Cancers

Le cancer est de plus en plus banalisé, ce sujet est présent dans de nombreux films et dans de nombreuses séries télévisées. Certains facteurs sont génétiques mais l’environnement et l’hygiène de vie joue un rôle important.. Adopter une hygiène de vie et une alimentation saine est un premier pas face au cancer.


 
 
Pour faire une recherche sur le thème Cancers :
 

  • Site d’entraide sur le cancer

    Création d’une nouvelle plateforme patients-accompagnants, pour rendre hommage aux malades du cancer et à leurs familles. Lancer en 2012, un site internet pour rendre hommage…

  • Dépistage gratuit : cancer de la peau

    Un dépistage gratuit et anonyme pour les cancers de la peau en France ! Date : 24 mai 2012 Pour connaître le centre de dépistage…

  • Témoignage pour lutter contre le cancer

    Extrait de l’ouvrage d’Arlette DUCOURANT, La chimio pour l’emule. Cet auteur est décédée suite à un cancer de la moelle osseuse. Son ouvrage est un…

  • Flashmob pour les cancers féminins

    La ligue contre le cancer dans le Val de Marne organise en Juin 2012, un événement pour soutenir la cause des cancers féminins. Voici leur…

  • Services gratuits pour les femmes atteintes d’un cancer

    Rose Magazine offre des services gratuits pour soutenir les femmes atteintes d’un cancer

    A la veille de la semaine nationale contre le cancer, Rose Magazine lance une série de services gratuits pour aider les femmes à mieux vivre pendant la maladie.

    5000 heures de cours de soutien scolaire gratuit !

    En partenariat avec une entreprise d’aide scolaire, Rose Magazine propose un programme gratuit de soutien scolaire pour les enfants de femmes en traitement. Parce qu’il est difficile de faire face aux attentes d’un enfant et d’un adolescent lorsqu’on est une maman malade, 500 stages gratuits* sont disponibles pour les enfants au collège et au lycée afin de les remettre à niveau ou consolider leurs acquis en français, mathématiques et anglais. Cette offre est proposée dans tous les bureaux de l’entreprise Acadomia en France. Pour s’inscrire il suffit de faire une demande par mail à : contact@rosemagazine.fr – * dans la limite des places disponibles.

  • Dépistage des cancers de la peau pour 2012

    En exclu, voici la date de la prochaine journée de prévention et de dépistage des cancers de la peau en France..
    Pour le moment le Syndicat National des Dermatologues n’a pas publié la liste des villes, ni les lieux de dépistages gratuits pour cette journée..

    Date des séances gratuites de dépistages de cancer de la peau pour l’année 2012

    La 14ème édition de la Journée de Prévention et Dépistage des cancers de la peau organisée par le Syndicat National des Dermatologues aura lieu le jeudi 24 mai 2012.

    Source : Service de presse Syndicat National des Dermatologues

  • Anti-cancer : recommandations quotidiennes contre le cancer

    Voici quelques éléments, recommandations et des conseils pratiques pour éviter d’augmenter le risque d’avoir un cancer.

    Attention : ce n’est en aucun cas une liste « miracle » pour être sur de ne pas avoir un cancer dans le futur.
    Le facteur génétique ne peut être bouleversé avec de simples recommandations.
    Entre 5 et 10 % des cancers seraient directement hérités d’un parent.
    Un cancer sur quatre serait héréditaire d’après une autre étude américaine (New England Journal of Medecine – July 13, 2000 – Vol. 343, N°2)
    Ce sont simplement des recommandations quotidiennes à prendre en considération.

  • Femme et cancer : comment mieux vivre pendant la maladie ?

    A l’occasion de la troisième édition de son Congrès National, l’AFSOS dédie pour la première fois une demi-journée aux patientes pour leur parler des soins de support, le samedi 1er octobre 2011 à la Maison de la Chimie à Paris, de 14h à 17h en partenariat avec La Ligue Nationale contre le Cancer.

