crise genre skizo! RV d’urgence est pris en matière psychiatrique. On diagnostique une dépression sévère et traite avec de lourds anti-dépresseurs jusqu’à une phase maniaque extrêment virulente qui nécessite une hospitalisation où enfin le bon diagnostic tombe, troubles bipolaires.
    Un vrai parcours du combattant, une maladie très lourde, des études et l’avenir compromis, un prise en charge familiale de durée permanente, un parcours cher, peu remboursé (Suisse)
    Ces troubles intervenant si rapidement après cette injection, je n’ai jamais mis en cause son lien d’effet, même si médicalement je n’ai jamais été entendue.
    C’est pour Nathan, médecin, que j’écris. Il ferait bon parfois d’écouter les patients, et pour cette maladie si méconnue qu’est la maniaco-dépression, parfois la cause peut apporter de l’éclairage, et ne pas nous rire au nez, lorsque nous incriminons un vaccin ou autre.

  26. nathan :
    13 mars 2011

    je viens de lire l’article dans sa totalité et, en tant que médecin, neurologue dans un service de sclérose en plaques, lire de telles choses me rendent pantois. Dire qu’on guérit spontanément de l’hépatite B. C’est faire fis des millions de cas d’hépatite fulminante, de cirrhose et de cancer du fois lié à l’hépatite B dans le monde. Aller dire aux greffés du foie que l’hépatite B est une chose bénigne. Faire croire que fait que la justice ait reconnu l’hépatite B comme liée à l’hépatite B est un preuve du lien est une déformation de la réalité. Ce n’est pas dans un palais de justice qu’on fait la santé publique. C’est seulement la conséquence du poids politique de telles campagnes de dénigrement. Dire que le vaccin donne des SLA s’est simplement risible pour un neurologue. Dire que les médecins sont dubitatifs sur le vaccin. Les non spécialistes oui car ils ne sont pas spécialistes. Mais les spécialistes sont surtout dubitatifs sur le rôle des médias dans cette affaire. Les milliers de témoignages. Bien sûr des millions de personnes se sont faites vaccinées et on leur dit plein de choses sur le vaccin. Du coup, dès qu’ils ont la moindre chose, c’est lié au vaccin. Et comme leur médecin les regardent avec un sourire dubitatif, c’est qu’il est de mèche bien entendu. En tout cas, sachez que notre service a été le premier en France à se poser la question du lien entre SEP et vaccination car, tous les nouveaux patients avaient entendu parler du lien entre le vaccin et la SEP dans les médias et nous avons fini par nous poser des questions. Nous avons fait des études à l’échelle régionale et internationale qui n’ont jamais montré de lien entre vaccin de l’hépatite B et SEP. Et ce sont ce type d’études faites par des médecins indépendants des laboratoires et qui partaient avec un a priori négatif sur le vaccin qui ont été prises en compte par l’Affsaps pour ne pas retenir tout ce qui traine dans les médias. Alors, les médias qui le souhaitent ne viendront pas nous interroger, ils préfèreront interroger un médecin qui va dire des choses allant dans le sens de leurs fantasmes, et bien sûr, lui seul est honnête (car il pense comme eux). Mais je le répète, qu’on arrête les procès d’intention, les tous pourris sauf moi car ca devient lourd.

    allez vous renseigner dans les conférences faites par de vraies spécialistes ou sur des sites officiels plutot que sur des sites comme celui-ci. C’est là que nous donnons les informations fiables. Ici, il faut que, par hasard (car je ne venais pas ici pour levaccin), des spécialistes tombent sur de tells choses pour réagir, mais on a généralement autre chose à faire, donc vous n’avez ici que l’écho de fantasmeurs qui vous bourrent le cerveau pour des raisons le plus souvent honnêtes mais au combien subjectives

  27. nathan :
    12 mars 2011

    shiba 67. On ne vit pas dans le même monde. Je travaille directement avec les gens de l’affsaps. Vous êtes payé par qui pour dire de telles bêtises. Sincèrement, je commence à être dégouté ce qui se passe en France et de telles conneries. Plutot que de lire les râgots, venez voir ce qui se passe vraiment dans la recherche.

