Le vaccin contre la rage : historique et effets sur la santé

Historique du vaccin contre la rage

Louis Pasteur et l’atténuation de la virulence.

 

Dans les années 1880, Pasteur et ses collaborateurs constatèrent que certaines bactéries, responsables du choléra des poules, lorsqu’elles sont mises en culture pendant plusieurs semaines ou exposées à des conditions défavorables, sont modifiées et perdent leur virulence.
Des animaux inoculés avec ces bactéries ne développent pas la maladie et, mieux encore, ils sont protégés contre une infection ultérieure avec l’agent infectieux virulent.
Pasteur vient de découvrir la vaccination par des germes pathogènes atténués. Il applique ce principe à d’autres maladies animales, puis à la rage.
Le premier essai de ce vaccin a été appliqué en 1885 sur un garçon Joseph Meiter.

Vaccin destiné à protéger contre le virus de la rage.

Les professions exposées à la rage :

Personnels travaillant sur le virus.
Personnes en contact avec des animaux potentiellement infectés.
Personnes vivant dans les zones à risques ou dans des pays à risques.

vaccin contre la rage

La chronologie du vaccin contre la rage :

En préventif, 3 injections : la première, le 7ème, le 21ème ou le 28èmejour. Rappel à 1 an et tous les 5 ans.
Vaccination curative dans un centre anti-rabique : le premier, le 3ème, le 7ème, le 14èmejour et le 28ème jour chez les non-vaccinés ou ceux dont la vaccination remonte à plus de 5 ans.
Cette vaccination est accompagnée ou non selon les cas d’injection d’immunoglobulines.
Chez les personnes dont la vaccination remonte à moins de 5 ans, et qui auraient malgré tout contracté la maladie, vaccination le premier et le 3ème jour.

L’administration du vaccin contre la rage :

Une administration en intramusculaire dans le bras ou la cuisse.

Risque, effets négatifs du vaccin contre la danger :

Allergie à la néomycine (il y a des traces de ce produit dans le vaccin).

Le médecin évitera de piquer dans un vaisseau.

Diminution d’efficacité avec les corticoïdes et traitements immunosuppresseurs : le médecin fait généralement doser les anticorps neutralisants 2 à 4 semaines après.

Les effets secondaires du vaccin contre la rage :

Réactions locales bénignes.
Syndrome grippal.
Troubles digestifs.
Allergies.

Pour une personne vivant en France avec un métier sans contact direct avec les animaux ou avec le virus, ce vaccin n’est pas nécessaire à première vue.

Partager cette page ! On compte sur vous :

Si vous ne trouvez pas ce que vous cherchez..
Vous pouvez faire une recherche :  
 
Navigation
Danger Santé > Vaccins > Le vaccin contre la rage : historique et effets sur la santé
 
Pour citer l'article sur votre site, votre blog ou sur un forum
Vous pouvez copier/coller le code suivant :



22 commentaires ont été rédigés, ajoutez le vôtre :

  1. mariusz :
    16 juin 2017

    La rage est une maladie incurable, ma famille et moi , par un concours de circonstance , ayant été potentiellement exposé au virus de la rage, efet secondaire ou pas nous étions obligé de se vacciner . Par chance moi ma femme , ma fille de 8 ans mon fils de 14 ans , n’avons eu aucun trouble secondaire du au vaccin. mais comme j’ai dit la rage n’est pas soignable apres apparition des premiers symptômes le risque d’être contaminer est vraiment trop grand .

  2. Anonyme :
    6 mai 2017

    Est ce le vaccin est efficace contre la rage une fois mordu par un chien enrage

  3. Yves :
    30 janvier 2015

    Ah pub, quand tu nous tiens ! Nom des fabricants de vaccins SANS ADDITIF (adjuvants, conservateurs, etc). Pas la peine de prendre inutilement des risques neurologiques graves.

  4. assia :
    2 avril 2012

    est ce des personnes sont mortes a cause des effets nocifs du vaccin ?

    comment traiter les effets secondaires type: oedeme , prurit,vertige?

  5. littlewing :
    14 janvier 2012

    dans le cadre de la prophylaxie des personnes prévues pour partir en mission, j’ai effectué ma première injection du vaccin contre la rage hier.
    Les effets secondaires suivants sont perçus pour ma part:
    syndrome grippal +++
    hyperalgie+++
    photosensibilité.
    courbatures.
    inflammation de la gorge
    franchement, j’espère nettement que la prochaine injection ne donnera pas cela. Pour info, je suis relativement sensible aux effets secondaires des vaccins en partiuliers contre les maladies tropicales, d’autres auront peut être la chance de ne pas avoir les mêmes symptômes.

  6. Anonyme :
    10 octobre 2011

    peut on se faire vacciner contre la grippe durant une vacination anti rabique? merci

  7. blaise :
    6 octobre 2011

    le cours sur la rage

  8. nabila :
    1 juillet 2011

    est-ce-que le vaccin contre la rage donne une secheresse au niveau de la gorge

  9. loly :
    26 mai 2011

    mon fils de douze ans c fait mordre par un chien hier . dafalgant et augmentin lui ont ete prescrit a l hopital. dois je le faire vacciner contre la rage? nous habitons en isere a la campagne , l animal responsable est un chien de ferme.le chien doit subir les controls veterinaire.

