Les biberons avec du bisphénol A seront interdits au Canada en 2009

Le gouvernement du Canada a annoncé qu’il entreprendra dès maintenant la rédaction d’un règlement visant à interdire l’importation et surtout la vente de biberons en polycarbonate qui contiennent du bisphénol A, ainsi que la publicité sur ces produits. Le gouvernement prendra également des mesures pour limiter les quantités de bisphénol A rejetées dans l’environnement. A quand une interdiction similaire en France ?

 

Des déclarations de ministres canadiens sur le Bisphénol A

« En 2007, nous avons lancé un défi à l’industrie en vertu de notre Plan de gestion des produits chimiques, en lui demandant de nous fournir des renseignements sur la manière dont elle gère le bisphénol A », a déclaré l’honorable Tony Clement, ministre de la Santé au Canada. « L’annonce d’aujourd’hui marque une étape déterminante pour notre gouvernement et pour le Canada, qui devient ainsi le premier pays au monde à réglementer cette substance. »

biberon bisphenol A bebe

« Un grand nombre de Canadiens, en particulier des mères de bébés et de jeunes enfants de ma circonscription d’Ottawa Ouest-Nepean, m’ont fait part de leurs inquiétudes au sujet des risques associés à la présence du bisphénol A dans les biberons », a déclaré le ministre canadien de l’environnement, John Baird. « La confirmation de l’interdiction de l’usage du BPA dans les biberons, que nous annonçons aujourd’hui, prouve que notre gouvernement a agi correctement en adoptant des mesures visant à protéger la santé et l’environnement pour tous les Canadiens. »

L’évaluation du bisphénol indique que la population en général n’a pas à s’inquiéter. Et bien que cette évaluation ait porté essentiellement sur les effets du bisphénol A sur les nouveaux-nés et les bébés de moins de 18 mois, les risques pour la santé des Canadiens de tous âges ont été examinés.

Exposition des bébés et des nourrissons au bisphénol A

Il a été déterminé que les principales sources d’exposition chez les nourrissons et les bébés proviennent de l’usage de biberons en polycarbonate chauffés à haute température et la migration du bisphénol A dans les boîtes métalliques vers les préparations pour nourrissons.

Les scientifiques qui ont mené cette étude ont conclu que les niveaux d’exposition au bisphénol A chez les nourrissons et les bébés sont inférieurs à ceux qui entraînent des effets; cependant, en raison des incertitudes soulevées par d’autres études sur les effets potentiels du bisphénol A à faibles concentrations, le gouvernement du Canada met en place des mesures pour protéger les nourrissons et les jeunes enfants.

Le Bisphénol A et l’environnement

Les scientifiques d’Environnement Canada ont constaté que le bisphénol A pénètre dans l’environnement par les eaux usées, les résidus de lavage et les percolats de décharge. De plus, le bisphénol A se décompose lentement dans l’environnement en l’absence d’oxygène. L’effet combiné de cette lente décomposition et du vaste usage du bisphénol A au Canada laisse supposer que ce composé chimique pourrait, au fil du temps, s’accumuler dans les eaux et nuire ainsi aux poissons et autres organismes.

Plus d’un million de dollars pour la recherche sur le Bisphénol A au Canada

Le gouvernement investira une somme supplémentaire de 1,7 million de dollars au cours des trois prochaines années pour financer des projets de recherche sur le bisphénol A. Ces recherches, qui s’ajoutent aux études approfondies actuellement menées par Santé Canada et Environnement Canada, aideront à combler les principales lacunes des connaissances scientifiques au Canada et sur la scène internationale, ainsi qu’à étayer la prise de décisions du gouvernement si d’autres mesures s’avéraient nécessaires.

Le rapport final d’évaluation préalable et la stratégie proposée de gestion des risques seront publiés dans la Gazette du Canada, Partie I, le 18 octobre 2008. La publication de la stratégie proposée de gestion des risques sera suivie d’une période de consultation de 60 jours. La réglementation devrait entrer en vigueur en 2009, une bonne nouvelle pour les générations futures.


Le ministre de la Santé, et John Baird, ministre de l’environnement, ont annoncé  que le gouvernement allait prendre des mesures pour protéger la santé des Canadiens et l’environnement d’un autre produit chimique préoccupant.