  28. nathan :
    12 mars 2011

    bonjour,
    je suis neurologue en CHU, vacciné contre l’hépatite B et je poursuis mes vaccins. Je travaille dans un service de sclérose en plaque. Sachez que si le vaccin a été retiré c’est une décision politique du fait de la médiatisation et du bruit que cela a fait. La santé n’est plus faite par les chercheurs et les médecins mais par les médias. TOUS les neurologues vous diront qu’ils n’ont aucune crainte avec le vaccin de l’hépatite B. Tous les hépatologues et les infectiologues vous diront le mal que certains lobbies (bien intentionné?) sont en train de faire

  29. Eric :
    5 mars 2011

    Ma fille doit être vaccinée contre l’hépatite B pour entrer en Ecole de kiné. Quels sont les recours possibles ou envisageables à ce jour ?La position officielle semble de plus en plus difficile à tenir et pourtant tous les étudiants en études médicales sont encore soumis à cette obligation.Merci d’avance.

  30. shiba67 :
    21 février 2011

    du nouveau au sujet des vaccins

    L’affsaps a reconnu que le vaccin contre l’hépatite B était responssable de la myofasciite a macrophage il a rajouter ce vaccins sur la liste des médicaments a surveiller
    http://lci.tf1.fr/science/sante/medicaments-sous-surveillance-la-liste-de-l-afssaps-6251786.html
    de plus
    mercredi le 17 février lors de l’audition de Xavier Bertrand par la Commission d’enquête parlementaire sur le Médiator,

    Commission présidé par Gérard BAPT, ce député n’a pas hésité un seul instant à parler l’association E3M en expliquant que 2004 nous étions victime d’innombrables blocages du à l’avis du conseil scientifique de l’afssaps dont les membres étaient eux aussi « pourris » par des liens d’intérêts.

    Le plus simple est qu’à votre tour vous visionniez ce moment de vérité, vérité tant attendue !

    Pour visionner le moment clé, 2 solutions:

    1) Cliquez directement sur ce lien: http://www.youtube.com/watch?v=oIRKM3seYlQ

    2) Cliquez sur ce lien et avancer le curseur qui se trouve au bas de l’écran lorsque votre souris est dessus jusqu’à la minute 124:

    http://www.lcp.fr/Audition-de-Xavier-Bertrand-08742.html

    ensuite

    http://www.nosdeputes.fr/seance/4688#inter_9ba173add3c76b51ca6ea4cc3c36ef0c

    séance du 16 février 2011

    La commission des affaires sociales de l’assemblée nationale a entendu, en audition ouverte à la presse, M. Dominique Maraninchi, candidat à la nomination par le Président de la République à la direction générale de l’Agence française de sécurité sanitaire des produits sanitaires (AFSSAPS).

    Au cours de cette audition, Gérard Bapt a mentionné de nouveau la myofasciite à macrophages:

    Gérard Bapt

    Je vous connais depuis longtemps, professeur, ayant eu l’occasion de vous rencontrer à l’Institut Paoli-Calmettes lors du premier plan Cancer lancé par le président Chirac, puis lorsque vous êtes venu remettre de l’ordre à l’INCa, menacé d’implosion.

    Vous acceptez aujourd’hui une très lourde responsabilité en prenant la tête de l’AFSSAPS alors qu’elle est ébranlée par une très grave crise. Soyez assurés que nous serons à vos côtés dans votre tâche. Il vous faudra remettre l’Agence en ordre de marche. Vous êtes nommé pour trois ans. Quel devrait être à votre avis la durée maximale d’un mandat à la tête d’un tel organisme ? L’IGAS a dit dans son rapport que certains avaient occupé certaines fonctions trop longtemps… Il est vrai par exemple que les relations entre l’AFSSAPS et l’Agence européenne ont été pendant plus de vingt ans monopolisées par quatre personnes : M. Alexandre, aujourd’hui en retraite, M. Abadie, Mme Castot et Mme Kreft-Jaïs. Était-ce sain ?