    L’objectif principal de cette conférence est d’expliquer aux patientes comment les soins de support peuvent les aider à lutter contre les effets secondaires des traitements et leur permettre de mieux les supporter. Il est primordial que nos patientes soient prises en charge de façon globale en intégrant la prise en charge de tous les désagréments liés aux traitements et en leur offrant une palette de solutions pour les aider à mieux vivre cette période particulièrement éprouvante. Chaque patiente va réagir différemment face aux traitements, alors nous professionnels des soins de support allons mettre en place une organisation de soins adaptée (prise en charge de la douleur, psychologique, diététique, sociale, socio-esthétique…) et offrir ainsi aux malades une meilleure qualité de prise en charge qui les aidera à passer cette épreuve. Ivan Krakowski, président de l’AFSOS.

  • Le lymphome ou cancer des ganglions

    Un cancer encore trop méconnu : le lymphome.

    Il s’agit du 6ème cancer en termes d’incidence chez l’adulte et du 3ème cancer le plus commun chez l’enfant. Et pourtant, plus d’un Français sur deux ignore ce que c’est.

    Le lymphome est une forme de cancer qui se développe dans le système lymphatique, il existe une soixantaine de types différents de lymphome avec une gravité et une évolution très variables, classés essentiellement en deux grandes catégories :
    Les lymphomes hodgkiniens, encore appelés « maladie de Hodgkin », forme la plus connue de lymphome qui représente moins d’un cas de lymphomes sur sept ;
    Les lymphomes non hodgkiniens, communément appelés « lymphomes », les plus fréquents, dont le nombre de nouveaux cas a augmenté de près 5 % par an au cours des dernières décennies.

    C’est pour cette raison que pour la 5ème année consécutive, la Journée Mondiale du Lymphome est organisée afin de sensibiliser le grand public. Pour cette édition, la campagne « Lymphormez-vous » aborde la question sur un registre décalé et original, ce qui n’est pas habituel pour un tel sujet.

    Cette campagne joue sur l’ignorance du grand public à travers différents dispositifs, notamment :

    - Trois vidéos diffusées sur les médias sociaux dont la première est déjà disponible (deux autres vidéos seront publiées jeudi 08 et mardi 13 septembre)
    – Un site d’information : « lymphormez-vous » destiné à informer et familiariser d’avantage le grand public avec ce cancer : ses symptômes, son diagnostic, son traitement.
    – Une application interactive ludique et accessible abordant le sujet autour de 10 questions sur la maladie.

  • Journée dépistage cancer colorectal

    L’hôpital Henri Mondor de Créteil organise une journée d’information pour le grand public sur le cancer du côlon et du rectum.

    Avec plus de 40.000 nouveaux cas par an, ce cancer est un des plus fréquents dans la population française. Il est responsable de plus de 15.000 décès par an en France. Cette mortalité importante devrait baisser à l’avenir du fait de l’organisation d’un dépistage systématique des lésions coliques qui conduisent au cancer et des progrès du traitement. Les équipes médicales et chirurgicales de l’Hôpital Henri Mondor sont particulièrement impliquées dans la prise en charge du cancer colorectal ainsi que dans la recherche sur ce cancer.

    Le dépistage du cancer colorectal par recherche de saignements occultes dans les selles (test Hemoccult) fait l’objet d’une campagne nationale. L’Association du Dépistage Organisé des Cancers du Val de Marne est particulièrement active dans ce domaine et, si vous avez plus de 50 ans et moins de 75 ans, vous avez sûrement été sollicités pour participer à cette campagne. Les Professeurs DELCHIER et SOBHANI, gastroentérologues de l’Hôpital Henri Mondor, sont les animateurs de cette campagne au niveau du département.