Le Canada est le premier pays au monde à effectuer une évaluation du bisphénol A en collaboration avec l’industrie et d’autres intervenants, et à tenir une consultation publique de 60 jours pour déterminer s’il faut interdire l’importation, la vente et la publicité des biberons de polycarbonate qui contiennent du bisphénol A.

Évaluation des risques de santé face au Bisphénol A

« Le Canada est le premier pays au monde à évaluer les risques présentés par certains produits chimiques préoccupants, après que le premier ministre a annoncé une nouvelle initiative intitulée Plan de gestion des produits chimiques, le 8 décembre 2006, a déclaré le ministre Clement. Nous nous sommes empressés de prendre des mesures à l’égard du bisphénol A, parce que nous croyons que c’est notre devoir d’assurer que les Canadiens et notre environnement ne sont pas exposés à un produit chimique potentiellement nocif. »

Bien que l’évaluation préliminaire du bisphénol A de Santé Canada portait principalement sur son incidence sur les nouveau-nés et les nourrissons âgés d’au plus 18 mois, l’évaluation a tenu compte des risques pour la santé des Canadiens de tous les âges.

Des études ont déterminé que la principale source d’exposition des nouveau-nés et des nourrissons se produit lorsque le biberon de polycarbonate est exposé à une température élevée, et lorsque le bisphénol A, imprégné dans le revêtement des boîtes de préparation pour nourrissons, migre dans la préparation liquide.

Les scientifiques ont conclu dans leur évaluation que l’exposition des nouveau-nés et des nourrissons au bisphénol A est inférieure aux niveaux générateurs d’effets sur la santé. Cependant, l’écart entre cette exposition et l’effet sur la santé n’est pas assez grand.

Pour de plus amples renseignements, visitez le site internet canadien Substances chimiques

Le Guide de toxic nation sur les « biberons toxiques » : Comment éviter l’exposition au bisphénol A

Le bisphénol A est un perturbateur endocrinien présent dans 90 % à 95 % des biberons en plastique vendus au Canada. Il entre dans la composition du plastique polycarbonate dont on se sert pour fabriquer ces bouteilles d’eau et biberons réutilisables, transparents ou teintés, si populaires auprès du public. Certaines bouteilles Nalgene en contiennent, tout comme la paroi de certains récipients alimentaires et les résines de scellement utilisés en dentisterie.

Au Canada, le fond des bouteilles en plastique contenant du bisphénol A affiche un symbole de récupération accompagné du chiffre 7 ou des lettres PC. Le code 7 désigne les matières plastiques classées dans la catégorie « Autres », dont le polycarbonate.

Vous trouverez sur le site de toxic nation une liste de sites internet qui proposent des biberons sans bisphénol A, ce sont des sites web canadiens mais certains livrent dans le monde entier.

Il est possible de réduire au minimum l’exposition de votre enfant au bisphénol A en adoptant les mesures suivantes :

  • Utilisez des bouteilles fabriquées en verre ou en polypropylène (code 5) plutôt qu’en polycarbonate (code 7).
    Si vous continuez à utiliser des bouteilles en polycarbonate, évitez de les laver avec des détergents puissants ou au lave-vaisselle. Ces agents contribuent à détruire les liaisons qui forment le plastique, libérant ainsi le bisphénol A.
  • Lavez les plutôt à l’eau chaude savonneuse avec une éponge.
  • Évitez de faire chauffer les récipients en polycarbonate au micro-ondes. Utilisez plutôt des contenants en verre ou en céramique.
  • Évitez d’utiliser les préparations pour nourrisson offertes dans des boîtes de conserve dont la paroi est tapissée d’un revêtement époxydique au bisphénol A.
  • Réduisez votre consommation d’aliments et de boissons en conserve. Vous limiterez ainsi l’exposition des membres de votre famille au bisphénol A présent dans la paroi des contenants.
  • Évitez aussi les conserves très acides (tomates, etc.) ou grasses (poisson dans l’huile, etc.), car le bisphénol A réagit au contact des acides et des lipides.