    Il se trouve que j’ai reçu hier une association de patients atteints de myofasciite à macrophages qui s’était adressée à l’AFSSAPS en 2003, les sels d’aluminium utilisés comme adjuvants dans certains vaccins étant suspectés dans la survenue de cette pathologie. L’Agence avait alors demandé une étude à une équipe de Bordeaux, laquelle avait conclu à la nécessité d’investigations complémentaires. Tout s’est hélas arrêté dès l’année suivante, après intervention du conseil scientifique de l’Agence. Les malades dénoncent aujourd’hui le fait que la majorité des membres de ce conseil, dont les trois rapporteurs, avaient des conflits d’intérêts avec des fabricants de vaccins. Dans un cas comme celui-ci, vous allez être de suite placé au pied du mur pour restaurer la confiance avec les patients !

    shiba67

  31. Valérie :
    16 février 2011

    Bien sur que ce vaccin es tout particulièrement celui-ci est une belle saloperie, très importante belle affaire pour les labos qui ont fabriqué cette M…. car ça rapporterait beaucoup d’argent à l’industrie pharmaceutique. Et nous, pov connes et cons on nous a dit le 18/01/1991: c’est obligatoire sinon dehors!!!!! Flute, moi aussi connasse infirmière diplomée d’Etat( comme ils nous disent pour faire bien), vaccin débuté en janv 1992, devant insistance de medecin du travail et complicité du généraliste qui lui vaccine, mais pas le médecin du travail (bureaucrate !!!!!) et depuis je me bas comme je peux avec cette co-locataire qui s’est installée en moi, logée, nourrie à l’oeil. 11 ans apres la confirmation de SEP par IRM passée en urg pour névrite optique majeur, je ne travaille plus sauf pour la défense de nous tous qui sommes SEP après le vaccin. Bon sang il faudrait ouvrir un site internet exclusivement pour que les gens atteint de SEP SE FASSENT CONNAITRE;

  32. josane D*AI :
    1 février 2011

    Bonjour,
    Lors de la Campagne contre l’hépatite B, j’ai pris le parti d’être vaccinée.
    j’ai lu la notice seulement après vaccination!!! elle indiquait qu’un risque d’arthrose (ou de rhumatisme) pouvait survenir il me semble « 41jours après (??mémoire?? »). C’est exactement ce qui m’est arrivé….Et depuis l’arthrose cervicale empire, j’ai eu trois injections de Cortisone, des tas d’antis-inflammatoire, je fais des cures thermale…Bref l’arthrose progresse….Puis-je procéder à un recours ou cela fait il simplement partie du « Risque », que l’on encoure à se soigner ????
    Il me semble que le Vaccin contre la Grippe cette année a déclancher une crise d Rhumatisme-arthrosique insoutenable …….Je n’avais pas porté attention quant une dame me l’avait dit voici qqlqs années….Mais cela me semble maintenant bien réel…Quand pensez vous????

  33. therese :
    31 janvier 2011

    pourquoi oblige t-on jusqu’à 6 vaccinations dans certaines ecoles de sage femme
    ,,
    ,

  34. nicole :
    30 janvier 2011

    Mon avis personnel et que malheureusement je pense etre une victime de plus du au vaccin contre l’hépatite B ???

    En effet, j’ai travaillé dans le milieu Hospitalier pendant une dizaine d’année, et en 1994, j’ai ete vacciné contre l’hepatite B. En Octobre 1995 on m’a déclaré une surdité brusque qui m’a pris dans le service ou je travaillé avec 7 jours d’hospitalisation. Je vis le cauchemar au quotidien depuis car j’ai des pertes d’équilbre et acouphènes avec perte d’audition.Maintenant ce sont des pertes de memoire frequente, Cela à suivi de problèmes rumatismal au niveau de mon épaule gauche, ainsi depuis 2000 j’ai une affection chronique reconnu en invalidité c1. Ma vie au quotidien est un enfer…peu être est ce les conséquences de ce vaccin ? Aujourd’ hui je me pose la question… car je dois vivre au quotidien mon mal être… Qui peu me conseiller, q’est ce que je peu faire?? merci par avance de pouvoir me répondre.

  35. DADA :
    23 août 2010

    J’ai pris un vaccin contre l’hépathite B et j’ai deux rappels a faire, est ce important ces rappels? et apès combien de temps aprè le vaccin d`hépathite B peut on tomber enceinte?

    Merci!

  36. dkl :
    7 juin 2010

    bonjour
    je suis vacciné depuis l enfance contre l hépatite b.mon fiancé a l’hépatite B .je veux savoir si le virus peu passer en lui embrassant souvent malgré que je suis vacciné en enfance.