    A l’Hôpital Henri Mondor, les malades sont pris en charge de manière coordonnée par l’ensemble des disciplines médicales impliquées. Le plateau technique d’endoscopies digestives permet à la fois le diagnostic de maladie et est un des rares de la région Ile de France à offrir la possibilité de techniques nouvelles d’exérèse des lésions par voie naturelle et également de mise en place de prothèses digestives permettant d’éviter des chirurgies inutiles ou simplement palliatives.

  • Dépistage gratuit du cancer de la peau 2011

    La 13ème Journée Nationale de prévention et de dépistage des cancers de la peau aura lieu : le jeudi 19 mai 2011 en France.

    C’est le moment de profiter d’un dépistage gratuit par un professionnel de santé. En espérant que cette année, le nombre de villes participantes soit plus important que l’année dernière.
    Ce dépistage du cancer de la peau est anonyme & gratuit.

  • Témoignage Cancer des cordes vocales

    Témoignage personnel suite à un cancer des cordes vocales

    J’ai été opéré d’un cancer des cordes vocales à l’âge de 38 ans. Chaque année, trois cent mille personnes sont atteintes par une des formes de cette terrible maladie, mortelle dans bien des cas, mais dont on peut aussi guérir.

  • Réponses aux questions sur le cancer du sein

    A l’occasion d’Octobre Rose, mois de sensibilisation au dépistage du cancer du sein, l’Association pour la Recherche sur le Cancer a réalisé un quizz « Cancer du sein : et si nous combattions ensemble les idées reçues ? » sur un modèle Vrai-Faux. En 9 questions, l’ARC invite les internautes, jusqu’à la fin du mois, à déjouer les idées reçues sur cette maladie qui frappe plus de 50 000 femmes chaque année dans notre pays.

  • Statistiques du cancer du sein

    Aujourd’hui, le cancer du sein est l’un des cancers pour lequel le taux de survie est le plus élevé, on guérit plus de 70% des cancers du sein. Ceci est dû en grande partie au dépistage précoce et aux importants progrès thérapeutiques issus de la recherche en cancérologie. Néanmoins, c’est le cancer féminin le plus fréquent. Avec 50 000 nouveaux cas par an, il se situe au 1er rang des décès par cancer chez la femme.

    Il s’agit d’un véritable problème de santé publique dont l’ARC fait l’une de ses priorités.

  • Travail de nuit et cancers

    Travail de nuit des femmes et cancer

    En 1892, une loi interdit le travail de nuit des femmes dans l’industrie. Cent ans plus tard, la loi du 9
    mai 2001 lève ces restrictions, au nom de l’égalité professionnelle entre hommes et femmes. Depuis,
    le travail de nuit des femmes a progressé plus rapidement que celui des hommes1. En 2009 le
    Danemark a commencé à indemniser des femmes travaillant la nuit présentant un cancer du sein en
    tant que maladie à caractère professionnel.
    Dès lors, les femmes doivent-elles avoir peur de vivre la nuit ?
    En France le travail de nuit concerne :
    – Dirigeants et Personnels des entreprises du monde de la nuit (Hôtels, Salles de Spectacles,
    Discothèques, Clubs, Casinos, …)
    – Fonctionnaires des Ministères et des entreprises publiques ou privées assurant une
    permanence des missions de service public pendant la nuit (sécurité, santé, …)
    – Artisans & Salariés devant assurer la continuité de l’activité économique dans les secteurs de
    la communication, transports, industries lourdes ou agroalimentaire, commerce, activité
    agricole, …)

  • Cancer colorectal et charcuterie

    Cancer colorectal : l’Inra confirme les soupçons qui pèsent sur la charcuterie Une équipe de chercheurs de l’Inra montre pour la première fois chez l’animal,…

  • Substance cancérigène et mutagène

    Le cancer est un fléau qui ne cesse de tuer, de plus en plus de gens et de plus en plus de jeunes également.
    Afin de le combattre, chacun y va de sa stratégie, médecins, chercheurs, associations

    Afin de le combattre, chacun y va de sa stratégie, médecins, chercheurs, associations…

    Cependant, il est une substance mondialement reconnue comme potentiellement dangereuse : l’Oxyde d’Ethylène, celle-ci peut être donnée aux nouveaux nés par le biais de certains laits artificiels.