Source de l’image : Flickr / emmaleehughes

On compte sur vous pour partager cette page :

Si vous ne trouvez pas ce que vous cherchez..
Vous pouvez faire une recherche :  
 
Navigation
Danger Santé > Bisphénol A > Les biberons avec du bisphénol A seront interdits au Canada en 2009
 
Pour citer l'article sur votre site, votre blog ou sur un forum
Vous pouvez copier/coller le code suivant :



  1. Anonyme :
    22 février 2012

    est – il possible de faire bouillir les biberons pendant 20 mn au feu dans un chauffe biberon ou un stérilisateur en ce qui concerne les biberons avec le code 7. Moi mon fils à 7 mois et je constate que ses biberons sont de code 7 en plastics.

  2. Lynda :
    24 novembre 2011

    Je suis une grand-maman,il y longtemps que je suis au courant de ceci.

    J espère qu il y aura plus d information a ce sujet,pour réveiller les plus jeunes

    a ce fléau! Merci de nous donner la chance d e sexprimer.

  3. Le Vigilant :
    13 octobre 2011

    C’est toujours intéressant de voir les gens se Réveiller,
    nous diffusons ces informations depuis plus de trente ans…!
    La SIMEQ, informait à l’époque des risques de pollution par les matières plastiques,
    en particulier des Cancers du Foie Foudroyants,
    il est notoire de voir aussi des réflexions sur la diffusion des polluants par les micro ondes,
    c’est vrai, ça aussi !
    Cependant la Non Utilisation de ces appareils extrêmement polluants pour les utilisateurs,
    est bien plus judicieuse !
    Micro onde responsable de certains cancers du sein et du col de l’utérus…
    (url)

  4. camille :
    10 août 2011

    Pour information vous trouverez les biberons sans bisphénol-A (et sans phtalates) de different marque sur (pub)

    Bonne journée

  5. stephane :
    8 avril 2011

    Pour information vous trouverez les biberons sans bisphénol-A (et sans phtalates) très originaux sur le site de (pub)

    Bonne journée

    stephane
    (pub)

  6. christiane :
    27 mars 2011

    Que dire des moule en plastique mous qui passent au four ! Dégagent ils du bisphénol A à cette occasion.
    Merci de me répondre si quelqu’un a étudié le problème

  7. andree :
    4 janvier 2011

    il est temps d’alerter les consomateurs sur les dangers du plastic, c’est une honte de se moquer ainsi de la santé des bebes quand on pense qu’une majorité utilise le micro-ondes , comment peût-on agir ainsi délibérément….

    je suis une mamie , et malgré la mise en garde que je fais à mes enfants, ces derniers n’entendent rien, ils sont comme beaucoup conditionnés à la facilité…

    MAIS A QUEL PRIX,,,,,,,

  8. juline :
    6 décembre 2010

    Heureusement qu’il a encore des personnes qui puissent nous renseigner en nous donnant des vraies informations sur notre environnement!
    Grâce à eux on a au moins le choix et la vérité sur le produit choisi!

    C’est dingue cette société, L’argent dirige vraiment tout..ça me dégoute
    On ne respecte plus la planète, on nous donne du poison à manger mais honnêtement où va t-on???!

    tout cela me fais vraiment peur pour les générations futures..

  9. blandine :
    29 novembre 2010

    Salut, je vous remercie pour ces informations. Je suis maman d’une petite fille de 20 mois. J’ai utilisé des bibérons de la marque Remond pour donner de l’eau à mon bébé depuis sa naissance. Je viens de vérifier que ces bibérons ont le signe 7 et la mention PC en dessous. Pouvez vous me dire quelles conséquences cela peut avoir sur la santé de mon bébé? merci

  10. djamila :
    5 mars 2010

    si cela représente un danger pour les petits et les grands toutes les bouteilles à code 7 devraient etre retirer du marché. ARRETEZ de vous remplir les poches et de nous détruire la santé.