  37. ISABELLE :
    31 mai 2010

    BOUJOUR,je me suis fais vaccinnéé en 1988,car je suis entrée dans le milieu ospitalier et j »ai etais malade plusieurs semaines.Crise de spamophilie,et j’en passe ,mal de dos ,et musculaire insoutenable pendant plusieurs année.
    ne savant se que j »avais sceances de kiné a gogo ,pour me remettre des vertebres.
    cela fais 20ans que je vie avec çà ,et on viens de me diagnostiquer finalement une fibrimyalgie ,la plus par de mes collegues on la meme chose ,es du hazard, j’y crois pas du tout ……

  38. catherine :
    15 mars 2010

    je travaille en lingerie en maison pour handicapé puis- je refuser le vaccin contre l hépatite B?la médecine du travaille peut elle me licencier?

  39. Simon :
    31 janvier 2010

    Des milliers de personnes ont eu des effets secondaires face au vaccin contre l’hépatite B
    Si aucun « lien de cause à effet » n’a été prouvé d’après vous, il y a des milliers de personnes avec des effets secondaires plus ou moins graves…

  40. Oscar :
    29 janvier 2010

    Honteux d’écrire de telles absurdités. Aucun lien de cause à effet entre le vaccin contre l’hépatite B et les SEP n’a pu être formellement prouvé. je suis dans le milieu médical et je me suis fait vacciné il y a quelques années et si c’était à refaire, je le referai.
    Par contre, deux mois après ma vaccination j’ai eu une très grande envie de partir à Cuba…
    ATTENTION, ce vaccin crée une forte dépendance aux voyages lointains !!!
    Je suis attristé par cette infirmière touchée par des SEP, mais actuellement, AUCUNE ETUDE digne de ce nom prouve un lien de cause à effet.

  41. dominique :
    29 janvier 2010

    Ahurissant ! Victor Se*per (message du 14 décembre 2009) assure que le REVAHB est affilié aux labos. Il assure même que le REVAHB le lui aurait confirmé! Si c’était vrai, le REVAHB ne l’aurait certainement pas fait !!! Quand on est lié à des labos, on ne s’en vante pas ! Ce monsieur ne sait même pas quel est le sens des 6 lettres du sigle REVAHB! Ce serait d’après lui « une association POUR le vaccin hépatite B »!!!! Effarant de malveillance… Il suffira à chacun d’aller sur le site du REVAHB :
    revahb.fr pour constater ce qu’il en est et combien ce monsieur Semper pratique la diffamation gratuite. peut-être pas si gratuite que ça? Pour qui roule-t-il donc?

  42. frederique :
    20 janvier 2010

    Bonjour,
    J’ai déclaré une SEP diagnostiquée en 2003 (je n’ai pas eu le vaccin),
    j’ai une fille de 17 ans, qui voudrait être infirmière…. mais le problème est qu’il faut qu’elle fasse ce vaccin !! qui est obligatoire !!
    Je ne sais pas quoi faire, ni vers qui me tourner ?
    Si vous avez des renseignements ou des solutions, merci de me les communiquer.
    Salutations

  43. Victor Semper :
    14 décembre 2009

    J’ai pris contact avec REVAHB (association POUR le vaccin hépatite B) en leur demandant s’ils étaient affiliés au labos et il m’ont répondu que oui :???: (ce que j’ai pu vérifier par la suite). J’ai aussi appris que les comptes des malades sont épurés de tout sauf les SEP/SLA, et encore dans le cadre professionnel.

    J’écris pour dire une chose simple :-D :
    Personne ne prendra la situation de beaucoup de malades du vaccin en compte (la majorité en fait, et dont je fais partie), ni l’AFSAPS, ni REVAHB, ni personne. Il y a trop de choses en jeu pour l’industrie pharmaceutique.

    Comment peut on dire que le vaccin est sans danger si on ne regarde pas s’il l’est, c’est à dire si on ne compte pas le nombre de cas? ;-)

    La solution :
    Si il y a des adjuvants ou si le vaccin est transgénique, ne vous faites pas vacciner. :cry:

    Si je suis d’accord avec Diesse, c’est parce que je le vis moi… pas besoin d’internet pour ca Cyril. Quand à ma santé mentale, qui va bien, j’aimerais vous y voir… mais non en fait je ne le souhaite à personne.