  • Dépistage gratuit du cancer de la peau

    Informations sur la 12ème Journée Nationale de Prévention et de Dépistage des cancers de la peau organisée par le Syndicat National des Dermatologues.
    Un dépistage gratuit & anonyme du cancer de la peau pour un Homme, une Femme ou un Enfant.

    Le jeudi 27 mai 2010 aura lieu la 12ème Journée Nationale de Prévention et de Dépistage des cancers de la peau en France.

  • Lutte contre le cancer en France

    Des étudiants se mobilisent pour la lutte contre le cancer à Paris.
    Samedi 6 mars, rendez-vous au cœur sur de Paris pour des opérations de sensibilisation

    A l’occasion de la semaine nationale de la lutte contre le cancer, et en partenariat avec La Ligue contre le cancer, des étudiants de l’école Pôle Paris Alternance se mobilisent pour sensibiliser les parisiens.

    Pour cela, les étudiants proposent une journée ludique, au cœur de Paris.

    L’objectif : Convaincre les parisiens que pratiquer une activité sportive et manger équilibrer sont des habitudes simples à prendre et des armes pour se protéger du cancer.

  • Cancer de la prostate et consommation de lait

    Attention à l’abus de lait !
    Pour en savoir plus, voici un ancien article sur l’intolérance au lait.

    Nous venons de recevoir un communiqué de presse pour présenter une étude de l’Université de Montréal au Canada qui a fait le lien entre une consommation excessive de lait et le cancer de la prostate.
    Ce communiqué date de Février 2010, il faut savoir qu’une importante campagne de sensibilisation sur la consommation de trois produits laitiers par jour vient de se lancer en France.

  • Forums sur le cancer

    Cancer colorectal : des forums patients sur la prise en charge du cancer colorectal tout au long du mois de mars

    Tout au long du mois de mars, la Fondation ARCAD (Aide et Recherche en Cancérologie Digestive- fondation reconnue d’utilité publique en France exclusivement dédiée à la lutte contre les cancers digestifs) organise dans une douzaine de ville des forums pour les patients sur la prise en charge du cancer colorectal.

  • Reinsertion des malades du Cancer

    Le lancement d’un programme pour accompagner les malades du cancer vers un nouvel emploi.
    Un programme qui s’inscrit dans le nouveau Plan Cancer 2009-2013.

    Un programme utile pour les malades et les proches, pour aider une personne à retrouver un emploi après avoir eu un cancer.
    Initiative d’une association de malades et de proches, reconnue d’intérêt général, spécialisée dans le soutien à distance des personnes touchées par le cancer qui a pour nom : Tribu Cancer.
    Opération financé par La Fondation Amgen et United Way Worldwide.

  • Risque de cancer du col de l’utérus

    Le cancer du col de l’utérus est provoqué dans la majorité des cas par une infection par le virus du papillome humain.

    Le risque de cancer du col de l’utérus va dépendre de l’activité sexuelle de la personne, du nombre de partenaires sexuels mais aussi du nombre de grossesses, de a papillomatose et des infections.

    Au cours des dernières années, les professionnels de santé ont fort bien réussi à informer le public au sujet d’un vaccin qui peut réduire le risque, chez les adolescentes, de contracter le papillomavirus (HPV).

  • Test de dépistage du cancer du sein

    De nouveaux travaux de recherche autour des traitements personnalisés du cancer du sein, grâce aux dons.

    De nombreux espoirs pour les malades.

    Dans le souci de donner à chaque patiente les meilleures chances de guérison, l’institut Gustave Roussy (l’un des premiers centres de lutte contre le cancer en Europe) a initié, grâce aux dons, des travaux de recherche de traitements personnalisés du cancer du sein, rendus possibles par une meilleure connaissance de la biologie de la tumeur.

