Vaccin fievre jaune, les symptômes et le traitement de la fièvre jaune

La fièvre jaune est une maladie virale qui fut décrite pour la première fois au milieu du XII ème siècle au Mexique.
Elle est due à un arbovirus (virus transmis par un arthropode vecteur), le virus amaril, qui a été isolé en 1927 simultanément au Ghana et au Sénégal, à l’Institut Pasteur de Dakar.
Ce virus est transmis à l’homme par des moustiques du genre Aedes.

Le virus amaril infecte également des singes en forêt où persiste un cycle moustique-singe-moustique (cycle selvatique) dans lequel l’homme n’est qu’un intrus.
La fièvre jaune serait donc avant tout une zoonose, qui existait peut être depuis des milliers d’années et qui a été transmise à l’homme lorsque celui-ci s’est aventuré dans une forêt tropicale.

photo vaccin fievre jaune

Le virus est transmis d’un vertébré à l’autre (transmission horizontale) par un moustique piqueur (le vecteur). Le moustique peut aussi transmettre le virus à sa descendance par les oeufs infectés (transmission verticale).
Ceux-ci résistent à la dessiccation et survivent à l’état latent pendant les périodes de sécheresse, pour éclore au début de la saison des pluies. Le moustique est donc le réservoir véritable du virus puisqu’il assure la transmission d’une année sur l’autre.

Les symptômes et le traitement de la fièvre jaune :

Après une incubation d’une semaine, la maladie débute typiquement avec de la fièvre, des frissons, des douleurs musculaires et des maux de tête.

Elle évoque alors une grippe, une dengue ou un paludisme.
Dans les formes graves, au bout de trois jours, une rémission passagère précède l’apparition d’un syndrome hémorragique avec vomissement de sang noirâtre, d’un ictère qui donne son nom à la maladie et de troubles rénaux.

La mort survient alors dans 50 à 80% des cas, après une phase de délire, de convulsions, et un coma.
Toutes les formes curables laissent après elles une immunité à vie.

Il n’existe aucun traitement spécifique contre la fièvre jaune.
Les seuls armes pour combattre la maladie :

Le repos au lit
L’administration d’antipyrétiques
L’administration d’antalgiques
L’administration d’antiémétiques
Une réhydratation

Le vaccin est élaboré avec le virus vivant atténué cultivé sur des embryons de poulet.

Indications pour la santé lors d’un voyage :

Attention aux séjours dans une zone intertropicale d’Afrique ou d’Amérique du Sud.
En vertu du règlement sanitaire international, un certificat de vaccination anti amarile peut être exigé au passage d’une frontière, mais obligatoire ou non, cette vaccination est indispensable lorsqu’on se rend dans une zone où existe un risque de contracter la fièvre jaune.
La vaccination est déconseillée aux femmes enceintes pendant la durée de la grossesse.

Le virus est présent en permanence avec de faibles taux d’infection (situation d’endémie) dans certaines régions tropicales d’Afrique et des Amériques. La circulation du virus peut s’amplifier périodiquement et donner des épidémies. Jusqu’au début de ce siècle, les épidémies frappaient aussi l’Europe, les Caraïbes, l’Amérique centrale et l’Amérique du Nord. A l’heure actuelle, bien que l’on pense que le virus n’est pas présent dans ces régions, elles doivent être considérées comme à risque d’épidémies.

L’Afrique compte 33 pays à risque totalisant 508 millions d’habitants, dans une zone s’étendant de 15° de latitude Nord à 10° de latitude Sud. Dans les Amériques, la fièvre jaune est endémique dans neuf pays d’Amérique du Sud et dans plusieurs îles des Caraïbes. Les principaux pays à risque sont la Bolivie, le Brésil, la Colombie, l’Equateur et le Pérou.

Le nombre annuel estimé de cas de fièvre jaune s’élève à 200 000 (dont 30 000 décès).
Cependant, en raison de la sous-notification des cas, seul un faible pourcentage d’entre eux sont identifiés.
Les pays indemnes de fièvre jaune connaissent également un petit nombre de cas importés.
Bien que la fièvre jaune n’ait jamais été signalée en Asie, cette région est à risque du fait de la présence de primates et de moustiques réceptifs.