  44. carolane descha** :
    25 novembre 2009

    je trouve que certains vaccins comme l`hepatite B peut causer des dengers pour la santé mental. Elle peut causer pour la santé…paralysme,mort,mal de muscles,mot de tête et ext…

    Modération : c’est un avis personnel et non un fait concret.

  45. Gael :
    20 septembre 2009

    A mon avis la majorité des personnes qui ont fait ce vaccin se porte bien sans aucun « effet secondaire »
    Cependant il existe un grand nombre de personnes qui ont eu des complications!
    Il existe plusieurs associations françaises avec des milliers de membres pour défendre les droits de ces personnes.

  46. cyril :
    19 septembre 2009

    bonjour a tous

    J’ai 32 ans et je me suis suis fait vacciner en 1993 pour l’hepathite B et je n’ai déclaré aucun effet secondaire et me porte en bonne santé.
    Je pense qu’il ne faut pas tout prendre aux pied de la lettre .
    A l epoque il n’y avait pas internet et on ce prenait pas la tete comme ca .

  47. Victor Semper :
    28 juillet 2009

    J’ai eu le vaccin GenHeVacB (en 3 injections) en 08/1995. Je souhaitais faire de la coopération pour mon service militaire. J’avais trouvé un Master en Physique à Coventry, Angleterre ou je venais d’avoir un Bachelor of Science en physique appliquée. J’avais en effet trouvé ce moyen afin de trouver le financement pour terminer mes études.

    Le vaccin pour l’hépatite B était obligatoire pour ce type de service, même en Angleterre ou l’hépatite n’est pas la plus active.

    Après la 2e injection, sur 3 espacées d’un mois environ, j’ai attrapé un rhume. J’étais alors à Coventry et n’ayant pas de médecin attitré, j’ai du me rendre à l’hopital. Après une prise de sang, il s’est avéré que mon taux de plaquettes (coagulation du sang) était très faible.

    De retour en France, une trombopénie a été diagnostiquée (insuffisance de plaquettes mais pas d’hémophilie).

    Beaucoup de test on été effectués sans résultats jusqu’à une échographie abdominale révélant une rate disproportionnée (splénomégalie), en novembre 96.

    Ablation de la rate (splénectomie) en fevrier 97. Hémoragie interne 6 jours après, avec transfusion en cadeau bonus. Tout ça fut suivi d’une augmentation de mon taux de plaquettes… puis de sa chute à un niveau plus faible (environ 100 pour des valeurs acceptables de 150 à 300).

    J’avais signalé la vaccination comme cause possible dès la déclaration de la trombopénie que les médecins se sont empressés de qualifier d’idiopathique, dont on ne connait pas la cause.

    En 2006, j’ai appris qu’il était fait mention d’un rapport de causalité entre le vaccin hépatite B et ce type d’affection dans la littérature…

    Janvier 2009, je retombe malade, et la on diagnostique une hépatite auto-immune. Etant la depuis quelque temps, l’hépatite a fortement dégradé mon foie le rapprochant dangereusement de la cirrhose hépatique.

    Ce sera quand la prochaine…

    Mais au moins la bonne nouvelle c’est que la sécurité sociale du coup va couler plus vite que prévu… Et oui car tout vos et leurs postulats vont dans le sens ou on n’est malade qu’une fois. Si je vous fais le calcul du cout de ma prise en charge par la CPAM vous allez halluciner.
    Si je vois ça comme positif c’est qu’au moins le Medef ne piquera plus dans cette caisse (enfin la branche de la métallurgie – descendant du comité des forges qui ont livrés la France au nazis – cf Le choix de la défaite de Annie LACROIX-RIZ dans la lignée de Marc BLOCH).
    Mais surtout si le monde accepte de dire : « Ahh, vous avez vu, les gens sont plus malade qu’avant et du coup on n’a plus de sécu… », alors leurs enfants seront poussés à chercher pourquoi, et là…
    Et enfin le fait récurent de la chose s’appliquer au classes moyennes autant que les indigents doit être plus fructueux pour les labos, mais la ç’est plus dur à contrôler comme situation…

    Tout ça pour dire que ces putain de richards qui se font des cougnettes en or, que dis-je, en platine, sur le dos des autres n’auront pas la malchance de voir leurs enfants et leur famille réagir à ces vaccins. En effet ils les préviennent…ca crainnnn…ça fait un privilège de plus (comme d’hab’) mais ça crée aussi de la rancoeur (loi de réciprocité).

