Les effets et l’impact des pesticides

Les pesticides sont utilisés en quantités considérable depuis plus d’un demi siècle par l’agriculture intensive.
On retrouve des résidus de pesticides partout: dans l’eau bien sûr, mais aussi dans l’air, les brouillards et l’eau de pluie !

 

Les pesticides sont présents dans nos aliments également : plus de 50% des fruits et des légumes produits par l’agriculture intensive en contiennent.
Ils finissent finalement dans nos organismes, apportés là par l’eau et les aliments consommés. Nos organismes hébergent ainsi des centaines de molécules toxiques dont de très nombreux pesticides.

Ces pesticides posent un véritable problème de santé publique, et pas seulement pour les utilisateurs qui sont les plus exposés, mais aussi pour la population générale. En effet, les effets de faibles quantités de pesticides , en mélange, pendant des périodes longues posent de nombreux problèmes de santé. L’épidémiologie nous montre ainsi que les personnes exposées aux pesticides ont plus de risque de développer de nombreuses maladies que les autres : cancer, malformations congénitales, problèmes d’infertilité, problèmes neurologiques ou encore système immunitaire affaibli sont plus fréquent chez eux !

La multiplication des traitements et du nombre de produits phytosanitaires employés ces dernières années a amené les pouvoirs publics à s’interroger sur les risques encourus par la population générale. Ce rapport est une synthèse de l’ensemble des travaux réalisés dans le cadre du programme régional pesticides intercire.

effets des pesticides

Encore très peu considéré dans les études sur le risque sanitaire et ne faisant actuellement l’objet d’aucune réglementation, le compartiment aérien apparaît pourtant comme une source d’exposition non négligeable en milieu viticole ou arboricole.
En Aquitaine et en Champagne-Ardenne, les fongicides sont les produits retrouvés les plus fréquemment, notamment le folpel avec des concentrations de 60 ng/m3 à 1 200 ng/m3.
Concernant les régions de grandes cultures, les substances les plus fréquemment retrouvées sont la trifluraline, la pendiméthaline et l’endosulfan, avec des concentrations de l’ordre de 1 ng/m3. En région mixte grande culture et arboriculture, la trifluraline, le tolylfluanide, le folpel et le captane ont été souvent retrouvés. Le lindane, bien qu’interdit depuis 1998, est détecté sur tous les sites.

Il parait cependant prématuré d’exploiter ces données dans une évaluation quantitative des risques sanitaires liés à l’exposition aérienne aux pesticides, en raison de la trop grande incertitude liée d’une part au lien entre concentrations dans l’air et exposition réelle, et d’autre part au manque de données toxicologiques de référence pour la voie respiratoire.

Les étapes suivantes devront donc recenser les valeurs toxicologiques de référence disponibles, définir leur pertinence et leurs modalités d’application. Il parait ensuite indispensable de connaître l’exposition aux pesticides de la population en fonction des sources d’exposition (alimentation, eau, air intérieur et extérieur, poussières).

Effets des pesticides sur la santé :

Les intoxications aiguës par les pesticides sont celles où, quelques heures après une exposition importante, des symptômes apparaissent rapidement.
Ce sont les affections causées par les pesticides que les médecins connaissent le mieux.
Les personnes les plus fréquemment victimes d’intoxications aiguës par les pesticides sont bien sûr les agriculteurs, qui manipulent et appliquent ces pesticides sur leurs cultures. L’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) a estimé qu’il y a chaque année dans le monde 1 million de graves empoisonnements par les pesticides, avec quelque 220 000 décès.

En France, la Mutualité Sociale Agricole (M.S.A.) qui a en charge la médecine du travail et la prévention des risques professionnels des salariés agricoles, a trouvé des effets indésirables chez près d’un manipulateur sur 6 lors d’enquêtes portant sur une année d’utilisation professionnelle de pesticides.
Les troubles aigus dûs aux pesticides frappent les muqueuses et la peau (40 % des cas étudiés), le système digestif (34 % des cas), le système respiratoire (20 %), le reste de l’organisme (24 %).

À la suite de ces incidents lors du travail agricole, plus des deux tiers des victimes ont dû consulter un médecin. Parmi les paysans recensés dans cette banque de données de la MSA, 13 % font état d’une hospitalisation consécutive à l’utilisation de pesticides et 27 % ont dû recourir à un arrêt de travail momentané. Les jeunes enfants sont aussi très fréquemment victimes d’empoisonnement par les pesticides, habituellement suite à des ingestions accidentelles ou à des atteintes dermatologiques. Les pesticides organophosphorés et les carbamates sont à l’origine des cas d’empoisonnements par les pesticides les plus fréquents.


