Vaccin contre la grippe : une bonne chose ?!

Extrait d’un article de Sébastien Plante – Physiothérapeute et ostéopathe

 

Devrais-je faire le vaccin contre la grippe ?

La vaccination est un sujet qui suscite beaucoup de controverse, particulièrement cette année avec la fameuse grippe AH1N1. Le film « Silence, on vaccine », est maintenant disponible gratuitement sur internet.
C’est un documentaire qui expose des faits et des réflexions, sans jugement, et qui laisse à chacun la liberté de faire sa propre opinion et de choisir ce qui lui convient. Les vaccins qui vous seront éventuellement proposés doivent toujours être accompagnés d’une réflexion au préalable et c’est de votre responsabilité de vous renseigner sur ce sujet.

Des statistiques en lien avec la Grippe

Il est important de baser votre réflexion sur des faits. La Vérité est qu’il n’y a pas de pandémie d’après moi. Il a plus de gens qui meurent chaque année de la grippe ordinaire que de cette fameuse grippe AH1N1. D’ailleurs, le syndicat des infirmiers au Québec est contre cette campagne de vaccination. La moitié des médecins ne se feront pas vacciner. Je ne me ferai pas vacciner comme intervenant en première ligne. Alors, pourquoi créer une telle peur mondiale ? Cela mérite une réflexion.

Un mouvement de controverse face aux vaccins

Les vaccins ont considérablement fait leurs preuves en matière de prévention depuis les dernières dizaines d’années en épargnant certaines maladies graves à la population. Certaines maladies mortelles ont presque complètement disparu de la planète. Cependant, plusieurs parents ont rapporté des changements majeurs à la suite de la vaccination de leurs enfants, tels que l’autisme, la sclérose en plaques, et des troubles importants du système nerveux.

C’est à partir de ces cas rapportés qu’est né un mouvement de controverse, puisque la règle de base en médecine est avant tout de ne pas nuire. Quels sont les dangers potentiels ainsi que les bénéfices de la vaccination versus les effets secondaires qu’elle peut engendrer? Plusieurs groupes d’individu ont tenté de s’en informer auprès des compagnies pharmaceutiques, sans succès.

Des études scientifiques subventionnées

Le pouvoir des compagnies pharmaceutiques est tellement grand qu’elles ont une emprise totale sur le système de santé. En effet, aucune étude gouvernementale n’est menée parallèlement aux études effectuées par les compagnies pharmaceutiques, de sorte que celles-ci peuvent publier ce qu’elles veulent. Cela rend la vaccination encore plus controversée, car il est difficile d’avoir l’heure juste sur la fiabilité des recherches.

Presque tous les pays européens ont fait vacciner leurs populations contre l’hépatite B il y a quelques années, alors que la seule façon de l’attraper est par le sang ou lors de relations sexuelles non protégées. Une personne qui n’est pas toxicomane et qui est stable dans ses relations sexuelles n’a pas d’indication de recevoir un tel vaccin.

Le système immunitaire


La médecine traditionnelle véhicule parfois de fausses informations sur les virus, bactéries, microbes, … dans le but de promouvoir la vente de médicaments. Comme l’a dit Louis Pasteur lui-même sur son lit de mort : « Les microbes ne sont rien, le terrain est tout ». Les microbes ne sont pas la cause principale des maladies. D’une part, parce qu’il existe de nombreuses maladies non microbiennes (infarctus du myocarde, diabète, asthme, cancer, anémie,
rachitisme, migraines, allergies, dépressions, troubles digestifs, rhumatisme, …) et d’autre part, parce que la possibilité pour les microbes de provoquer une maladie infectieuse est subordonnée à l’état bon ou mauvais des défenses organiques du corps. Donc, tout est dans le terrain, c’est-à-dire dans l’ensemble des liquides organiques du corps humain (sang, lymphe, …) qui irriguent le corps pour nourrir les cellules et les débarrasser de leurs déchets. C’est le terrain qui conditionne l’apparition des symptômes et non le contraire. Ce terrain sera fragilisé par une mauvaise alimentation, un taux de cholestérol trop élevé, une accumulation d’acide urique, les substances indésirables de tous les additifs alimentaires (colorants, agent de conservation, …), les produits de traitement de culture (herbicide, insecticide, …), les substances médicamenteuses donnés au bétail ( vaccins, hormones, antibiotiques, …), les médicaments que nous consommons et les vaccins, un mauvais équilibre émotionnel qui perturbe le système nerveux et prédispose l’individu à devenir malade. C’est pour cette raison que certains développent des maladies importantes suite à la vaccination alors que d’autres n’ont aucune réaction secondaire. Les médecins font toujours comme si la maladie attrapait les gens au lieu d’admettre que les gens attrapent une maladie quand ils deviennent sensibles aux microbes qui les menacent en permanence.