    - un test de dépistage du cancer du sein par une simple prise de sang (programme de recherche – résultats en 2010)

    L’identification d’une signature génomique permettant de différencier les lésions cancéreuses des non cancéreuses a permis le développement industriel d’un test de diagnostic, faisable par cytoponction (simple prélèvement de cellules de la lésion du sein avec une aiguille très fine ne nécessitant pas d’anesthésie). Ce nouveau test pourrait éviter le recours à la biopsie, geste plus invasif et nécessitant une anesthésie.

    L’équipe de chercheurs effectue en parallèle des recherches permettant d’identifier si les protéines fabriquées à partir des gênes de la signature, sont également surexprimées dans les cancers du sein. Dans l’affirmative, les protéines surexprimées présentes dans la circulation sanguine pourront être dépistées par une simple prise de sang et un dosage protéique. Pour l’instant, un surdosage de 2 protéines circulantes chez les patientes atteintes de cancer du sein a été mis en évidence. Pour mettre au point un test de dépistage fiable, il est nécessaire d’identifier une vingtaine de protéines cibles.

  • Cancer fréquent chez l’homme

    Avec 62 000 nouveaux cas enregistrés chaque année en France, le cancer de la prostate est l’un des cancers les plus fréquents chez l’homme, mais aussi l’un des plus meurtriers, avec près de 10 000 décès par an. Aujourd’hui, l’approche thérapeutique de cette maladie est en pleine mutation.

    D’ailleurs, une technique encore méconnue du grand public existe : le traitement par ultrasons focalisés de haute intensité (HIFU).
    Cette thérapie a été mise au point à l’hôpital Edouard-Herriot de Lyon par le docteur Albert Gelet en collaboration avec l’équipe Inserm U556 et la société Edap TMS, conceptrice de l’Ablatherm.

  • Cancer le plus fréquent chez l’homme

    Avec 62 000 nouveaux cas enregistrés chaque année en France, le cancer de la prostate est l’un des cancers les plus fréquents chez l’homme, mais aussi l’un des plus meurtriers, avec près de 10 000 décès par an. Aujourd’hui, l’approche thérapeutique de cette maladie est en pleine mutation.

    Pourtant, lorsqu’il est dépisté à temps, les médecins disposent d’une panoplie de traitements pour en venir à bout. Si la chirurgie (prostatectomie totale), reste le traitement de référence avec un taux de guérison de 90% à 10 ans, d’autres traitements existent comme la radiothérapie, la chimiothérapie ou les traitements hormonaux qui n’ont qu’un effet transitoire, bloquant la progression du cancer sans le guérir.

  • C’est quoi le cancer ?

    En savoir plus sur le cancer
    Le cancer est une prolifération incontrôlée de cellules se développant anormalement au sein de l’organisme. La transformation d’une cellule normale en cellule cancéreuse est la
    résultante d’altérations génétiques qui vont progressivement dérégler les systèmes de contrôle de la cellule.
    Le terme de cancer regroupe un ensemble de pathologies. On compte plus de cent types de cancers.

    Presque tous les tissus de notre organisme peuvent être affectés par ce dérèglement dont les causes, les évolutions et les conséquences sont très diverses.

    Comment une cellule devient-elle cancéreuse ?
    Les cellules saines, qui sont l’élément de base des tissus, naissent, se divisent et se renouvellent d’une façon ordonnée en suivant un programme précis défini par leur patrimoine génétique. Ce processus permet à l’organisme de conserver son équilibre.
    Il arrive cependant que certaines cellules perdent leur capacité de croissance contrôlée : elles se divisent trop rapidement et croissent de façon désordonnée, formant une grosseur appelée tumeur.