Les pesticides regroupent un grand nombre de spécialités de toxicité variable pour l’homme. En effet certains produits peuvent présenter une toxicité aiguë importante mais être éliminés facilement par l’organisme, à l’inverse d’autres substances, de toxicité aiguë moindre peuvent s’accumuler dans l’organisme et induire des effets à plus long terme.
Parallèlement ces produits sont transformés en différents métabolites susceptibles d’engendrer d’autres répercutions sur l’organisme humain.
D’une manière générale, l’OMS19 retient comme facteurs influant sur la toxicité des pesticides pour l’homme :
• la dose,
• les modalités de l’exposition,
• le degré d’absorption,
• la nature des effets de la matière active et de ses métabolites,
• l’accumulation et la persistance du produit dans l’organisme.
Ces effets toxiques du produit sont eux-mêmes liés à l’état de santé de l’individu exposé.
Les mécanismes de la toxicité des pesticides ne sont véritablement connus que pour quelques molécules :
• induction enzymatique par les organochlorés,
• inhibition enzymatique par les dithiocarbamates, les organophosphorés.
Les recherches en cours envisagent d’autres modalités d’action de type immunitaire et hormonal.

Un cas particulier :

Des effets aigus dans les populations professionnellement exposées
Dans ces populations les pesticides peuvent provoquer à la fois des effets aigus et/ou chroniques.

Sources : http://www.mdrgf.org/25pesticides.html, http://www.observatoire-pesticides.gouv.fr/upload/bibliotheque/
771429144835921363383833009925/
orsb_janv_2001.pdf, WHO. UNEP, 1989. “Public Health Impact of Pesticides used in Agriculture.” (OMS et PNUE, Genève, Suisse), DELEMOTTE B., FOULHOUX, P., NGUYEN S.N., FAGES J., PORTOS J.L., « Le risque pesticide en agriculture » -Arch. mal. prof., 1987 ;48 : 467-75., HOUETO P., CHABAUX C., MOREL A., FOURNIER P.E.
« Dossier de toxicovigilance. Méthodologie appliquée à la surveillance des risques professionnels. » – Arch. mal. prof., 1993 ; 54 : 577-84.

Actualité, informations sur les pesticides :

Avec 80 000 tonnes de pesticides par an, la France est le premier consommateur de pesticides en Europe et le 3e consommateur mondial derrière les Etats-Unis et le Japon. Produits visant à la destruction de certains organismes vivants jugés nuisibles (animaux, végétaux, micro-organismes), les pesticides, également appelés produits phytosanitaires sont utilisés depuis de nombreuses années dans différents domaines, comme l’agriculture mais aussi la voirie pour l’entretien des infrastructures routières et ferroviaires, le traitement du bois ou bien encore divers usages privés (jardinage, traitement des locaux…). Or, leur utilisation massive en milieu agricole et non agricole se répercute sur l’environnement (pollution des eaux, de l’air, du sol,…). En outre, depuis plusieurs années, ils font l’objet de soupçons grandissants quant à leur impact sur la santé humaine (favorisation de certains cancers, de troubles de la reproduction, de problèmes neurologiques, d’allergies, d’asthme…).

Différentes actions ont donc été entreprises : en juin 2006, une communication sur le plan interministériel 2006-2009 de réduction des risques liés aux pesticides a été présenté en conseil des ministres. S’inscrivant dans le cadre du plan national santé environnement de 2004 ainsi que dans le volet agriculture de la stratégie française pour la biodiversité de novembre 2005, l’objectif de ce plan consiste à obtenir une réduction de 50 % des quantités vendues de substances actives les plus dangereuses. Diverses actions composent ce plan comme l’amélioration des procédures d’évaluation des produits et de la qualité des pulvérisateurs grâce à un contrôle périodique obligatoire et le renforcement de la gestion des risques liés à la distribution et à l’utilisation des produits phytosanitaires en assurant notamment une traçabilité des ventes. Le plan préconise également d’améliorer la connaissance et la transparence en matière d’impact sanitaire et environnemental et d’évaluer les progrès accomplis. De manière à réaliser ces deux objectifs, un observatoire des résidus de pesticides (ORP) rassemble et valorise les informations sur la présence des pesticides dans l’environnement afin de caractériser l’exposition de la population et des écosystèmes et d’améliorer l’information du public, notamment par la mise en place d’un site Internet.