La vaccination doit-elle être maintenue ?

Dans cette optique, je suis d’avis que la vaccination en général a sa raison d’être et qu’elle se doit d’être maintenue, vu les bienfaits considérables, notamment contre certaines maladies graves. Cependant, leurs effets secondaires ne doivent pas être négligés et des recherches doivent être menées concernant les gens plus à risques.

J’estime non nécessaire d’offrir le fameux vaccin contre la grippe AH1N1 ainsi que de nouveaux vaccins contre les maladies mineures qui sont à mon avis nécessaires au développement du système immunitaire, telles que la grippe, la gastroentérite, … La vaccination ne doit en aucun cas être une action imposée et faite sans réflexion préalable. Avant de vous faire vacciner, une feuille devrait toujours être remise au patient pour l’informer de la composition du vaccin ainsi que des précautions à prendre, des effets secondaires potentiels et des contre-indications.

La vaccination se doit d’être une décision éclairée, prise à la suite d’une discussion entre le patient et le médecin concernant les effets bénéfiques ainsi que les risques, car chaque personne est unique. Cette décision doit tenir compte des prédispositions génétiques de la personne, de son terrain et de la fragilité de son système neurologique.

Certaines personnes (entre autres, ceux qui ont une fragilité du système immunitaire, certains troubles neurologiques, des problèmes d’anxiété importants, …) sont beaucoup plus à risques que d’autres de développer des effets secondaires importants suite à la vaccination. De plus, il n’est pas conseillé de vous faire vacciner si vous êtes déjà malades ou si vous prenez des antibiotiques, car vous êtes déjà en train de combattre quelque chose. Il est préférable d’attendre que vous soyez en pleine forme.

Bonne réflexion à vous !

Partager cette page ! On compte sur vous :

Si vous ne trouvez pas ce que vous cherchez..
Vous pouvez faire une recherche :  
 
Navigation
Danger Santé > Vaccins > Vaccin contre la grippe : une bonne chose ?!
 
Pour citer l'article sur votre site, votre blog ou sur un forum
Vous pouvez copier/coller le code suivant :



10 commentaires ont été rédigés, ajoutez le vôtre :

  1. Yves :
    30 janvier 2015

    @ Cathy (26.10.2009), @ Christiane (6.12), demandez à votre généraliste : il a fait 7 ans d’études. Pas d’économie dangereuse.
    @Daneyris (2.12.2009) et @ Algérien (7), demandez à votre pédiatre : il a fait 8 ans d’études. Pas d’économie dangereuse.
    Mais surtout exigez un vaccin SANS ADDITIF (adjuvant, conservateur ou autre, tous souvent très dangereux pour certaines personnes indéterminées et alors pendant très longtemps). Si le pharmacien n’en avait pas d’honnête (lisez le Vidal avec lui), refuser la saleté qu’il vous proposerait et retournez voir (gratuitement, cette fois) le médecin car les fabricants de vaccins se sont mis à faire n’importe-quoi depuis que j’ai fait vacciner mes 3 filles (il y a 35 ans).
    Le médecin, s’il ne prenait pas votre exigence au sérieux, changez-en (ce serait un dangereux jmenfoutiste, au moins pour les vaccinations).

  2. Yves :
    30 janvier 2015

    Tout cela est très gentiment dit, mais étonnamment sans prononcer les mots « additif », « adjuvant » ou « conservateur ».
    Leur danger neurotoxique grave, cumulatif et très difficilement réversible est connu (demande de donner la composition du vaccin au patient, 8e li de l’av-av-der §) mais non reconnu et inexprimé. Pourquoi ? Des tas de patients en perspective ?
    Allez, sans rancune, toubib.