    Doust Blazy est mouillé.
    Ce vaccin est un OGM, vérifiez vous serez surpis de vous que c’est vrai.
    Les gens comme moi qui contactent RevaHB, l’association qui s’occupe du recensement des cas, ne sont pas pris en compte. Les affections lourde comme les SLA et SEP qui était jusqu’en 2003 dénigrés sont à présent les seuls reconnues comme liées au vaccin…Et encore seulement si la vaccination était obligatoire dans le cadre du travail.

    Ce qui veux dire que les gens affectés ne sont pas tous comptés. Or s’ils ne sont pas comptés, alors qu’on nous dit qu’ils le sont… on nous ment.

    Et ça c’est pas bien… Je souhaite être une bombe à retardement qui en fera payer un max avant de devenir impotent. Mais je veux bien choisir les plus pourris d’entre eux, même s’ils sont haut placés et protégés. Ca ne sert plus à rien de discuter, on va mourir avant…

    Victor Semper ?
    Nonnnn, « We are legion » plutôt… et on en a tellement bavé qu’on est pas frappé d’innumérisme, nous.

  48. Youcef :
    10 mai 2009

    Bonsoir,

    J’ai 34 ans, apres une carriere dans le pharmaceutique, je suis retourne sur les banc de l’universite. Je suis etudiant en medecine au Royaume-Uni.

    Le 25 mars 2009 j’ai recu mon troisieme vaccin contre l’hepatite B.
    Depuis ce jours (nous sommes le 10 may 2009) mon systeme immunitaire s’est ecroule et j’ai donc attraper toute sorte d’infections, conjonctivites, maux de tetes horribles, diarrhee, otites, sinusite, bronchites, pharyngites, raideurs a la nuques, douleur lombaires et j’en passe.
    J’ai developper depuis un arthrite reactionnelle vraiment douloureuse aux mains , avec egalement des douleurs intermittentes aux pieds, aux genou, aux epaules.
    j’ai attenuer ces douleurs par la prise de gingembre, ce qui a ete extremement benefique.

    malheureusement, je pense que je suis entrain de developper des symptomes tres ressemblant a la sclerose en plaques depuis 3 semaines.
    en l’occurence jai des fourmis aux mains et aux pieds quasi permanentes, des spasmes musculaires qui generent un stress et une anxiete tels que j’ai beaucoup de mal a mendormir le soir. lorsque je me reveille au matin je suis surpris d’avoir reussit a m’endormir, mais je comprends je ne m’endors quapres epuisement suite aux nombreux sursauts spastiques dont je suis victimes. A cela s’ajoute une profonde fatigue, des crises de tristesse profonde. depuis aujourdhui jai un gene dans la gorge en avalant mais je ne sais mexpliquer la raison car je n’ai pas d’infection, ni de douleurs, ce pendant j’avale dans le vide de maniere plus frequente, signe donc quil se passe quelquechose.
    je suis aller voir plusieurs medecin au centre medical de mon universite, jai eu droit a tous:
    1er diagnostic trouble bipolaire , jai vite compris quil me fallait changer de medecin
    les autres medecins mont diagnostiquer la conjonctivites, et les infections en « ites » que j’ai pu avoir.
    cependant lorsque je leur parle de mes spasmes, tous semblent vouloir se debarrasser de ce signes et ny prete aucune attention.
    ils se justifient en disant que cest psychologique.
    pourtant NON cela n’est pas psychologiques car mes symptomes evoluent au cours du temps, et meme plutot rapidement je dirais.

    jai fais des analyses sanguines: elles se sont toutes revelees normales.
    plutot surprenant pour quelquun qui a eu ses ganglions enfles pendant un mois et demi.
    aucune trace de quoi que ce soit.
    resultat, tout ce que les medecins trouvent a me dire cest « vous avez des symptomes inexplicables », ou bien « ca va passer ne vous inquietez pas ca peut durer encore un mois mais ca passera, au pire mois mais ca passera »

    je me sens donc livrer a ces paroles, et jessaye de me battre, mais le hic cest que je suis en Angleterre.