La MSA, régime de protection sociale du monde agricole a de son côté lancé, depuis février 2004, un numéro vert associé au dispositif Phyt’attitude (0 800 887 887) qui permet de mieux connaître les risques liés à l’utilisation professionnelle des pesticides sur la santé de l’homme. Il offre en effet aux utilisateurs de produits phytosanitaires le moyen de signaler leurs symptômes (maux de tête, vomissements, irritations cutanées, gênes respiratoires), gratuitement et de manière anonyme. Objectif affiché de la MSA : influer directement sur les instances nationales afin de prendre les mesures qui s’imposent pour limiter la dangerosité des produits.

Nous soutenons le MDRGF, une association loi 1901 qui se bat pour défendre votre environnement et votre santé en informant sur les dangers des pesticides, des chimiques, des OGM, etc.
Leur site Internet : http://www.mdrgf.org/

Pour plus d’informations :
http://www.cnrs.fr/cw/dossiers/doseau/decouv/
degradation/06_pollution.htm
 & http://www.pesticides-lelivre.com/

On compte sur vous pour partager cette page :

Si vous ne trouvez pas ce que vous cherchez..
Vous pouvez faire une recherche :  
 
Navigation
Danger Santé > Pesticide > Les effets et l’impact des pesticides
 
Pour citer l'article sur votre site, votre blog ou sur un forum
Vous pouvez copier/coller le code suivant :



  1. Hum :
    14 octobre 2012

    Augmentation cancer sein , prostate on se demande pourquoi OO , le bio est certes cher , mais ca diminue les risques de se genre de probléme , au plus que l’agriculture deviendras bio au plus que les prix devraient descendre dans la logique , sur ce bon pesticides à vous ^^

  2. HAALIMAYA :
    10 août 2012

    toute personne doit prendre conscience du danger des pecticides vant tout dans notre assiette,trop de grosses firmes comme monsantos et syngenta en suisse apporte ce qu’il y a de plus néfaste pour notre santé lire avant tout,et penser a la génération future LIRE
    de Marie monique ROBIN »notre poison quotidien

  3. hoda :
    2 avril 2012

    j’ai un projet de la licence sur: la pollution par les pesticides ; je veux savoir les impotants axes que je dois les parler

  4. franck :
    8 décembre 2011

    les OGM sont peut-etre la solution…………

  5. philippe :
    3 décembre 2011

    je voudrai agir au sujet du telethon,je suis persuadé que la myopathie provient des pesticides et d’autre maladies génétiques,alors au lieu d’apitoyer les gens sur les concéquences de ces poisons dont tout le monde ignore l’existence,il serait plus logique de demander des dommages et intérèts a tous ces producteurs de poison de l’environnement protéchés par le gouvernement

  6. serge :
    24 août 2011

    trop d’argent en jeu , les lobbies chimiques et le gouvernement sont les maitres du jeu eux seuls peuvent inverser les choses

  7. fqihi hasna :
    22 mai 2011

    il faut trouver des solutions pour résoudre le problème

  8. fadwa :
    3 mai 2011

    je veux une traduction général sur l’eau et l’effets des pesticide

  9. jerome :
    1 mai 2011

    La priorité la plus urgent, l’OMS doit revoir sa copie sur les risques chimique sur l’homme, les normes appliquées ne sont pas suffisantes. Le plus urgent c’est l’arrêt du lobbing de l’argent avec les industriels, tant que les riches industriels s’enrichissent dans les produits chimiques au détriment de la santé humaine, le temps est compté sur cette terre pour tous, riche comme pauvre.
    L’intelligence humaine en est là aujourd’hui.

  10. Asouma :
    2 avril 2011

    chui entrain de faire un recherche autour des pesticides et essentiellement ses risques

  11. malak :
    28 mars 2011

    alors il faut trouver des solutions

  12. alfredo :
    19 mars 2011

    je pense que l’utilisation de ces produits se revele trop dangereux pour la santé humaine.

  13. yassor :
    15 février 2011

    nous qui vivons de ces produits que faire

  14. Charlotte :
    6 janvier 2011

    Je fais un projet sur les pesticides.