  11. stephanie :
    8 février 2010

    Des biberons, stérilisateurs et tous les produits en contact avec la bouche de nos chères têtes blondes en PES et « made in france ».
    L’emballage est en fécule de mais biodégradable , la fabrication : française pour une traçabilité du produit et de la fabrication et surtout pour une grosse économie de transport (moins d’émission de carbone…).
    Nous avons vu que notre mode de vie et de consommation ne fonctionnait pas, et je vois de plus en plus de gens prendre conscience que nous ne pouvons pas continuer à consommer « bêtement ».
    Si chacun fait un effort, c’est nos enfants qui y gagneront.
    A bientôt !
    deguisementdisco.fr

  12. Fred :
    24 août 2009

    Pour information vous trouverez les biberons sans bisphénol-A (et sans phtalates) de marque green to grow sur lagraineverte.com

    Bonne journée

    Fred

  13. Antoine :
    1 juin 2009

    Super,

    C’est bien d’informer des produits ayant une action même minime sur notre santé. Ainsi on peut choisir de meilleurs produits, mais pourquoi les industriels produisent-ils ce genre de produits ? Eux, ne sont jamais inquiétés.
    Certains médicaments contiennent des produits nocifs, mais on en parle peu.
    Certains produits dans l’alimentation des bébés aussi. Il faut étendre votre information sur les produits pour bébé.

  14. Gael :
    7 mai 2009

    Bisphénol A et santé de vos enfants… vous êtes inquiets ?
    Des alternatives sont possibles, comme le verre et le polypropylène par exemple.
    Proposé en 240ml avec une graduation de 30 en 30 ml, le biberon col standard en verre Bébisol convient dès la naissance.
    Tétine en silicone et capuchon proposé en bleu lavande ou rouge.
    Haute résistance à une stérilisation à température élevée.
    Facile d’entretien, il ne s’altère pas avec le temps.
    En vente à partir du mois de juin 2009 en pharmacies et parapharmacies.
    Prix public indicatif : 5€
    bebisol.fr
    Bébisol propose également depuis 2006 des biberons col large en
    polypropylène garantis sans bisphénol A.
    Biberon de transition Bébisol (210ml, 270ml et 360 ml)
    En vente en pharmacies et parapharmacies
    Prix public indicatif : 8€

  15. Aude :
    10 avril 2009

    Les timbales pour bébé comportent elles du bisphénol A ou autre plastique peut-être dangereuse pour la santé ? Et les cuit-vapeurs en plastique ?…

  16. Marie :
    8 mars 2009

    Je reviens sur l’avis de « un chimiste » : c’est vrai que dans l’air nous avons des composants mauvais pour la santé même dans la forêt en pleine campagne.

    Mais là c’est pour des milliers de bébé !
    Un bébé est plus fragile et utiliser ce genre de produits…

    Plus c’est naturel pour les bébé mieux c’est !
    Moi personnellement c’est les portables pour les jeunes enfants qui seront le fléau de demain…

    Mais pour revenir au bisphénol A : comme toujours le Canada est en avance niveau Santé sur la France, bravo au gouvernement canadien !!

  17. Un chimiste :
    7 mars 2009

    Les doses sans effet nocif ou toxique, déterminées par des tests scientifiques, introduisent déjà un coefficient de précaution. Par conséquent, interdire des substances sous le prétexte que les doses potentiellement ingérées sont inférieures à la limite définies mais trop « proches » est un non-sens. Ou bien le coefficient de précaution est adapté, et on doit en rester là, ou alors il faut réviser ce coefficient, pour toutes les substances. Sinon, de proche en proche, on va interdire toutes les substances, à commencer par l’air, qui contient une substance cancérigène (l’oxygène), ou l’eau, la substance qui a tué le plus d’humains depuis Noé.

  18. Laurence :
    7 janvier 2009

    Je vous propose un extrait vidéo sur la diffusion des bisphénols, notamment dans le lait des biberons, et un article reprennant les conclusions de plusieurs études scientifiques.

Articles relatifs

Article : Les biberons avec du bisphénol A seront interdits au Canada en 2009
Mise en ligne sur Danger Santé.
Nombre d'avis : 19
Mois de publication : décembre
Année de publication : 2008
Retour à la catégorie : Bisphénol A.
Retour à la page d'accueil : Danger Santé.
Vous pouvez suivre l'actualité du site avec notre flux RSS et sur notre compte twitter.