    jai encore rendez-vous chez le medecin cette semaine, je vais demander un scan et de voir un neurologique, mais la medecine britanqiue est une medecine business, non orientee sur l’individu, je sais dnc que je nai rien a attendre deux.
    mais je suis quasiment sur de mon diagnostic.
    une fosi celui-ci confirmer il me faudra me battre, et ma vie va changer du tout au tout!

    y a til pour mois un moyen de me defendre au royaume-uni ou devant la cours europeenne en tant que citoyen Francais victime au Royaume-Uni?
    sauriez-vous a qui je pourrais me referer au Royaume-Uni ou meme en France pour m’aider?

    Cordialement

    Youcef

  49. isabelle :
    26 mars 2009

    bonjour, moi j ai été vaccinee en 1995 /1996 , et pui 2 mois apres je me suis retrouver parraliser dans mon lit avec de forte douleurs , on ma dit que j avais une spondylartrite ankilosante, et je pense que cela viendrait peut ètre du vaccin?, car ma fille a le h.l.a.b.27 positif et le proffesseur que je vois ne veu pas quelle et une 3 ème injection,pourquoi? pourriez vous s il vous plait me répondre, car la je ny comprend plus rien;mais je suis sur qu il y a un rapport. merci a vous de me répondre. isabelle

  50. Lina :
    6 mars 2009

    Bonjour

    Je viens tout juste, au début de l’année 2009 de terminer un documentaire sur la vaccination et les effets secondaires. Une enquête de deux années et demie.
    Le titre : SILENCE, ON VACCINE http://www.onf.ca/silenceonvaccine et vous pouvez aussi visiter le BLOGUE du film : htt://linabmoreco.wordpress.com

    Merci
    Lina B Moreco
    Réalisatrice
    vaccinedoc@hotmail.com

  51. lolo :
    19 février 2009

    je suis très embêter car on me demande de me vacciner contre l’hépathite B pour mon travail auprès de personnes âgées, alors que je connaît les effets devastateur sep sla etc… est-ce que mon employeur peut me licencier ?

  52. bibi :
    5 février 2009

    pour pouvoir produir autan de vaccin les souche de maladie son produite sur des souche de cellules cancereuse.. rien que sa est innaceptable.
    Pour ce qui est du vaccin contre la grippe il ni a rien de plus stupide car le virus evolu d’année en anné et tout les an on nous vaccine avec le virus de l’année precedente…
    rensegniez vous, le vaccin n’est qu’un grand lobbie commercial, ne faite pas subir sa a vos enfant ni a vous meme.

  53. Diesse :
    11 juillet 2008

    Bonjour,

    AAVAC attention c’est une asso qui reçoit pour partie un financement de l’industrie…gare aux conflits d’intérêt!!

    Sinon pour ce qui est du lien, c’est une attitude de déni détestable mais hélas banale. Le mythe des « vaccins sauveurs » étant encore ce qu’il est, il n’est pas surprenant qu’on tente de blanchir le vaccin en disant qu’il n’a fait que faire apparaitre une maladie qui aurait de toute façon pointé son nez un jour ou l’autre MAIS CECI EST ARCHI FAUX et la génétique ne suffit pas à elle seule dans ce type de maladie pour déclencher forcémment un jour ou l’autre une atteinte (contrairement à une maladie réellement génétique comme la mucoviscidose par exemple où là la seule présence d’un gène défectueux signera l’arrivée de la maladie tôt ou tard)
    Bien des gens sans risque génétique ont AUSSI fait une sep après ce vaccin et les bien sûr les vaccinalistes ne savent rien décharger sur « les mauvaise gènes » puisqu’il n’y en avait pas.
    Des gens sains sans antécédents familiaux et sans « mauvaise gènes » ont eu la SEP à cause de ce poison de vaccin transgénique alors évidemment si en plus on a des « mauvais gènes » (disons gènes à risque relatif plus grand cfr testing HLA) le risque avec ce vaccin est encore plus grand mais même ces gens là avec un HLA de risque relatif plus grand auraient fort bien pu passer une vie entière sans jamais être malade.
    L’inverse à cause de ce stupide vaccin!!
    Tous ensemble nous pouvons arriver à faire abolir cette stupidité de vaccination obligatoire pour les professionnels de santé parce qu’eux aussi ont droit à la santé et ne doivent pas devoir choisir entre leur job et leur santé (pourtant plusieurs gens du métier ont déjà choisi de démissionner plutôt que de prendre le risque d’hypothéquer leur vie à jamais)
    Il ya des pays comme l’ Angleterre où les personnels médicaux ont le choix et doivent juste se soumettre à un test périodique de dépistage afin de garantir qu’ils ne sont pas une source potentielle de contamination pour leurs patients tout en garantissant leur propre santé!!