Plusieurs espèces de moustiques appartenant aux genres Aedes et Haemagogus (ce dernier en Amérique du Sud seulement) transmettent le virus de la fièvre jaune. Ils sont domestiques (c’est-à-dire qu’ils se reproduisent autour des habitations), sauvages (se reproduisant dans la brousse) ou semi-domestiques (se reproduisant dans l’un ou l’autre habitat). Toute région infestée par ces moustiques est susceptible d’héberger la maladie. Dans le passé, des programmes de lutte avaient réussi à éradiquer les habitats de moustiques, notamment en Amérique du Sud, mais du fait du relâchement de ces programmes depuis une trentaine d’années les populations de moustiques ont augmenté, créant une situation favorable aux épidémies de fièvre jaune.

Les différents types de fièvre jaune :

Fièvre jaune sylvatique : Dans les forêts tropicales, le fièvre jaune touche les singes qui sont infectés par la piqûre de moustiques sauvages.
Les singes infectés transmettent le virus à d’autres moustiques lorsque ceux-ci les piquent pour se nourrir.
Ces moustiques piquent à leur tour les personnes qui pénètrent dans la forêt, donnant des cas sporadiques de fièvre jaune. La plupart des cas sont des hommes jeunes qui travaillent dans la forêt, par exemple pour l’abattage des arbres.

Fièvre jaune intermédiaire : Des épidémies d’ampleur limitée surviennent dans les savanes humides ou semi-humides d’Afrique.
Elles ne se comportent pas de la même façon que les épidémies urbaines; de nombreux villages d’une même région sont atteints simultanément, mais l’infection provoque moins de décès.
Les moustiques semi-domestiques infectent à la fois les singes et l’homme. Une telle région est souvent appelée « zone d’émergence »; c’est là que le contact accru entre l’homme et les moustiques infectés conduit à la maladie.
Il s’agit du type d’épidémie le plus couramment rencontré en Afrique depuis plusieurs décennies.

Fièvre jaune urbaine : De vastes épidémies peuvent survenir lorsque des migrants introduisent le virus dans des régions à forte densité de population.
Les moustiques domestiques (aedes aegypti) transportent le virus d’une personne à l’autre, les singes ne sont pas impliqués dans la transmission.

Partager cette page ! On compte sur vous :

Si vous ne trouvez pas ce que vous cherchez..
Vous pouvez faire une recherche :  
 
Navigation
Danger Santé > Vaccins > Vaccin fievre jaune, les symptômes et le traitement de la fièvre jaune
 
Pour citer l'article sur votre site, votre blog ou sur un forum
Vous pouvez copier/coller le code suivant :



36 commentaires ont été rédigés, ajoutez le vôtre :

  1. Yves :
    30 janvier 2015

    La question la plus importante est la composition complète du vaccin (pour écarter de gros risques neurologiques inutiles). Personne n’en parle. Les pharmas seraient déjà aux commandes ici aussi ?

  2. Mathieu :
    30 novembre 2012

    La Côte d’Ivoire est elle à risque véritablement ???

  3. germaine :
    11 janvier 2012

    j’ai été vacciné en février 2009 je dois me rendre au sénégal pour un e semaine le vaccin est il obligatoire?

  4. Anoucha :
    29 décembre 2011

    @Christelle : Mon fils de 7 ans prenait le même traitement, il a été vacciné contre la fièvre jaune (après avis pédiatre), et depuis que nous sommes ici il a même arrêté tous les traitements !!!!

  5. christelle :
    11 décembre 2011

    bonjour, je dois partir au Mali pour mon travail.
    je suis asthmatique sous traitement (singulair seretide et ventoline en complement + xysal (allergies),
    mais mon medecin me dit qu’il y a des risques… deja quels sont ils ? et ai je le choix puisse que je risque aussi de passe au Congo…
    de plus combien de temps avant le depart dois je faire le vaccin?
    merci pour vos réponses.

  6. annie :
    20 octobre 2011

    combien de temps aprés la vaccination la protection est-elle efficace?

  7. KARIM :
    7 juin 2011

    BONJOUR A TOUS JE PART EN THAILANDE POUR 15 JOURS EST CE QUE LE VACCIN

    DE LA FIEVRE JAUNE ET CONSEILLER??? MERCI

  8. JEAN :
    24 mai 2011

    EXISTE-IL DES CONTRE INDICATIONS CARDIOLOGIQUE?

  9. andrée :
    30 mars 2011

    je dois partir au Kenya en juillet 2011
    combien de temps avant le départ dois-je me faire vacciner pour la fièvre jaune ?