  3. calitu2b :
    25 décembre 2009

    Alors que la quasi-totalité des pays d’Europe,a supprimé les vaccins obligatoires,la France(1er pays producteur mondial de vaccins) en a maintenu 4 malgré les protestations de scientifiques de tous bords,devant leur dangerosité et leur inefficacité.
    voila plus de 20 ans que des médecins,biologistes du monde tentent d’alerter les pouvoirs publics pour leur donner des informations graves concernant les vaccins.
    des épidémies de coqueluche au USA,ont atteint des centaines d’enfants vaccinés contre la coqueluche.des épidémies de polio dans le monde entier
    ont touché des milliers de personnes,pourtant correctement vaccinées.
    En 1993, 100 infirmières des Hopitaux de Paris atteintes de tuberculose,avaient reçu le B C G.
    Des scientifiques du monde entier semble dire que les produits appelés »vaccins » seraient totalement inefficaces.qu’ils seraient dangereux,responsable de sclérose en plaques,encéphalites,méningites,maladies neurologiques,que les vaccins sont fabriqués avec du sérum de veau,des cellules cancérisées,et de l’hydroxyde d’aluminium à des doses 30 fois supérieures au seuil de toxicité ,ainsi que de dérivés de MERCURE,provoquant de graves troubles neurologiques,ces produits étant des métaux lourds,ne sont jamais évacué par l’organisme et détruisent le système nerveux ainsi que le cerveau,lentement mais surement.l’administration de substances nuisibles à la santé est interdite par la loi et constitue un crime prévu par le code pénal.
    pourquoi en 1956, année de la campagne de vaccination il y a t-il eu 1200 personnes victimes de la polio et en 1957 il y a eu plus de 4000 victimes de la polio,plus on vaccine et plus l’épidémie progresse,cela ne va pas dans le sens d’une logique en ce qui nous concerne.
    pourquoi l’épidémie de peste et de choléra qui a sévi au Moyen Age en Picardie entre 1718 et 1906 s’est arrêté sans vaccins,je dirai là que c’est plus que troublant. donc si on arrête de vacciner tout rentre dans l’ordre,mais suis- je bête ,j’avais oublié l’intérêt, les énormes profits des cartels pharmaceutiques, il ne vont pas fermer boutique ,la partie est trop belle,alors attendons nous à de prochaines épidémies bien organisées à de nouvelles belles campagnes de vaccinations,car il y aura toujours du monde pour courir et se bousculer au portillon avec le bras bien tendu,de peur d’en manquer, les regrets se sera pour plus tard. j’allais oublier, que personne ne se fasse d’illusions,le vaccin n’est pas gratuit le contribuable le paye à la sortie c’est a dire tout le monde, à bons entendeurs SALUT.

  4. gilles :
    8 décembre 2009

    Pour ceux qui auraient des doutes sur le danger du vaccin, demandez a celui qui injectera le produit à vous même ou à vos enfants , de signer un papier comme quoi il prend l’entière responsabilité de cet acte médical.

  5. Algérien :
    7 décembre 2009

    merci pour votre éclaircicement, je sui complétement d’accord sur votre analyse logique et hyarchisée et sur tout on ce qui concerne la commercialisation du vccin sans test. cependant qu’elest le risque e AH1N1 sur les enfants opérés sur la tétralogie de fallot comme le mien.(j’attent une réponse)est il conseillé de le vacciner
    merci

  6. Gael :
    6 décembre 2009

    Il n’est pas recommandé de ce faire vacciner si on est déjà malade.

  7. christiane :
    6 décembre 2009

    je prends des antibiotiques est ce que je peux me faire vacciner pour la grippeh1n1
    ou dois je attendre et combien de temps après la dernière prise
    merci
    cordialment

  8. Daneyris :
    2 décembre 2009

    Ma fille d’un an vient juste de sortir d’une bronchiolite qui a durée 5 semaines, elle arrête les antibiotiques demain soir quand doit-elle se faire vacciner contre la grippe A? Et son rappel pour la rougeole quand doit-elle le faire c’était pour ses 1 ans qu’elle a eu le 20 novembre mais elle était malade? Merci

  9. cathy :
    26 octobre 2009

    je prend des antibiotiques contre une otite et la je viens de faire vacciner contre la grippe et je doit encore prendre deux antibiotiques je peux les prendre ou pas l’antibiotic en question et (céfuroxime 500)
    merci pour votre réponse

  10. gilles :
    26 octobre 2009

    Tous les vaccins sont dangereux pour la santé en général. Surtout pour les enfants et les bébés. Lire le livre: vaccinations, je ne serais plus complice! ed. résurgence

Si vous avez une remarque, vous êtes libre de laisser votre avis.
 
Articles relatifs

Article : Vaccin contre la grippe : une bonne chose ?!
Mise en ligne sur Danger Santé.
Nombre d'avis : 10
Mois de publication : octobre
Année de publication : 2009
Retour à la catégorie : Vaccins.
Retour à la page d'accueil : Danger Santé.
Vous pouvez suivre l'actualité du site avec notre flux RSS et sur notre compte twitter.