  15. HOUTA :
    1 décembre 2010

    les solutions des risques des pesticides et quelles sont leur remplaçants

  16. lolo :
    25 mai 2010

    c grave cette affaire et je dois faire un projet
    dessu c dif
    merci de me donner vos aides

  17. yohanna :
    28 avril 2010

    l utulisation de ses produits détruit nos vie et de nos enfants; alors trouvons des solutions

  18. fff :
    19 avril 2010

    c grave

  19. rachida :
    31 mars 2010

    tout le monde est consient du grand danger que menace notre survie et celle de nos enfants mais personne ne reagit il faut creer STOP A L’utilisation des pesticides

  20. Sois franc :
    18 mars 2010

    Oui et en plus en ingérant des aliments (peste)icidés nous créeons des désordres à l’intérieur de nos cellules, qui n’ont d’autres choix, pas excès de saturations toxiques, de dégénérer (cancers, elzeimher….).
    Merci à tous nos dirgeants pour prendre soin de nous

  21. tartanpion :
    13 mars 2010

    on risque notre vie tout les jours

  22. chepard :
    14 janvier 2010

    quel est l’impact des pesiticides sur notre santé?

  23. henri :
    20 novembre 2009

    Une amie, agricultrice c’est eéveillée un matin avec les lèvres et la bouche (langue) toutes enflées; après consultation de son médecin généraliste, il est resorti qu’elle avait fait une allergie à un produit ( débroussaillants / désherbants … ) qu’auraient ingérés les escargots consommés la veille et ramassés dans les allant-tours de la maison ( bordure de route, talue, haie ….
    QQ années avant, cette même personne à eu une vache en avortement au pré; constat du vétérinaire:

    le développement du foétus avait 1 à 2 mois de moins d’après la date de sallie de la mère; la date d’arrêt de développement ou de mort du foetus correspondait à un traitement des dordures de route et des talues par la commune. La garantie assura

  24. marwa :
    30 octobre 2009

    svp je veux savoir l’effet des pesticides sur la spermatogenèse merci

  25. Pierre :
    8 octobre 2009

    Un très bel article que je conseille sur mon blog http://www.igepac.com
    Je viendrai vous présenter un témoignage avec plus de détails lorsque j’en aurai les photos :
    Michel habite au milieu du vignoble, on lui répète que l’air et l’eau sont de bonne qualité. Il vient de constater une mutation génétique sur les souris qui logent chez lui : elles sont très petites avec d’énormes oreilles, les pattes de devant plus courtes que celles de dérrières !
    Non, il n’y a pas de problème de santé humaine ! Evidemment pour nos décideurs, rien ne prouve que cette mutation génétique ait un quelconque rapport aves les produits chimiques agricoles !
    Pour nos petits-enfants, essayons tous ensemble de convaincre nos décideurs de revenir sur Terre.

  26. Antipesto :
    5 août 2009

    bonjour à vous,
    je porte à votre connaissance ce projet du MDRGF pour informer et soutenir les victimes de pesticides… sur le site http://www.victimes-pesticides.org
    vous pouvez dans un premier temps témoigner pour que cette problématique soit prise en compte au niveau national…
    bon courage à toutes et tous

  27. henri :
    29 juin 2009

    Nous sommes tous imprégner de pesticides (+ ou -)
    ma question:
    quels conseils pour les éliminer N
    Quels sont les rôles des oligo- éléments dans cette elimination ?

    exemple : le traitement curatif au sulfate de magnésium permet d’éliminer par chute naturel dans le mois des grappes de verrures je sais chez les bovins.
    Le magnésium est un élément de connexion inter cellulaire pour la transmission de messages comme pour le système immunitaire … et autre; les carences en oligo-éléments provoque aussi des disfonctionnement en physiologie végétale, animale donc HUMAINE.

    Merci de réflexion sérieuses sur ces questions.
    moi je me traite comme je traite les animaux, ils sont bien mieux et moi je perçoit les bien fait ; Gardons espoir et nous devons luter contre la chimie de synthèse qui détruit !

  28. kourounté :
    22 mai 2009

    la nuissance causée par des pesticides sur l’ecologie

  29. kourounté :
    22 mai 2009

    l’impact des pesticides sur la demographie

  30. kourounté :
    22 mai 2009

    les effets et l’impact des pesticides sur la croissance economique

  31. kourounté :
    22 mai 2009

    impact de la pollution hydrique par les pesticide

  32. asma :
    13 mai 2009

    quelle est les effet sur les étres vivants

  33. faouzia :
    15 avril 2009

    je veux savoir qu’elle est les intoxication chronique des pesticides sur la santé humaine et sur l’environnement merci

Articles relatifs

Article : Les effets et l’impact des pesticides
Mise en ligne sur Danger Santé.
Mois de publication : mai
Année de publication : 2008
Retour à la catégorie : Pesticide.
Retour à la page d'accueil : Danger Santé.
Vous pouvez suivre l'actualité du site avec notre flux RSS et sur notre compte twitter.