  10. blablba :
    14 mars 2011

    spasque j’ai un projet de sc.thec pi sa dit pas skoi l’année de découverte de se vaccin … quelqun peut maider ??

    merci

  11. MONIQUE :
    12 mars 2011

    JE ME SUIS FAIT VACCINER CONTRE LA FIEVRE JAUNE IL Y A 15 ANS, je dois aller en INDE es-ce obligatoire pour l’inde le vaccin contre la fièvre jaune autre es-ce toujours valable l’ayant fait il y a 15 ANS

  12. Tanagre :
    16 janvier 2011

    La durée du vaccin de la fièvre Jaune est de 10 ans.

  13. patrick :
    20 novembre 2010

    Je n’arrive pas à trouver la durée du vaccin contre la fièvre jaune

  14. Mireille M :
    20 novembre 2010

    je voudrais demander une question qui m’enquiete beaucoup a propos de mon aine (un garcon) qui a maitenant 7 ans et demi.
    j’ai pris mon vaccin de fievre jaune juste avant mon voyage pour la premiere fois en afrique (pour Nigeria) . et cela a l’aeroport de Beyrouth Liban, on m’a dit de ne pas tomber enceinte avant un mois pour ne pas avoir des complications avec ma grossesse
    puis j’ai voyager pour nigeria et je suis tomber enceinte apres un mois et demi de ma vaccination
    mon fils a maintenant 7.5 ans et il est tres intelligent, excellent a l’ecole, … mais ce qui me gene en lui c’est que il n’aime pas le sport, son reflexe corporel est lent et on a depiste une lourdeur dans ses jambes et pieds, par exemple pour monter en voiture il mets d’abord ses genoux sur le fauteuil pour entrer par la porte et le coach de la natation m’a dit qu’il a des faibles jambes, et en general il n’est pas autant fort et robuste que les garcon de son age…
    je toujours pense au vaccin de fievre jaune que j’ai fait juste avant ma grossesse , est ce que j’ai fait un recul assez suffisant avant la conception ?est ce a cause de ce vaccin que mon fils a ce probleme « d’Hypothonie » corporel , musculaire?… s’il vous plait j’ai besoins de reponses car j’ai besoin de comprendre son probleme car j’ai deja fait des examens medical a ce propos et tout etait normal.
    merci d’avance por votre comprehension

  15. francis :
    8 novembre 2010

    pour moi, je pense que la meilleure prévention contre ce problème sérait l’entretient permanente de notre environnement. parce que, si l’environnement est sain nous arriverons à arreter sans doute l’avance de cette maladie. surtout pour les pays non developpés.
    d’où la necessité d’une politique de bonne gestion environnementale.

  16. noel :
    24 août 2010

    bonjour a tout ceux qui parte dans ces pays chaud. pourquoi ce poser la question de faut t il le faire ou non? je retourne la question pourquoi prendre des risques inutile!!????

  17. Alexia63 :
    29 mai 2010

    Bonjour, je pars au Brésil dans 10jours et j’ai soudainement peur pour la fièvre jaune. Je vais essentiellement séjourner à Sao Paulo et Rio, pensez vous que je prenne de grands risques en étant pas vaccinée (tout en prenant les précautions nécessaires, mais certes non suffisantes: spray anti moustiques, vêtements couvrants) ?

  18. monique :
    18 mai 2010

    combien de temps avant de partir faut-il faire le vaccin

  19. calitu2b :
    6 mars 2010

    bientôt! le vaccin contre le paludisme,ils ne sont pas à court d’idées nos braves petits chercheurs : lepoint.fr/actualites-sciences-sante/2010-03-04/grossesse-bientot-un-vaccin-contre-le-paludisme/1055/0/430250

  20. isabelle :
    5 mars 2010

    bouf, j’ai peur !

  21. calitu2b :
    3 février 2010

    CALITU 2B à FLORA le malheur qui vous frappe est très regrettable, le mieux c’est de voir cela avec votre médecin,en lui fournissant les documents,analyses,prises de sang,etc….. que l’hôpital a du vous fournir, pour essayer de comprendre ce qui a du se passer????? mais je trouve étonnant qu’on ne vous n’ayez pas eu d’explications,dans cet hôpital?????????