  • Cancer colorectal en France

    Le mot colorectal est très peu connu en France, le cancer colorectal en langage courant est le cancer du colon.
    Les cancers du côlon et du rectum étant assez semblables, on les regroupe sous le terme de cancer colorectal. Il s’agit toujours d’une tumeur maligne, le cancer du côlon est le plus fréquent des cancers et le cancer colorectal est un cancer siégeant dans la région du côlon et du rectum.

    Publication par l’Association pour la Recherche sur le Cancer (ARC) d’une brochure sur cancer colorectal, le 3ème cancer le plus fréquent en France – après le cancer de la prostate et du sein – et la 2ème cause de décès par cancer.

    Cette brochure répond aux questions que se posent les patients et leur entourage sur les facteurs de risque, les symptômes, le dépistage, les examens de diagnostic, les traitements et leurs effets secondaires et les espoirs de la recherche.

    L’ARC joue un rôle majeur dans la recherche sur le cancer colorectal pour laquelle elle a consacrée 19 M€ ces 5 dernières années. Sur les 3200 projets de recherche soutenus par l’association sur cette période, 1 projet sur 6 s’est intéressé à ce cancer.

    La plupart des projets en lien avec le cancer du côlon étudient le métabolisme des cellules cancéreuses et les mécanismes impliqués dans le développement d’un cancer. Les chercheurs analysent notamment les mécanismes génétiques et biologiques en jeu, ainsi que les facteurs pouvant influencer le processus de
    cancérisation, tel que l’inflammation du côlon. Certains projets concernent plus spécifiquement les traitements du cancer du côlon : analyse de la résistance au traitement par chimiothérapie, recherche de chimiothérapies innovantes, de nouvelles méthodes de protection des tissus sains lors de la radiothérapie ou le développement d’immunothérapies.
    D’autres travaux portent sur la recherche de marqueurs moléculaires qui pourraient être utilisés pour le diagnostic, le suivi pronostique de la maladie ou comme cibles pour de nouvelles thérapeutiques. Enfin, le rôle de l’alimentation, des traitements anti-inflammatoires, des virus et bactéries sur le développement du cancer du colon sont également examinés.

    Avec 38 000 nouveaux cas par an, ce cancer touche indifféremment les deux sexes, puisqu’il représente par sa fréquence le 3ème cancer chez l’homme et le 2ème chez la femme. (source : InVS)

    Responsable de 16 000 décès par an en France, le cancer colorectal reste le deuxième cancer en termes de mortalité, après celui du poumon (Source : InVS). Cependant, d’importants progrès sont intervenus ces dernières années, tant sur le plan diagnostic que thérapeutique. En France, le taux de survie du cancer colorectal est le meilleur du monde chez la femme et le meilleur d’Europe chez l’homme. Ce cancer se soigne bien à condition d’être détecté précocement. En effet, dépisté tôt, il peut être guéri dans 9 cas sur 10. C’est pourquoi l’ARC a souhaité, dans le cadre de sa brochure sur « le cancer colorectal », sensibiliser le grand public sur l’importance du dépistage. Comme dans tous les cancers, un diagnostic précoce est gage d’un meilleur pronostic. Réalisée avec le concours du Professeur Michel Ducreux, chef de l’unité gastroentérologie de l’Institut Gustave Roussy, la brochure vise également à répondre aux interrogations que ce cancer peut susciter et ainsi aider à mieux le comprendre, le prévenir et le combattre.

    Le cancer colorectal est le 3ème cancer le plus fréquent en France – après le cancer de la prostate et du sein – et la 2ème cause de décès par cancer. L’Association pour la Recherche sur le Cancer vient de publier une brochure sur ce cancer. Elle répond aux questions que se posent les patients et leur entourage comme par exemple : Quels sont les facteurs de risque et les symptômes ? Quels sont les traitements et leurs effets secondaires ? Comment soutenir une personne malade ? Quels sont les espoirs de la recherche ?