  10. Simon :
    25 mars 2011

    C’est pas asser développer ! mais c’est bien Bravo!

  11. jack :
    5 août 2010

    les informations sur le prix et leur conservations?

  12. Aude :
    31 mai 2010

    Je trouve que j’ai réussi à trouver toutes les informations qu’il me fallais je vous remercies trés bon site =)

  13. lisa :
    7 mai 2010

    j’ai des douleurs musculaires qui sont apparues dès le lendemain de la première injection antirabique et depuis huit mois, non seulement elles n’ont pas cessées mais ce sont étendues. A votre avis, est-il possible que ces douleurs soient liées à la vaccination ?

  14. mohamed :
    26 avril 2010

    recherche de vaccins de la rage.

  15. camille :
    7 avril 2010

    je travaille sur les vaccins oral qu’on a jamais utilisé dans mon pays et j’ai lu dans plusieurs document que ce vaccin a permis à certains pays de eradiquer la rage comme la france .quelles sont ces effets ,ces risques puor la santé comment puis je acceder aux document

  16. calitu2b :
    11 mars 2010

    Le vaccin de Pasteur, à base de moelle desséchée, était très dangereux et fut bien vite abandonné,L’histoire n’a retenu que le succès de ce vaccin, mais a oublié de dire qu’il avait multiplié les décès par la rage Entre 1869 et 1872. Pasteur a énoncé trois postulats de base erronés qui servent encore aujourd’hui de fondement à la vaccination.
    Le premier estimait que l’asepsie règne dans nos cellules : la cellule est propre, tous les microbes sont exogènes (c’est-à-dire qu’ils viennent de
    l’extérieur) et l’attaquent, et ces germes ont une existence indépendante des organismes vivants.

    Le second est que chaque maladie correspond à un agent spécifique, microbe ou virus, contre lequel on peut se prémunir grâce à un vaccin.

    Enfin, l’immunité s’obtient par la production d’anticorps en réaction à l’introduction d’antigènes contenus dans le vaccin et ces anticorps confèrent une protection.

    Nous savons depuis longtemps que ces postulats sont faux, les découvertes en immunologie les contredisent totalement,les vaccinalistes font barrage à cette logique,nous savons pourquoi.

  17. delphine :
    15 février 2010

    la maitresse veut qu’on fait un exposer de su mais je sais quoi prendre comme information. peut m’aidez

  18. htm :
    10 janvier 2010

    comment on sait que la personne qui va vacciner est allergique au vaccin?

  19. gilles :
    9 décembre 2009

    Tous les vaccins sont dangereux pour la santé, surtout pour les enfants et les bébés.Celui-la aussi!! Il n’y a pas de vaccins qui nous protègent, ils ne servent qu’a affaiblir le système immunitaire; lire le livre  » vaccinations, je ne serai plus complice!  » du docteur Jean Meric collection résurgence.

  20. nadege :
    11 octobre 2009

    bonjour a tous j’ai entendu dire que ce vaccin avait des effets secondaires sur le cerveau et pourrait causer des paralysies, est ce vrai?
    ps: je suis etudiante en medecine vétérinaire j’allais me faire vacciner mais en entendant parler de ça j’hésite.
    merci de me raipondre.

  21. Diesse :
    31 mai 2009

    Pasteur a tué tellement de gens avec son vaccin que des gens lui ont intenté des procès dans le monde entier mais grâce à ses relations, il a su se dépatouiller.

    Il a tué le jeune Jules Rouyer avec son poison de vaccin mais grâce à son compère, le Pr Paul Brouardel, la cause du décès a été trafiquée à l’atopsie, complètement biaisée. En réalité le jeune homme est mort de la rage paralytique du lapin autrement dit du vaccin de Pasteur et pas d’une crise d’urémie comme l’a prétendu à tort le Pr Brouardel.

    Déjà à l’époque de Pasteur, des scientifiques et médecins comme le Pr Peter le disaient: « Mr Pasteur ne guérit pas la rage, il la donne! »
    Pasteur n’a jamais cessé de tricher et de mentir….
    L’encenser encore davantage ne fera que freiner gravement l’évolution des sciences et de la médecine qui reste hélas pour l’heure dans l’impasse.

    L’arnaque de Pouilly le fort devrait tous vous faire réfléchir: à présent on va vous réembobiner avec la pseudo pandémie: ce ne sera qu’un prétexte pour imposer à tous la vaccnation contre cette grippe porcine, bien moins dangereuse que le vaccin!

    Soyez lucides, il y va de votre santé et de votre intérêt!

  22. michel :
    9 février 2009

    Lorsqu’un enfant est vacciné cotre la rage suite à une morsure de chien, combien de temps est-il immunisé s’il vient à se faire mordre à nouveau par un chien qui ne peut être contrôlé comme porteur ou non de la rage.

    Merci de m’apporter une réponse.

    michelh@free.fr

Si vous avez une remarque, vous êtes libre de laisser votre avis.
 
Articles relatifs

Article : Le vaccin contre la rage : historique et effets sur la santé
Mise en ligne sur Danger Santé.
Nombre d'avis : 22
Mois de publication : avril
Année de publication : 2008
Retour à la catégorie : Vaccins.
Retour à la page d'accueil : Danger Santé.
Vous pouvez suivre l'actualité du site avec notre flux RSS et sur notre compte twitter.