  22. flaura :
    1 février 2010

    bonjour .je vis au cameroun mon pays et pendant les vaccances passés jai envoyé mon fils unique de 4ans chez ma mere en campagne.3 mois apres losque je suis allée le chercher,il se plaignais des douleurs au ventre.une fois en ville jai prit des deparasitants en pharmacie pour lui.de temps en temps il se plaignais et comme jattendais la fin du traitement pour voir il a fini par faire la fievre.je lai emmené a l’hopital ou il est mort 2 jours apres toujours en se plaignant.tous les examens etaient negatifs.pensez vous que se soit un type de fièvre?

  23. calitu2b :
    4 janvier 2010

    bonjour WILLY, pour répondre à ta question, j’ai un produit que je prend quand j’ai un problème viral il s’agit du MMS qui tue 650 sortes de virus,en un rien de temps,le mieux , c’est d’aller voir sur le site » lemineralmiracle.com. » tu aura toutes les réponses et avis sur ce produit, comment l’utiliser et se le procurer,ce produit est largement distribué entre autre en Afrique.ils mettent a disposition un livre gratuit a telecharger qui donnent beaucoup d’explications.BONNE CHANCE

  24. willy ghisla** :
    4 janvier 2010

    Bonne année 2010 à tous les chercheurs
    Je souffre de cette maladie il y a aujourd’hui près d’un an et, je n’est jamais consulté un spécialiste. Par contre, je soulage avec des produit indigenes. Qu’est ce que vous pouvez me conseiler de faire? car je suis souffrant. Je peut compter sur votre bonne comprehension? Merci d’avance pour votre bon résonnement.

  25. Francis :
    29 décembre 2009

    Acuellement a Madagascar, avec un vaccin expiré (il est valable 10 ans) ou puis-je me faire vacciner ?

  26. philippe :
    1 décembre 2009

    j’aimerais savoir quand le vaccin a été construi

  27. JACQUELINE :
    5 octobre 2009

    Je pars au Kenya et en Tanzanie pour un safari de 10 jours .

    QUELLES PRÉCAUTIONS SANITAIRES ? Merci

  28. laurence :
    3 octobre 2009

    j ai ete vaccinee contre la fievre jaune en 1996 je projette de partir au bresil le vaccin est il toujours valable?

  29. Gael :
    30 septembre 2009

    Parlez-en avec votre médecin.

  30. Daniel :
    29 septembre 2009

    je part au sénégal à dakar, faut-il vraiment faire le vaccin de la
    fièvre jaune et le traitement avec ?c’est vrai qu’il n’est pas obligatoire , je voudrai avoir plusieurs avis, merci de me répondre.

  31. mireille d :
    28 septembre 2009

    je pars à Manaus en novembre . Faut il se faire vacciner ?
    Merci
    Mireille

  32. Julien/Elianne/Simon :
    24 septembre 2009

    Je pars (1 mois en Afrique)…
    Modération : commentaire supprimé.

  33. Gael :
    12 septembre 2009

    Non je ne vous recommande pas de faire le vaccin sauf si vous avez prévu de dormir dans les bois la nuit.
    Mais je précise que je ne suis pas un « pro » et plus un « anti » vaccin donc mon avis est à prendre avec du recul.

  34. Jacques :
    11 septembre 2009

    Bonjour,
    Nous allons passer 2 semaines de vacances au Sénégal. Le vaccin n’est pas obligatoire et nous n’avions pas l’intention de le faire, n’étant pas spécialement « fragiles ou exposés ». La lecture de votre article nous fait hésiter. Est-ce que vous nous recommanderiez « absolument » de faire le vaccin??

  35. severine :
    10 avril 2009

    bonjour,

    je fais un voyage au senegal en septembre et je dois faire le vaccin de la fievre jaune. Je compte notamment mettre en route un bébé et donc arreter ma pillule au meme moment!!
    est ce dangereux pour le faetus?
    quel delai entre le vaccin et la fecondation?

    merci

Si vous avez une remarque, vous êtes libre de laisser votre avis.
 
Articles relatifs

Article : Vaccin fievre jaune, les symptômes et le traitement de la fièvre jaune
Mise en ligne sur Danger Santé.
Nombre d'avis : 36
Mois de publication : avril
Année de publication : 2008
Retour à la catégorie : Vaccins.
Retour à la page d'accueil : Danger Santé.
Vous pouvez suivre l'actualité du site avec notre flux RSS et sur notre compte twitter.