    Aux USA, en 1993 pour rappel une enquête parue dans Pediatrics révélait que 87% des médecins jugeaient ce vaccin inutile contre seulement 13% de oui!

    En France où cette vaccination est obligatoire pour le personnel médical, on remarque que 99% des infirmières sont vaccinées, environ 75% des personnels de laboratoire et à peine 50% des médecins.
    Tiens tiens….pourquoi si peu de médecins malgré une obligation pour tous?

    Tout simplement parce qu’eux sont sûrement mieux informés des dangers (politique du faites ce que je dis, pas ce que je fais cfr enquête de Pediatrics expliquée supra où forcémment parmi les 87% de médecins jugeant ce vaccin inutile, il doit quand même y en avoir pour le recommander hypocritement à leurs patients!).
    Les médecins connaissent toujours d’autres médecins qui peuvent très bien leur faire un certificat de contre-indication, ce qui est plus dur pour les infirmières. Et donc, ce n’est pas un hasard si la fibromylagie sévit en premier lieu chez les infirmières polyvaccinées par obligation dont vaccinées au vaccin HB!!!!

    SANS VACCINS, LA SANTE EST PLUS PROCHE!

  54. sylvie :
    19 juin 2008

    Je me suis fais vacciner de l’hépatite B en mai 2006 pour ma profession
     » assistante de vie  » diplôme d’état . En juin 2007 j’ai déclaré
     » UNE SCLEROSE EN PLAQUE PROGRESSIVE PRIMAIRE  »
    depuis je suis en arrét de travail , car cette maladie est très invalidante . Je vais entamer un dossier auprès de l’association AAVAC pour connaitre le recours que je peux espérer dans un pareil cas .
    A l’heure d’aujourd’hui on reconnait que le vaccin bien sûr ne m’a pas donné la maladie mais me la déclenché .

    Le vaccin est obligatoire pour les professions de santé
    ————————————————————–

    Que penser ?

    sylvie

  55. Diesse :
    16 juin 2008

    LYSIANE , CE MESSAGE S’ADRESSE A VOUS AINSI QU’A TOUTE AUTRE PERSONNE DANS VOTRE CAS:

    Vous pouvez me contacter au mail suivant:

    ka-roube@hotmail.com

    Et je vous expliquerai tous les documents à rassembler et où les expédier pour vous constituer vous aussi partie civile de façon simple, rapide et ENTIEREMENT GRATUITE dans l’affaire en cours où les labos fabricants sont poursuivis pour tromperie aggravée.
    Grâce à l’association Action Santé Environnement c’est chose possible pour TOUTE victime de ce vaccin transgénique qui le souhaite.

    Moi victime ayant déjà rentré son dossier, je suis toute prête à aider toutes les autres victimes qui le souhaitent. N’hésitez pas!!!!!

    A bientôt, Lysiane et toutes les autres victimes…

  56. lysiane :
    29 mai 2008

    Je suis malade depuis 1995, juste après le vaccin contre l’hépatite B, je ne sais pas à qui m’adresser afin d’etre aidée dans mes démarches, ma vie est de plus en plus difficile, peut-etre pourriez-vous m’aider. Merci d’avance.

Si vous avez une remarque, vous êtes libre de laisser votre avis.
 
Articles relatifs

Article : Le vaccin de l’hepatite B et ses dangers pour la santé !
Mise en ligne sur Danger Santé.
Nombre d'avis : 56
Mois de publication : mars
Année de publication : 2008
Retour à la catégorie : Vaccins.
Retour à la page d'accueil : Danger Santé.
Vous pouvez suivre l'actualité du site avec notre flux RSS et sur notre compte twitter.