Antennes-relais et les ondes des téléphones portables : ce n’est que le début !

En France, le gouvernement actuel organisera le 26 mars 2009 une « table-ronde » sur les risques éventuels des ondes émises par les téléphones portables et les antennes-relais.
Cette annonce intervient alors que les entreprises SFR et Bouygues Telecom ont été condamnés à démonter des antennes-relais à la suite de plaintes devant la justice française.

 

Actualité du 06 Mars : Après Bouygues Telecom et SFR, c’est au tour de l’entreprise Orange de se voir interdire le déploiement d’antennes relais par la justice française. (TGI d’Angers) Des bonnes nouvelles pour de nombreuses associations françaises qui luttent depuis des années contre les antennes-relais et ce n’est sans doute que le début…
Mais où faut-il installer les antennes-relais dans ce cas là ?!

La pollution électromagnétique est au cœur du débat, il est sans doute temps d’interdire l’usage du téléphone portable pour les jeunes enfants et de

Au vu des jurisprudences émergentes ces dernières semaines, l’inquiétude relative aux effets sanitaires des émissions électromagnétiques semble s’accroître…

En vertu d’un principe de précaution, une entreprise en profite : FONDIS a établi un équilibre entre le nécessaire développement de ses technologies et la prise en compte du bien-être de chacun. L’entreprise alsacienne présente une nouvelle génération de ses radiateurs électriques, dépourvus quasiment d’aucune fréquence électromagnétique.

Et pour allier bien-être et raffinement, les radiateurs Solaris se dotent d’une nouvelle finition de façade en verre spécial pour avoir une touche de sobriété qui confère aux intérieurs une dimension plus contemporaine.


Entre “électrosmog” maîtrisé et habillage raffiné, cette société s’acclimate à toutes les envies.
Tous les appareils électriques en fonctionnement émettent un champ électromagnétique. L’expansion des technologies rend aujourd’hui ces émissions artificielles omniprésentes. L’accroissement de ce champ ambiant, appelé « électrosmog », suscite quelques interrogations quant à ses effets sur la santé publique.
En réponse à ces inquiétudes émergentes, FONDIS® a développé une nouvelle génération de radiateurs électriques. Le chauffagiste alsacien a réduit, en vertu du principe de précaution, de 90% l’émission électromagnétique de tous les appareils Solaris®. Une prise à partie évidente qui certifie la volonté de FONDIS® de privilégier toujours plus le bien-être et l’environnement de chacun.

Les seuils critiques en matière de champ électromagnétique semblent aujourd’hui atteints. La densité ambiante des fréquences artificielles a été multipliée par un milliard depuis les années 80. En dépit de nombreuses recherches, aucune étude ne fait loi concernant les effets de « l’électrosmog » sur la santé.
Par manque de recul, peu d’autorités sanitaires se sont prononcées à ce jour. Toutefois, de plus en plus de pays Européens prennent en considération cette pollution invisible, incolore et insonore. Afin de limiter les risques éventuels liés à « l’électrosmog », et dont la portée est aujourd’hui méconnue, des normes entrent peu à peu en vigueur. À titre d’exemple, la Suisse légifère quant à l’utilisation de matériaux « anti-champ électromagnétique » dans la construction et l’habitat.

Fidèle à sa stratégie d’anticipation, la société fondis® répond à ces inquiétudes émergentes par une nouvelle génération de radiateurs, ne produisant quasiment aucun rayonnement électromagnétique.
Une réorganisation du circuit électrique a permis de réduire d’un facteur 10 « l’électrosmog » de tous les appareils Solaris®. Alors que la limite normative des émissions électromagnétiques est fixée à 100μT (mesure prise à 50 cm), les radiateurs électriques Solaris® émettent à peine 0,03μT. Soit un taux largement inférieur aux normes européennes fixées pour un confort toujours plus optimal et une sécurité renforcée. Sans « l’électrosmog », les performances de puissance et de chaleur produites restent bien entendu conforme à la version antérieure des radiateurs de la gamme. (Source : extrait d’un communiqué de presse de la société fondis – Mars 2009)

On compte sur vous pour partager cette page :

Si vous ne trouvez pas ce que vous cherchez..
Vous pouvez faire une recherche :  
 
Navigation
Danger Santé > Actualités santé 2009 > Antennes-relais et les ondes des téléphones portables : ce n’est que le début !
 
Pour citer l'article sur votre site, votre blog ou sur un forum
Vous pouvez copier/coller le code suivant :



  1. pitchou :
    30 décembre 2010

    Bonjour à tous,

    J’ai remarqué un livre évoquant la thématique des champs électromagnétiques et leurs éventuels impacts sur la santé.merci

  2. kheireddine :
    20 mai 2010

    il ne sont pas dangereux

  3. Gabriel :
    29 juin 2009

    Bonjour à tous,

    J’ai remarqué un livre évoquant la thématique des champs électromagnétiques et leurs éventuels impacts sur la santé. Je pense qu’il pourra en intéresser certains:

    >> Vivre dans les champs électromagnétiques

    http://www.ppur.org/livres/978-2-88074-811-1.html

    Meilleurs messages,

    GH

  4. Marie :
    30 mai 2009

    Bonjour,

    Je suis un humain avec tout les sens bien deveplopé et je trouve que avec les ondes NEGATIVE ça va vraiment mal! Arretez de vous renier et garnir avec les gadget anti-ondes à la place de enlever des antenne!

  5. belaid :
    11 mai 2009

    Bonjour,

    Atteint d’une polypathologie, je souhaiterais m’équiper d’un appareil
    de champs électromagnétiques pulsés, en vogues .
    Les avis sont très divers sur le sujet, très difficile de me faire
    une idée précise; l’innocuité de ce type de matériel n’est pas certaine.
    Pourrait-on me renseigner ?
    Cordialement

Articles relatifs

Article : Antennes-relais et les ondes des téléphones portables : ce n’est que le début !
Mise en ligne sur Danger Santé.
Mois de publication : mars
Année de publication : 2009
Retour à la catégorie : Actualités santé 2009.
Retour à la page d'accueil : Danger Santé.
Vous pouvez suivre l'actualité du site avec notre flux RSS et sur notre compte twitter.