  • Les symptomes du cancer de la prostate

    Avertissement : seul un dépistage chez un professionnel de santé (comme votre médecin traitant ou un cancérologue par exemple) peut démontrer que vous avez un cancer de la prostate.
    Il est possible de ne pas remarquer de changement, de symptôme et d’avoir ce type de cancer.
    Le cancer de la prostate est un cancer fréquent touchant la prostate et donc exclusivement l’homme.

    Les symptômes et les signes du cancer de la prostate :

    Ces symptômes sont non spécifiques et similaires à d’autres conditions bénignes telles qu’une infection ou l’hypertrophie (élargissement) bénigne de la prostate.
    Il est possible que le cancer de la prostate ne cause aucun signe ni symptôme aux tout premiers stades, car, en général, il se développe lentement.
    Les symptômes apparaissent lorsque la tumeur fait augmenter la taille de la prostate ou se propage à d’autres organes.

  • Les symptomes du cancer du sein

    Avertissement pour les symptômes du cancer du sein : les symptômes et les signes présents sur cette page sont uniquement à titre indicatif.
    Ce sont les principaux symptômes que l’on peut rencontrer en cas de cancer du sein..
    Un dépistage régulier chez un professionnel de santé est important de plus si vous avez une grosseur au niveau du sein ou un changement au niveau de la poitrine, consulter rapidement un professionnel de santé.
    Le cancer du sein est une tumeur maligne qui prend naissance dans les cellules de la glande mammaire.
    Il ne doit pas être confondu avec les nombreuses autres nodosités palpables, généralement bénignes, qui se développent dans le tissu conjonctif ou graisseux du sein.

    Le cancer du sein représente la première cause de mortalité parmi les cancers gynécologiques en France.
    C’est un des cancers le plus fréquent chez la femme.
    Il concerne environ une femme sur onze au cours de sa vie.

    Les symptomes du cancer du sein :

    L’induration ou la nodosité palpable est comme « fixée » à la peau, constitue généralement le symptôme le plus fréquent du cancer du sein.
    Elle est parfois accompagnée de douleurs ou d’une sensation de tension ou de lourdeur.
    Les modifications palpables du sein ne sont pas toutes des cancers mais doivent toujours être examinées par un médecin, seule personne apte à poser un diagnostic.

  • Le cancer inconnu du grand public : Mésothéliome (mesothelioma)

    Qu’est-ce que le cancer mésothéliome?

    Le mésothéliome ou mesothelioma est une forme rare et virulente de cancer des surfaces mésothéliales qui affecte le revêtement des poumons (la plèvre), de la cavité abdominale (le péritoine) ou l’enveloppe du cœur (le péricarde).
    Le mésothéliome est causé par l’exposition à des fibres minérales (comme l’amiante par exemple).
    Certains y ont été exposés à leur travail et d’autres secondairement par des membres de la famille qui à leur insu, ont ramené des fibres à la maison de leur travail dans leur vêtements ou leurs cheveux ou sur leur peau.

    Le plus souvent le cancer mesothelioma est le résultat d’une exposition de 20 à 50 ans ou plus auparavant.

    Le mésothéliome malin est une forme assez rare de cancer qui commence dans le mésothélium, une membrane qui recouvre et protège la plupart des organes internes du corps.
    Le mésothélium est composé de deux couches, l’une qui entoure l’organe lui-même, et l’autre qui forme un sac l’entourant complètement. Une petite quantité de liquide est normalement produite entre ces deux couches, lubrifiant le mouvement des organes protégés.
    Quand les cellules normales du mésothelium perdent leur contrôle et se disséminent rapidement, elles produisent un mésothéliome.
    La forme de mésothéliome la plus commune est le mésothéliome pleural.
    Il se produit dans la plèvre, le revêtement des poumons. Les autres formes sont le mésothéliome péritonéal, atteignant le péritoine, revêtement de la cavité abdominale et le mésothéliome péricardique, du péricarde.